En résumé

  • Changements démographiques, raréfaction des ressources disponibles et besoins accrus d’infrastructures (pour répondre à l’urbanisation galopante) constituent autant de thèmes stratégiques pour l’avenir.
  • En analysant les mutations profondes qui sont en cours, il est possible d’identifier des opportunités d’investissement qui permettront de tirer profit de cette inéluctable transition mondiale.

Le monde connaît actuellement des évolutions rapides et structurelles liées à la démographie. Les grandes tendances démographiques de notre époque sont de trois ordres. Premièrement, la population mondiale vieillit tout en se renouvelant avec de jeunes générations dont les modes de consommation changent. Deuxièmement, le nombre d’habitants de la planète continue à croître rapidement. Troisièmement, de plus en plus d’individus vont habiter en ville.

Conséquences économiques et sociales

Ces trois changements démographiques fondamentaux ont des conséquences économiques et sociales majeures. Premièrement, une population plus âgée nécessite davantage d’investissements dans les soins de santé, tandis que l’émergence des « millennials », nés au cours des deux décennies ayant précédé l’an 2000, va accroître la demande pour de nouvelles technologies et des services en phase avec leurs attentes spécifiques. La deuxième grande tendance, à savoir la croissance démographique, conduit à s’interroger sur la disponibilité des ressources naturelles et sur leur utilisation plus efficiente. Enfin, la part toujours croissante de la population mondiale venant habiter dans les villes nécessite un développement et une adaptation considérables des infrastructures urbaines.

Ces évolutions économiques et sociales capitales auront d’importantes conséquences pour l’offre et la demande de biens et services. Les entreprises qui sont actives dans les secteurs qui tireront parti de ces grandes tendances représentent dès lors des pistes d’investissement attrayantes.

Secteurs stratégiques

Par exemple, le vieillissement de la population devrait profiter au secteur pharmaceutique, aux sociétés biotechnologiques, aux services médicaux et aux fournisseurs de matériel médical. Des services comme les soins aux personnes âgées et les investissements immobiliers liés à la santé bénéficieront aussi de cette évolution.

Les jeunes générations se distinguent quant à elles par leur attrait pour les produits et services focalisés sur les loisirs et le bien-être, mais aussi et surtout pour leur goût immodéré des réseaux sociaux et des nouvelles technologies. Déjà présentes avant la crise sanitaire, ces tendances devraient encore être exacerbées avec la pandémie de coronavirus, comme l’a par exemple montré la très forte augmentation de la consommation en ligne et dont la portée s’étend bien au-delà des seuls « millennials ».

Autre exemple : compte tenu de la raréfaction des ressources due à l’augmentation de la population mondiale, les énergies alternatives aux carburants fossiles seront de plus en plus prisées, tout comme la gestion rationnelle de l’eau et des déchets, des secteurs stratégiques pour l’avenir.

En ce qui concerne le développement des infrastructures urbaines qui doivent répondre à la pression démographique grandissante des villes, on peut également identifier des domaines dignes d’intérêt pour les investisseurs, comme la construction, l’ingénierie, l’architecture ou encore les transports. Une étude de la société de conseil McKinsey1 prévoit que la demande d’infrastructures dans le monde nécessitera des investissements de plus de 69.400 milliards de dollars d’ici 2035.

En conclusion, la transition fondamentale que connaît la population mondiale impliquera des dépenses colossales dans des secteurs stratégiques auxquels les investisseurs avisés devraient inévitablement prêter la plus grande attention.

La thématique du monde en transition vous intéresse ?

Si votre profil d'investisseur le permet, vous pouvez opter pour une solution sous la forme d’un produit structuré2.

Découvrez notre solution

Articles liés

1 Source: McKinsey Global Institute, “Bridging infrastructure gaps: Has the world made progress?”, Octobre 2017.

2 Les instruments financiers structurés, également connus sous la dénomination de Structured Notes, existent sous la forme des « titres de dette structurés » ou d’ « instruments dérivés ». Un instrument financier structuré est un instrument financier d'une durée déterminée, généralement émis par des institutions financières, qui offre un rendement associé à un ou plusieurs actifs sous-jacents (par exemple un taux d'intérêt ou un indice boursier) via des coupons fixes ou variables payés en cours de vie ou à l'échéance du titre. Dans le cas de titres de dette structurés, l'émetteur s'engage à rembourser à l’investisseur 100% du capital souscrit (hors frais) à l'échéance (sauf en cas de faillite ou risque de faillite de l'émetteur). Par contre, dans le cas d'un "instrument dérivé", l'émetteur d'un Structured Note ne s'engage pas à rembourser à l’échéance à l’investisseur 100% du capital souscrit (hors frais).