La BCE annonce une hausse historique des taux d’intérêt

Marchés & Investissements - 8 septembre 2022

La BCE annonce une hausse historique des taux d’intérêt

Rédigé par Stefan Köhling, CFA® - Investment Strategist Europe

En résumé :
  • La Banque centrale européenne (BCE) a relevé ses taux d'intérêt directeurs de 75 points de base. Les prévisions d'inflation ont été révisées sensiblement à la hausse et les projections de croissance à la baisse.
  • Les marchés financiers ont réagi avec retenue à la hausse des taux d'intérêt et à la perspective d'une politique monétaire de plus en plus restrictive.
  • Dans un contexte de hausse continue de l'inflation, la BCE est susceptible de durcir rapidement sa politique monétaire. Les investisseurs doivent se préparer à une période de volatilité accrue sur les marchés financiers.

Que s’est-il passé ?

La Banque centrale européenne (BCE) a relevé ses taux d'intérêt directeurs de 75 points de base lors de sa réunion de rentrée. Il s'agit de la plus forte hausse de taux d'intérêt jamais enregistrée dans la zone euro. Ce faisant, la BCE a emboîté le pas à la Réserve fédérale (Fed), qui a déjà augmenté son taux directeur de 75 points de base à deux reprises dans ce cycle de hausse de taux d'intérêt. Le taux de dépôt est désormais de 0,75%, le taux de refinancement de 1,25% et le taux de la facilité de prêt marginal de 1,50%, soit leur plus haut niveau depuis 10 ans. La BCE a également annoncé que d'autres hausses de taux d'intérêt suivront lors des prochaines réunions. En suivant l'exemple de la Fed et en relevant fortement les taux au début du cycle de resserrement monétaire, la BCE vise à ramener l'inflation vers son objectif de 2% à moyen terme.

De plus, la BCE a fortement augmenté ses projections d'inflation pour la période à venir et nettement abaissé ses projections de croissance pour 2023 et 2024. Elle s'attend désormais à ce que l'inflation atteigne 8,1% en 2022, 5,5% en 2023 et 2,3% en 2024. En ce qui concerne la croissance économique, la BCE prévoit désormais une croissance du PIB de 3,1% en 2022, de 0,9% en 2023 et de 1,9% en 2024. Elle s'attend à une phase de stagnation de l’économie de la zone euro en fin d'année et au 1er trimestre 2023. En revanche, la croissance du PIB devrait rester positive au 3e trimestre en raison notamment de la forte demande dans le secteur du tourisme.

Comment les marchés financiers ont-ils réagi ?

Les marchés boursiers ont réagi par des pertes modérées à la hausse historique des taux d'intérêt, mais celles-ci se sont résorbées en cours de journée. L'indice Euro Stoxx 50 a même fini la séance de jeudi en hausse de 0,3%. Sur les marchés obligataires, les rendements des emprunts d'État ont fortement augmenté. Le rendement du Bund allemand à 10 ans s’est établi à 1,71% (+ 14 points de base). Du côté des devises, l'euro n’a pas vraiment été soutenu par la décision historique de la BCE et a clôturé en-dessous de la parité par rapport au billet vert.

Qu’est-ce que cela signifie pour les investisseurs ?

Compte tenu du niveau record de l'inflation et de l'augmentation des pressions inflationnistes dans les mois à venir, la BCE est susceptible de relever fortement ses taux d'intérêt directeurs lors de ses prochaines réunions.

La présidente de la BCE, Christine Lagarde, a indiqué lors de la conférence de presse que les risques d'inflation continuent d'être orientés à la hausse. La BCE s’efforce par conséquent d'ajuster le plus rapidement possible sa politique monétaire encore expansionniste dans une direction moins accommodante avec cette hausse des taux d’une ampleur inédite.

Dans ses commentaires, Mme Lagarde a également indiqué que le Conseil des gouverneurs de la BCE avait décidé à l'unanimité de relever les taux d'intérêt directeurs de trois quarts de point. Selon la présidente de la BCE, la faiblesse de l'euro a également été un argument en faveur de cette décision.

Christine Lagarde a annoncé que les décisions futures de la BCE concernant les taux d’intérêt resteraient dépendantes des données, et qu’elles continueraient à être prises réunion par réunion. A ce titre, elle a également précisé que les 75 points de base ne seraient pas la valeur de référence pour la prochaine réunion. Enfin, Mme Lagarde n'a pas exclu que la BCE puisse également reconsidérer la diminution de son portefeuille obligataire à l'avenir. Pour l'instant, cela reste toutefois prématuré. Compte tenu de l’envolée de l’inflation, on peut cependant supposer que ce point sera également discuté lors des prochaines réunions.

Conclusion

Dans un contexte d’accélération de l’inflation, les investisseurs doivent se préparer à un relèvement substantiel des taux directeurs lors des deux dernières réunions de la BCE de cette année. Les marchés obligataires devraient en particulier continuer à être soumis à des fluctuations de cours importantes.

Votre portefeuille est-il encore adapté à la situation économique ?

Vous n'êtes pas encore client ?

Devenez client pour profiter des conseils de nos experts. 

Vous êtes déjà client ?

Appelez Talk & Invest au 078 156 157 ou prenez rendez-vous dans votre Financial Center au 078 155 150 ou en ligne.

Curieux.se de savoir quelles solutions nous offrons en matière de gestion de portefeuille ?

Curieux.se de savoir quelles solutions nous offrons en matière de gestion de portefeuille ?

Curieux.se de savoir quelles solutions nous offrons en matière de gestion de portefeuille ?

Recevez gratuitement Money Expert, notre magazine pour les investisseurs

Recevez gratuitement Money Expert, notre magazine pour les investisseurs

Recevez gratuitement Money Expert, notre magazine pour les investisseurs

Partagez cet article

Ceci pourrait également vous intéresser

29 août 2022

Jackson Hole : La Fed bien déterminée à juguler l’inflation

18 août 2022

Biden : signaux positifs teintés de vert

17 août 2022

Les marchés restent vulnérables aux craintes de récession