Volatilité accrue sur les marchés boursiers

Marchés

Volatilité accrue sur les marchés boursiers

25 janvier 2022 - Lu en 3 min

Rédigé par

Deepak Puri

CFA® Chief Investment Officer Americas

En résumé :
  • Les bourses mondiales subissent de fortes baisses alors que les marchés se concentrent sur la politique restrictive de la Fed et sur les vives tensions entre les gouvernements occidentaux et la Russie sur l’Ukraine.
  • Actuellement, le S&P 500 et le NASDAQ 100 sont respectivement en recul de -7% et -11% depuis le début de l'année.
  • Bien que la volatilité soit susceptible de persister à court terme, notre scénario de base ne prévoit ni un marché baissier pour les actions ni une récession mondiale.

Que s’est-il passé ?

Les marchés boursiers mondiaux ont commencé l'année en étant soumis à une forte pression vendeuse. La combinaison d'un "pivot restrictif" de la Réserve fédérale (Fed), qui tente de maîtriser une inflation au plus haut depuis près de 40 ans, et d'une révision à la baisse des prévisions de croissance, a conduit les investisseurs à se détourner des actions, et surtout des grandes capitalisations technologiques et de croissance.

La Fed change de ton

Le changement de ton de la Fed, notamment après la publication des minutes de la réunion du Comité de politique monétaire de décembre, a conduit les marchés à anticiper un cycle de resserrement monétaire plus rapide, le mois de mars étant le premier d’une série de quatre hausses de taux potentielles. Cela implique également une réduction des achats d’actifs beaucoup plus agressive que ce qui était initialement prévu vers la fin de 2021. Avec la hausse des taux obligataires ce mois-ci, les marchés d'actions ont connu une importante rotation de style de la croissance vers la valeur. Au vu des caractéristiques de croissance que l'on trouve généralement aux États-Unis, il n'est pas surprenant que les actions les plus chères aient été les plus vendues. La remontée des taux réels dans l’anticipation d'une Fed plus restrictive a supprimé un de leurs piliers essentiels.

Ces développements interviennent au début de la saison des résultats du 4e trimestre 2021, avec des publications plus faibles dans plusieurs secteurs (tels que le secteur financier) que lors des trimestres précédents. De plus, les prévisions de nombreuses entreprises ayant publié leurs résultats semblent plus faibles que prévu auparavant. Les marchés suivront certainement de près les grands noms de la technologie et les "gagnants de la pandémie" au cours des prochaines semaines pour déceler tout nouveau signe de faiblesse des bénéfices.

Modération des indices de confiance et vives tensions géopolitiques

Du point de vue de la croissance mondiale, si les indices PMI (l’indice des directeurs d’achat) suggèrent une stabilisation à des niveaux élevés dans des domaines tels que l'industrie manufacturière et les services, on observe certains signes de ralentissement par rapport à leurs pics. Les indices de confiance des consommateurs semblent également être en baisse par rapport aux précédents sommets. D'autres facteurs sont les tensions géopolitiques accrues entre les gouvernements occidentaux et la Russie au sujet de l'Ukraine, ainsi qu'en matière de politique intérieure américaine. Les tentatives du président Biden de faire passer sa loi très médiatisée "Build Back Better" ont en effet perdu de leur élan.

Comment les marchés financiers ont-ils réagi ?

Depuis le début de l'année, les marchés boursiers mondiaux sont en repli, les principaux indices américains subissant l'essentiel des ventes. Le NASDAQ 100 est en baisse de -11% depuis le début de l'année, tandis que les marchés d'actions européens ont également souffert de la volatilité accrue. Toutefois, compte tenu de leur orientation plus cyclique / valeur, ils ont mieux résisté en termes relatifs, le DAX ayant cédé 5,5%. Les rendements des bons du Trésor ont également connu un mois volatil, en atteignant 1,89% avant de baisser.

Qu’est-ce que cela signifie pour les investisseurs ?

Alors que les investisseurs entament l'année 2022, il n'est certainement pas difficile de trouver des raisons de s'inquiéter de l'orientation à court terme des marchés ou des perspectives économiques plus larges en général. Le changement de ton des banques centrales, dans un contexte d'incertitude prolongée en raison du COVID et de pressions inflationnistes, signifie que beaucoup chercheront à réduire leur niveau de risque. Toutefois, il convient de noter que si cette période de volatilité et de rotation des styles va probablement se poursuivre au cours des prochaines semaines, la trajectoire à long terme des actions et de la croissance économique reste sur la bonne voie.

La croissance mondiale devrait rester soutenue en 2022

Indépendamment du changement de ton des banques centrales, le soutien restera en place pendant un certain temps, d'autant plus que l'économie mondiale évolue toujours dans le contexte du COVID/variant Omicron. Plus important encore, il convient également de noter qu'il n'y a pas lieu de s'attendre à ce que les banques centrales se montrent plus restrictives que ce qui est déjà anticipé par les marchés. Les indicateurs d'activité ont effectivement montré des signes de pic, mais la croissance mondiale devrait rester soutenue cette année, car un marché de l’emploi solide et le redéploiement de l’épargne continueront de stimuler l'économie.

Conclusion

Malgré les récents accès de volatilité, nous restons positifs sur les actions car nous estimons que les marchés seront capables de digérer les hausses progressives des taux d’intérêt. Notre recommandation de maintenir une stratégie hybride ("barbell strategy") reste de mise car la zone euro montre des signes de résilience au vu de ses caractéristiques de valeur. Nous pensons également qu'il serait légèrement prématuré de délaisser les segments de croissance du marché d’actions américain, étant donné leur pouvoir de fixation des prix plus important.

Votre portefeuille est-il encore adapté à la situation économique ?

Appelez nos experts de Talk & Invest au 078 156 157.
Prenez rendez-vous dans votre Financial Center au 078 155 150 ou en ligne.

Curieux.se de savoir quelles solutions nous offrons en matière de gestion de portefeuille ?

Curieux.se de savoir quelles solutions nous offrons en matière de gestion de portefeuille ?

Curieux.se de savoir quelles solutions nous offrons en matière de gestion de portefeuille ?

Recevez pendant un an Money Expert, le magazine pour les investisseurs.

Recevez pendant un an Money Expert, le magazine pour les investisseurs.

Recevez pendant un an Money Expert, le magazine pour les investisseurs.