Notre vue sur les classes d'actifs

Actions

Actions US Neutre
Actions Europe Neutre
Actions pays émergents Neutre

Obligations

Emprunts d'Etats Neutre
Obligations entreprises Positif
Obl. pays émergents Neutre

Matières premières

Pétrole Positif
Or Neutre
Cuivre Neutre

Devises

Dollar américain Neutre
Dollar australien Négatif
Couronne norvégienne Positif

Plus sur les actions

Les grandes tendances des marchés d'actions

Que pouvons-nous attendre des marchés boursiers ?
Découvrez nos prévisions ainsi que nos objectifs de cours pour les marchés boursiers aux Etats-Unis, en Europe et dans les pays émergents.

Actions US : neutre

Court terme

Les marchés d'actions développés se sont fortement redressés depuis la fin du 3e trimestre. Ils ont notamment profité de la baisse de l’inflation US, des spéculations persistantes sur une modération de l’ampleur des hausses de taux de la Réserve fédérale (Fed) et des espoirs de fin prochaine de la politique zéro-Covid et de réouverture de l’économie chinoise. Le passage en douceur du cap des élections de mi-mandat US et des résultats trimestriels globalement moins mauvais que craint ont également contribué au regain de forme boursier, même si les résultats dans le secteur technologique ont été froidement accueillis. La volatilité devrait rester présente et les marchés resteront probablement très réactifs aux données relatives à l’inflation et à l’emploi, ainsi qu’aux signaux émis par la Fed concernant l’orientation de sa politique monétaire.

Long terme

Nous abaissons légèrement notre objectif de cours pour l’indice S&P 500 de 4.200 points à 4.100 points sur un horizon de 12 mois. Nous restons convaincus que les bénéfices agrégés résisteront bien au ralentissement économique que nous anticipons pour les prochains trimestres. Toutefois, pour refléter nos dernières prévisions économiques, nous réduisons notre estimation de croissance du bénéfice par action (BPA) de 5% à zéro, ce qui reste supérieur à la baisse habituelle de 15% du BPA pendant les récessions. Parallèlement, nous estimons que la marge pour une expansion des multiples de valorisation est limitée, car les taux obligataires devraient augmenter.

Actions Europe : neutre

Court terme

Les marchés d'actions développés ont fortement rebondi depuis la fin du 3e trimestre. Ils ont notamment profité de la baisse de l’inflation US, des spéculations persistantes sur une modération de l’ampleur des hausses de taux de la Réserve fédérale (Fed) et des espoirs de fin prochaine de la politique zéro-Covid et de réouverture de l’économie chinoise. La forte diminution des prix du gaz naturel depuis les sommets de l’été, la dissipation des craintes de dérapage budgétaire au Royaume-Uni et une saison de résultats trimestriels solide en Europe ont également soutenu la tendance haussière sur le marché. La volatilité devrait rester présente et les marchés resteront probablement très réactifs aux données relatives à l’inflation, ainsi qu’aux signaux émis par la Fed et par la Banque centrale européenne (BCE) concernant l’orientation de leur politique monétaire.

Long terme

Nous maintenons notre objectif pour le STOXX Europe 600 à 445 points, ce qui implique un potentiel de rendement total décent. Nous pensons que les actions européennes pourraient surperformer sur l'horizon de prévision si la récession sévère intégrée par le marché ne se matérialise pas et si les bénéfices des entreprises s'avèrent plus résilients que ce que beaucoup craignent. Cela pourrait également attirer les investisseurs internationaux qui ont été de gros vendeurs nets des actions européennes au cours de l'année écoulée.

Actions Pays Emergents : neutre

Court terme

Les marchés émergents sont restés à la traîne du rebond boursier des marchés développés, freinés par la contre-performance de la Chine après le dernier Congrès du Parti Communiste. Le plan visant à alléger les restrictions liées au Covid-19 et les mesures de soutien au secteur immobilier en Chine, ainsi que la rencontre constructive entre M. Biden et M. Jinping lors du G20 ont cependant favorisé un rallye de soulagement. Nous anticipons une volatilité accrue des marchés émergents à court terme en raison de la faiblesse de la dynamique bénéficiaire, de la nouvelle résurgence des infections au Covid-19 en Chine et des vents contraires extérieurs (ralentissement de la croissance mondiale, poursuite du cycle de hausse des taux de la Réserve fédérale (Fed), risques géopolitiques etc.).

Long terme

Nous réduisons notre objectif de cours pour l'indice MSCI Emerging Markets de 1.030 points à 990 points. Toutefois, nous pensons que la réouverture économique en Chine, la modération de la force du dollar et un rebond du cycle des semi-conducteurs devraient soutenir la région sur l'horizon de prévision. Les actions chinoises nous semblent intéressantes aux niveaux de valorisation actuels. Cependant, nous nous attendons à une volatilité élevée car le marché tente d'anticiper la réouverture et les risques réglementaires et politiques subsistent.

Performances et prévisions pour les marchés d'actions

Régions Indice Performance depuis le début de l'année* Indice
Nivea actuel*
Indice
Objectif à 12M**
Zone euro EuroStoxx 50 -11,7% 3793,62 4.000
Allemagne DAX -12,3%  13923,59 15.000
Europe Stoxx 600 -12,9% 424,89 445
Royaume-Uni FTSE100 0,9%  7451,74 7.600
Suisse SMI -16,7%
10729,40 11.150
États-Unis S&P 500 -19,4%
3839,50 4.100
Marchés émergents MSCI Emerging Markets -22,4% 
956,38 990
Japon MSCI Japan -6,6% 1150,39 1.250

* Source : Bloomberg, 31/12/2022
** Source : DB Wealth Management, 17 novembre 2022

Plus sur les obligations

Les grandes tendances des marchés d'obligations

Quelles sont nos prévisions pour les différents segments obligataires ?
Nous examinons de plus près les emprunts d’Etats, les obligations d’entreprises et les obligations émergentes.

Emprunts d'Etats : Neutre

Court terme

Les rendements des bons du Trésor américains à long terme sont continuellement influencés par la politique monétaire ainsi que par les perspectives de croissance incertaines l'année prochaine. Selon nous, les baisses de taux d'intérêt directeurs anticipées par les marchés au 2e semestre 2023 semblent prématurées. Nous pensons que la Réserve fédérale (Fed) maintiendra son taux directeur inchangé sur l'horizon de prévision, une fois que le taux final de 5,00-5,25% aura été atteint au 1er trimestre 2023.

Long terme

Notre prévision pour le taux américain à 10 ans est influencée par l'anticipation d'une reprise économique après la légère récession attendue au 1er semestre 2023. L'inflation restera bien au-dessus de l'objectif de la Fed de 2% sur l'horizon de prévision (prévision pour le taux US à 10 ans de 4,20% en décembre 2023 ; prévision pour le taux US à 2 ans de 4,10%). Les taux d’intérêt réels US (= taux d’intérêt nominaux à 10 ans moins le point mort d'inflation à 10 ans) devraient encore augmenter (+170 bps). En ce qui concerne la zone euro, nous anticipons un taux allemand à 10 ans de 2,40% à la fin de 2023.

Aperçu des taux à 10 ans*

Régions Taux à 10 ans actuel (%) Variation sur 1 mois (%) Variation depuis le début de l'année (%)
Etats-Unis 3,87 % 0,26 % 2,36 % 
Allemagne  2,36 % 0,44 % 2,55 %
France 3,10 % 0,70 % 2,91 %
Belgique 3,19 % 0,70 % 3,02 %
Pays-Bas 2,87 % 0,68 % 2,91 %
Espagne 3,63 % 0,70 % 3,07 %
Italie 4,68 % 0,82 % 3,51 %
Portugal 3,57 % 0,70 % 3,11 %

* Source : Bloomberg, 31/12/2022

Obligations d’entreprises : Positif

Court terme

Les marchés du crédit devraient rester volatils. Ils bénéficient toutefois de plusieurs facteurs de soutien incluant notamment des fondamentaux stables et des valorisations généralement plus attrayantes. En ce qui concerne les obligations High Yield, les fondamentaux de la plupart des émetteurs restent favorables. Dans un contexte de ralentissement économique, nous anticipons cependant une augmentation des taux de défaut par rapport à leurs niveaux exceptionnellement bas au cours des 12 prochains mois.

Long terme

Malgré des perspectives d'inflation toujours élevées et la menace d'une légère récession, nous anticipons un resserrement des spreads des obligations Investment Grade en USD au cours des 12 prochains mois. Un redressement du crédit est attendu d'ici la fin du 2e trimestre 2023, compte tenu de la stabilité des notations, de la solidité des fondamentaux et de la demande mondiale de rendement. Nous sommes neutres sur les obligations spéculatives en USD car l'incertitude élevée est compensée par une qualité de crédit favorable. Nous restons positifs sur les obligations Investment Grade en EUR, étant donné que le niveau des spreads de crédit tient déjà compte d'un ralentissement économique. Sur l'horizon de prévision, nous sommes aussi positifs sur les obligations spéculatives en EUR car le niveau de valorisation est devenu plus attractif. Les changements de notation et les fondamentaux évoluent mieux que craint.

Obligations émergentes : Neutre

Court terme

Les spreads de crédit des entreprises des pays émergents devraient se resserrer au cours des 12 prochains mois grâce à des fondamentaux solides. Comme les marchés ont déjà commencé à intégrer les risques baissiers, nous anticipons un potentiel d’appréciation pour les obligations souveraines des pays émergents. Néanmoins, les perspectives de croissance mondiale plus faibles devraient également peser sur les marchés émergents. La plus grande incertitude émane des facteurs de risque géopolitiques.

Long terme

Nous considérons que les perspectives à moyen terme pour les obligations des pays émergents se sont améliorées car de nombreux pays émergents ont déjà mis en œuvre une politique monétaire restrictive. Les taux d'intérêt directeurs sont déjà proches de ou égaux à leurs taux finaux anticipés. Cela dit, plusieurs défis subsistent, comme les facteurs de risque géopolitiques.

Performances des marchés obligataires

Régions Performance
sur 1 mois
en devise locale*
Performance depuis le début de l'année*
États-Unis -0,5% -12,5%
Zone euro -4,6% -18,5%
Obligations Investment Grade EUR -1,8% -14,2%
Obligations High Yield USD -0,6% -11,2%
Obligations émergentes en USD 1,1% -16,6%

* Source : Bloomberg, 31/12/2022

Plus sur les matières premières

Les grandes tendances des marchés de matières premières

Comment le marché des matières premières va-t-il évoluer ?
Lisez-en davantage sur nos attentes ainsi que nos objectifs de cours pour les principales matières premières (pétrole, or et cuivre).

Pétrole : Positif

Court terme

Les craintes de récession en Europe et aux États-Unis, ainsi que la poursuite des restrictions liées au Covid en Chine pèsent actuellement sur les prix du pétrole. En outre, la possibilité que le G10 convainque les gros acheteurs de pétrole russe, comme l'Inde, de se joindre au mécanisme de plafonnement des prix a fait long feu après les récentes déclarations de l'administration américaine. Toutefois, l'OPEP+ a déjà procédé à des réductions de la production, ce qui peut être considéré comme une déclaration d'intention du cartel de soutenir les prix du pétrole s'ils sont confrontés à une nouvelle baisse. Les prix du pétrole sont donc susceptibles d'évoluer latéralement à court terme.

Long terme

L'assouplissement attendu des restrictions liées au Covid en Chine l'année prochaine devrait donner un élan à la demande de pétrole. D'ici la fin 2023, l'activité économique aux États-Unis et en Europe devrait également retrouver son rythme, ce qui devrait soutenir les prix du pétrole ainsi que la possibilité que les États-Unis reconstituent leurs réserves stratégiques de pétrole. La production américaine reste disciplinée tandis que l'OPEP+ continue de sous-produire par rapport à son propre objectif et a montré une forte inclinaison vers des prix plus élevés en annonçant des baisses de production malgré des fondamentaux tendus. L'impact de la guerre en Ukraine représente un risque à la hausse pour les prix du pétrole. Notre objectif de cours pour le pétrole Brent est de 100 USD le baril en décembre 2023.

Or : Neutre

Court terme

La concentration des hausses de taux au début du cycle de resserrement par les banques centrales du monde entier a mis le cours de l'or sous pression. Toutefois, les achats des banques centrales des pays émergents ont permis d'atténuer en partie cette pression. À mesure que le taux final anticipé par le marché aux États-Unis se rapproche, la pression à la baisse sur le cours de l'or devrait commencer à s'atténuer. L'invasion de l'Ukraine par la Russie devrait également conférer une certaine prime de risque à l'or.

Long terme

La Fed devrait avoir atteint son niveau de taux final d'ici le 1er trimestre 2023. Cela devrait atténuer les vents contraires pour l'or et lui permettre de reprendre progressivement de la hauteur. La forte demande des banques centrales pour l’or physique devrait également se poursuivre. Notre objectif de cours pour l'or est de 1.850 USD l’once en décembre 2023.

Cuivre : Neutre

Court terme

Avec de fortes dépenses consacrées au développement de son réseau électrique, les mesures de relance en Chine peuvent être qualifiées d'intensives en cuivre. Dans le même temps, les stocks mondiaux de cuivre sur les trois principales places boursières (COMEX, LME et SHFE) sont à leur plus bas niveau à ce stade de l'année depuis au moins 2010. Toutefois, les nouvelles incessantes concernant le ralentissement des grandes économies devraient maintenir les prix du cuivre dans une fourchette de variation à court terme.

Long terme

La forte stimulation des infrastructures en Chine a déjà augmenté la demande de cuivre physique. Néanmoins, le sentiment est resté modéré en raison de la politique zéro-Covid de la Chine et des inquiétudes relatives à la croissance mondiale. L'assouplissement de ces deux facteurs en 2023 devrait entraîner une hausse des prix. Notre objectif de cours pour le cuivre est de 8.500 USD la tonne en décembre 2023.

Aperçu des matières premières

Matières premières
Performances en devise locale
Variation depuis la début de l'année* Niveau actuel* Objectif à 12M**
Pétrole Brent 
10,5% 85.91 100
Or  -0,3% 1824,02
1.850
Cuivre -13,9% 8372 8.500

* Source : Bloomberg, 31/12/2022
** Source : DB Wealth Management, 17 novembre 2022

Plus sur les devises

Les devises

Comment les principales devises étrangères vont-elles évoluer ?
Découvrez nos perspectives et nos objectifs de cours.

Vous cherchez des conseils personnalisés ?

Nos experts sont à votre service pour discuter de votre situation financière personnelle.