classes actifs

DB Market Insights

Vue sur les classes d'actifs

Actions

Les grandes tendances des marchés d'actions

(Mise à jour le 13 mai 2022)

Que pouvons-nous attendre des marchés boursiers?
Découvrez nos prévisions ainsi que nos objectifs de cours pour les marchés boursiers aux Etats-Unis, en Europe et dans les pays émergents.

Actions US : Neutre

Court terme

La volatilité de marché devrait rester élevée en raison de multiples facteurs : l’impact négatif de la remontée des taux réels US sur les valorisations boursières, auquel les actions de croissance (secteur technologique) qui sont fortement représentées aux Etats-Unis sont plus sensibles ; les doutes quant à la capacité de la Réserve fédérale (Fed) à réussir un atterrissage économique en douceur ; le maintien d’une prime de risque géopolitique élevée en raison de la poursuite du conflit en Ukraine ; et les contraintes de production pour les entreprises liées aux perturbations continues des chaînes d’approvisionnement.

Long terme

Notre objectif de cours pour l’indice S&P 500 est de 4.400 points à fin juin 2023. La croissance bénéficiaire encore robuste au 1er trimestre 2022 devrait ralentir à partir de maintenant, mais elle devrait rester décente et nous n’anticipons pas que les bénéfices du S&P 500 reviendront en-dessous du niveau de l'année dernière. La stabilisation attendue des taux réels US, la tendance structurelle intacte à la numérisation de l’économie et le bon pouvoir de fixation des prix de nombreuses entreprises US (technologie, soins de santé etc.) devraient aussi contribuer à maintenir les marges à des niveaux élevés.

Actions Europe : Neutre

Court terme

La volatilité de marché devrait rester élevée en raison de multiples facteurs : l’impact négatif de la remontée des taux réels US sur les valorisations boursières ; les doutes quant à la capacité de la Réserve fédérale (Fed) à réussir un atterrissage économique en douceur ; le maintien d’une prime de risque géopolitique élevée en raison de la poursuite du conflit en Ukraine ; et les contraintes de production pour les entreprises liées aux perturbations continues des chaînes d’approvisionnement. L’Europe devrait continuer à afficher une décote de valorisation importante en raison du conflit militaire qui se déroule à ses portes et de l’interruption potentielle des livraisons de gaz russe.

Long terme

Notre objectif de cours pour l’indice Stoxx Europe 600 est de 460 points à fin juin 2023, et celui pour l’indice Euro Stoxx 50 est de 3.900 points. Les actions européennes devraient bénéficier des effets positifs de la réouverture attendue de l'économie chinoise, d’une amélioration à terme des nouvelles relatives au conflit en Ukraine et d’une meilleure visibilité sur les perspectives de croissance économique. En outre, des valorisations bon marché et le poids important des actions liées aux matières premières et des actions de valeur en Europe pourraient attirer davantage de flux de capitaux.

Actions Pays émergents : Neutre

Court terme

Certains des facteurs négatifs affectant l’évolution des marchés développés devraient également peser sur les marchés émergents. Néanmoins, les marchés fortement exposés aux matières premières, comme l'Amérique latine, pourraient surperformer. En Asie, nous restons positifs sur l’Inde en dépit de valorisations tendues. Bien que les politiques budgétaire et monétaire soient devenues plus favorables en Chine et que les valorisations aient atteint des niveaux de survente, les mesures de confinement actuelles pèsent sur le sentiment des investisseurs et pénalisent le marché boursier chinois. Toute amélioration sur le front du Covid pourrait cependant donner un coup de fouet au marché.

Long terme

Notre objectif de cours pour l'indice MSCI Emerging Markets est de 1.110 points à fin juin 2023. Nous anticipons que la Chine va fortement stimuler son économie via les leviers monétaire et budgétaire, ce qui devrait avoir un effet d'entraînement positif sur les autres économies asiatiques. En outre, nous tablons sur une amélioration des relations avec les États-Unis et nous nous attendons à ce que les primes de risque pour les actions chinoises cotées sur la bourse US (ADR) diminuent dans le courant de l'année.

Performances et prévisions pour les marchés d'actions

Régions Indice Variation depuis le début de l'année* Indice
Niveau actuel*
Indice
Objectif à 12M**
Zone euro EuroStoxx 50 -11,8% 3789,21 3.900
Allemagne DAX -9,4% 14388,35 14.600
Europe Stoxx 600 -9,1% 443,35
460
Royaume-Uni FTSE100 3,0% 7607,66
7.500
Suisse SMI -9,8%
11611,38
12.000
États-Unis S&P 500 -13,3%
4132,15
4.400
Marchés émergents MSCI Emerging Markets -12,5%
1077,67
1.110
Japon MSCI Japan -4,3% 1179,42
1.200

* Source : Bloomberg, 31 mai 2022
** Source : DB Wealth Management, 13 mai 2022

Obligations

Les grandes tendances des marchés obligataires

(Mise à jour le 13 mai 2022)

Quelles sont nos prévisions pour les différents segments obligataires?
Nous examinons de plus près les emprunts d’Etats, les obligations d’entreprises et les obligations émergentes.

Emprunts d'Etats : Neutre

Court terme

Les taux des bons du Trésor américains à long terme sont influencés par la normalisation de la politique monétaire US, mais le cycle de hausse de taux anticipé apparaît déjà assez restrictif. La variable clé pour le restant de l'année en ce qui concerne les taux obligataires américains sera la réduction du bilan de la Fed.

Long terme

Notre prévision pour le taux américain à 10 ans est influencée d’une part par l'anticipation d'un affaiblissement de l'économie américaine et, d’autre part, du maintien de l’inflation bien au-dessus de l'objectif de 2% de la Fed sur l'horizon de prévision (prévision pour le taux US à 10 ans en juin 2023 : 3,25% ; prévision pour le taux US à 2 ans : 2,90%). Nous anticipons que les taux des bons du Trésor américains vont se rapprocher de leur niveau le plus élevé dans ce cycle, mais qu'ils se stabiliseront par la suite. Les taux d’intérêt réels US (taux d’intérêt nominaux à 10 ans moins les anticipations d'inflation à 10 ans) devraient augmenter et rester positifs (+50 points de base).

Aperçu des taux à 10 ans*

 

Taux à 10 ans actuel (%)

Variation sur 1 mois (%)

Variation depuis 31/12/2021 (%)

Etats-Unis
2,85 %
-0,09 %
1,34 %
Allemagne 
1,12 %
0,18 %
1,30 %
France
1,63 %
0,18 %
1,44 %
Belgique
1,72 %
0,21 %
1,54 %
Pays-Bas
1,40 %
0,19 %
1,44 %
Espagne
2,22 %
0,25 %
1,66 %
Italie
3,11 %
0,34 %
1,94 %
Portugal
2,26 %
0,25 %
1,80 %

* Source : Bloomberg, 31 mai 2022

Obligations d’entreprises : Neutre

Court terme

Les obligations d’entreprises ‘Investment Grade’ sont affectées par une demande affaiblie en raison de la détérioration du sentiment des investisseurs et des accès de volatilité restent probables. En ce qui concerne les obligations spéculatives, les fondamentaux de la plupart des émetteurs restent favorables. Toutefois, les pressions exercées par la hausse des coûts et les inquiétudes relatives aux chaînes d'approvisionnement s'accentuent. Nous nous attendons à ce que la tendance fondamentale devienne plus mitigée pour le restant de l'année.

Long terme

Le risque de crédit des obligations ‘Investment Grade’ en USD reste faible, car les tendances en faveur du relèvement des notations, du désendettement et de l'amélioration des bilans restent intactes. Les obligations spéculatives en USD devraient rester vulnérables à l'inflation élevée et au resserrement de la politique monétaire des banques centrales. Nous restons positifs sur les obligations ‘Investment Grade’ en EUR compte tenu du contexte fondamental positif, mais l'affaiblissement du soutien des banques centrales constitue une entrave. Néanmoins, le contexte de taux réels négatifs dans la zone euro plaide en faveur de ce segment. Toutefois, la dégradation des facteurs techniques du marché (rapport offre-demande) dans l’univers des obligations spéculatives en EUR est le principal catalyseur de notre estimation de spreads encore élevés l'année prochaine.

Obligations émergentes : Positif

Court terme

Les spreads de crédit des entreprises des pays émergents devraient se resserrer modérément au cours des 12 prochains mois, grâce aux bilans sains des entreprises. Les marchés ont déjà commencé à refléter les risques baissiers, ce qui offre un potentiel de hausse pour les obligations souveraines des pays émergents. Le risque d'un ralentissement de la croissance en Chine et d'un affaiblissement du sentiment vis-à-vis du risque pourrait aboutir à un nouvel élargissement des spreads.

Long terme

Nous considérons que les perspectives pour la dette des marchés émergents sont partagées à moyen terme, mais la prime de risque proposée contribue à rendre les pays émergents attrayants par rapport aux marchés développés.

Performances des marchés obligataires

Régions Performance
sur 1 mois
en devise locale*
Variation depuis le début de l'année*
États-Unis 0,2% -8,3%
Zone euro -1,8% -10,6%
Obligations Investment Grade EUR -1,3% -9,2%
Obligations High Yield USD 0,2% -8,0%
Obligations émergentes en USD 0,0% -14,2%

* Source : Bloomberg, 31 mai 2022

Matières premières

Les grandes tendances des marchés de matières premières

(Mise à jour le 13 mai 2022)

Comment le marché des matières premières va-t-il évoluer?
Lisez-en davantage sur nos attentes ainsi que nos objectifs de cours pour les principales matières premières (pétrole, or et cuivre).

Pétrole WTI : Neutre

Court terme

Bien que les mesures de confinement en Chine entravent la demande, l'incertitude entourant l'offre de la Russie devrait continuer à soutenir les prix du pétrole à court terme. L’embargo potentiel de l'UE contre le pétrole russe s’ajoute également aux tensions. En outre, l'OPEP+ reste réticente ou incapable d'augmenter son offre de plus que les volumes mensuels prévus de 430.000 barils par jour pour faire baisser les prix. Enfin, un retour imminent des barils de pétrole iraniens sur les marchés semble peu probable.

Long terme

Nous nous attendons à ce que la demande chinoise augmente à mesure que les confinements s'atténuent. En outre, les producteurs de pétrole américains font preuve de discipline en matière d'investissement, le nombre de puits de forage n'augmentant qu'au rythme de quatre par semaine dans un contexte de prix élevés des services et des équipements pétroliers. Par ailleurs, nous n’anticipons pas de changement de cap de l'OPEP+ par rapport à ses prévisions. Les producteurs russes continueront à avoir des difficultés à trouver des acheteurs en raison des sanctions en cours et du désir des clients occidentaux de se diversifier. Par conséquent, les stocks de pétrole devraient rester faibles. Notre objectif de cours pour le pétrole WTI est de 110 USD le baril en juin 2023.

Or : Neutre

Court terme

Les taux d’intérêt réels plus élevés continueront d'exercer une pression à la baisse sur les cours de l'or. Toutefois, les craintes de stagflation et l'absence de voie évidente vers une désescalade du conflit entre la Russie et l’Ukraine signifient que l'or devrait rester soutenu contre les vents contraires des taux réels.

Long terme

Le récent barrage des gouverneurs de la Fed contre une hausse de taux de 75 points de base ainsi que la trajectoire de hausse agressive déjà prise en compte par les marchés signifient que nous sommes peut-être en train d'assister à un "pic dans l’attitude restrictive". Cela suggère que l'or a déjà résisté dans une large mesure aux vents contraires des taux d’intérêt. Les primes de risque resteront élevées en raison des inquiétudes pour la croissance et d’ordre géopolitique, ce qui soutiendra un cours plus élevé. Notre objectif de cours pour l'or est de 2.100 USD l’once en juin 2023.

Cuivre : Positif

Court terme

Les confinements en Chine ont déprimé le sentiment vis-à-vis du cuivre. L'instabilité du marché immobilier chinois constitue également un obstacle supplémentaire. L'assouplissement des mesures de confinement devrait pousser les prix à la hausse. Cela dit, les investisseurs seront probablement attentifs au calendrier et à l'ampleur des mesures supplémentaires prises par la Chine en réponse à la faiblesse de la croissance avant de faire monter les prix.

Long terme

L'impact des confinements en Chine va probablement se dissiper. Les effets de l'émission record d'obligations spéciales par les gouvernements provinciaux ainsi que de nouvelles mesures de relance en Chine devraient fortement soutenir la demande. Dans le même temps, de nombreux producteurs ont abaissé leurs prévisions de production, limitant ainsi la réponse de l'offre en raison de troubles sociaux, de problèmes liés aux conditions météorologiques ou de pénuries d'eau, comme au Chili et au Pérou. Notre objectif de cours pour le cuivre est de 11.000 USD la tonne en juin 2023.

Aperçu des matières premières

Matières premières
Performances en devise locale
Variation depuis le début de l'année*
Niveau actuel*
Objectif à 12M**
Pétrole WTI 
52,5% 114,67 110 
Or  0,4% 1837,35 2.100
Cuivre -2,8% 9448 11.000

* Source : Bloomberg, 31 mai 2022
** Source : DB Wealth Management, 13 mai 2022