Téléphone

Deutsche Bank

Résumé des quatre thèmes principaux impactés par la nouvelle Directive PSD2

  • Le champ d’application de la directive est étendu
  • Vos comptes sont accessibles par des parties externes autorisées
  • Vos données en tant que consommateur sont protégées
  • Vos paiements en ligne et l’accès à votre compte se font en toute sécurité

Extension du champ d’application

La Directive PSD2 étend la portée de la directive PSD initiale, y incluant désormais aussi les transactions où une seule partie est située dans l'Espace Economique Européen (l'EEE). PSD2 étend également le champ d'application à de nouveaux opérateurs non bancaires en ce qui concerne les services de paiement dans l'EEE. Ceux-ci seront soumis à un régime de contrôle prudentiel spécifique.

Accès à vos comptes par des parties externes autorisées

Le principal objectif de PSD2 est d’encourager de nouveaux acteurs à se lancer sur le marché des paiements. Les banques se voient dès lors obligées d’autoriser l’accès aux comptes de paiement de leurs clients à d'autres banques et à d'autres opérateurs non bancaire (Third Party Provider - TPP).

Il existe 2 types de fournisseurs tiers reconnus (TPP) :

1. Les fournisseurs de services d’informations sur les comptes (AISP) qui peuvent se connecter à des comptes de paiement et récupérer des informations sur ces comptes.

2. Les prestataires de services d’initiation de paiement (PISP) qui peuvent initier des transactions de paiement.

Bien évidemment, vous seul décidez de donner l’accès de vos comptes à ces tiers.

Protection du consommateur

Sécurité des paiements en ligne et accès aux comptes

Le régulateur a introduit de nouvelles exigences de sécurité pour les paiements électroniques et l’accès aux comptes. Les utilisateurs pourront désormais initier des paiements ou récupérer des informations sur leurs comptes via d’autres plateformes que les applications bancaires en ligne ou mobile des banques. Ces nouvelles plateformes, créées par les TPP (tierces parties), vous permettront d’utiliser le digipass de votre banque (ou tout autre moyen sécurisé) pour autoriser ces paiements.

Consultez le dossier complet publié par Febelfin.

Articles liés