La BCE maintient le rythme de ses hausses de taux

Marchés & Investissements - 5 mai 2023

La BCE a "encore du chemin à parcourir"

Rédigé par Zeynep Ozturk-Unlu - Chief Investment Officer EMEA & Wolf Kisker - Senior Capital Market Strategist


En résumé :
  • La BCE a augmenté comme prévu ses taux directeurs de 25 points de base pour lutter contre une inflation qui reste trop élevée.
  • La BCE va intensifier le resserrement quantitatif à partir de juillet en mettant fin aux réinvestissements partiels des titres détenus dans le cadre du programme d’achats d’actifs (APP).
  • La présidente de la BCE, Mme Lagarde, a réitéré que la BCE resterait dépendante des données à paraître et a souligné que les décisions futures porteraient les taux d'intérêt à un niveau significativement restrictif.

Que s’est-il passé ?

Compte tenu des pressions inflationnistes obstinément élevées, la Banque centrale européenne (BCE) a relevé ses taux directeurs de 25 points de base supplémentaires lors de sa réunion de mai. Cependant, après trois hausses consécutives de 50 points de base, la BCE a ralenti le rythme du resserrement de la politique monétaire, comme anticipé par la plupart des participants de marché et des économistes. Le taux de dépôt sera maintenant fixé à 3,25%, le taux de refinancement à 3,75% et le taux de la facilité de prêt marginal à 4,00% - soit au plus haut depuis 2008.

En ce qui concerne le programme d'achats d'actifs (APP), la BCE estime que la réduction du portefeuille d'obligations de la BCE à concurrence de 15 milliards d'euros par mois fonctionne "très bien". À partir de juillet, le réinvestissement des titres APP arrivant à échéance sera complètement arrêté, ce qui, selon la BCE, devrait réduire les avoirs de 25 milliards d'euros par mois en moyenne. En revanche, le réinvestissement des titres arrivant à échéance dans le cadre du programme d'achats d'urgence face à la pandémie (PEPP) se poursuivra comme prévu au moins jusqu'à fin 2024.

Lors de la conférence de presse, la présidente de la BCE, Christine Lagarde, a qualifié la décision de "quasi unanime", tout en précisant que certains de ses collègues étaient favorables à une hausse de taux plus importante. Le Conseil des gouverneurs de la BCE a estimé que l'évaluation des perspectives d'inflation à moyen terme qu'il avait faite lors de sa dernière réunion avait été largement confirmée. Si l'inflation globale a diminué au cours des derniers mois, l'inflation sous-jacente reste cependant toujours trop élevée. Dans le même temps, les hausses de taux d'intérêt effectuées jusqu'à présent se sont reflétées dans les conditions de financement dans la zone euro, mais les délais et la force de la transmission du resserrement monétaire à l'économie réelle restent incertains.

Le Conseil des gouverneurs de la BCE fera en sorte que ses décisions futures, qui se baseront sur les données à paraître, portent les taux directeurs à des niveaux suffisamment restrictifs pour faire revenir l'inflation vers l'objectif visé de 2% à moyen terme, et il entend les maintenir à ces niveaux aussi longtemps que nécessaire.

Comment les marchés financiers ont-ils réagi ?

Les rendements des obligations souveraines de la zone euro ont baissé de manière significative, en particulier pour les titres à court terme sensibles aux taux d'intérêt. Le rendement des Bunds allemands à 2 ans a par exemple baissé de plus de 15 points de base à 2,48%, alors que le rendement des Bunds allemands à 10 ans a diminué de 6 points de base pour s’établir 2,19%.

Sur le marché des changes, l'euro a d'abord progressé par rapport au dollar américain, avant de perdre nettement du terrain au fur et à mesure de la conférence de presse de la BCE. Il a finalement cédé environ 0,4% pour clôturer à un peu plus de 1,10 EUR/USD.

Qu’est-ce que cela signifie pour les investisseurs ?

Lors de la conférence de presse, Christine Lagarde a notamment déclaré "Nous ne faisons pas de pause, c'est très clair", et elle a également réitéré "Nous savons que nous avons encore du chemin à parcourir".

Madame Lagarde a déclaré qu'il existait encore des risques importants de hausse de l'inflation, notamment en raison des récents accords salariaux et des marges bénéficiaires élevées des entreprises, et que les conditions de financement n'étaient pas encore assez strictes. Elle a souligné que la déclaration écrite de la BCE faisait référence à de futures "décisions politiques" au pluriel, ce qui pourrait suggérer plus d'une nouvelle hausse de taux.

Dans le même temps, l’enquête récente de la BCE sur la distribution du crédit bancaire montre que la demande de crédit a ralenti dans l'ensemble de la zone euro, principalement en réponse à la hausse des taux d'intérêt. Si cette évolution se poursuit, elle devrait soutenir les efforts de la BCE pour contrecarrer les pressions sur les prix encore trop élevées via de nouvelles hausses des taux d'intérêt.

La dépendance des décisions de politique monétaire du Conseil des gouverneurs de la BCE à l'égard des données est également susceptible d’engendrer de la volatilité sur les marchés dans les semaines à venir, dès que les investisseurs considéreront qu'ils ont des raisons d'ajuster leurs attentes à la situation des données respectives.

Pour l’instant, les contrats à terme sur le marché monétaire tablent sur une nouvelle hausse de taux de 25 points de base lors de la prochaine réunion de la BCE en juin, ce qui porterait le taux de dépôt de la BCE à 3,50%. Le niveau du taux final de 3,52% actuellement anticipé par les marchés pourrait toutefois s'avérer trop bas dans les mois à venir. Un ajustement à la hausse des attentes du marché entraînerait une nouvelle pression sur les cours des emprunts d’Etat de la zone euro - en particulier ceux ayant une échéance plus courte.

Votre portefeuille est-il encore adapté à la situation économique ?

Vous n'êtes pas encore client(e) ?

Devenez client pour profiter des conseils de nos experts. 

Vous êtes déjà client(e) ?

Appelez Talk & Invest au 078 156 157 ou prenez rendez-vous dans votre Advisory Center au 078 155 150 ou en ligne.

Curieux.se de savoir quelles solutions nous offrons en matière de gestion de portefeuille ?

Curieux.se de savoir quelles solutions nous offrons en matière de gestion de portefeuille ?

Curieux.se de savoir quelles solutions nous offrons en matière de gestion de portefeuille ?

Recevez gratuitement Money Expert, notre magazine pour les investisseurs

Recevez gratuitement Money Expert, notre magazine pour les investisseurs

Recevez gratuitement Money Expert, notre magazine pour les investisseurs

Partagez cet article

Ceci pourrait également vous intéresser

4 mai 2023

Fed : Terminus en vue ?

17 mars 2023

La BCE maintient le rythme de ses hausses de taux

11 avril 2023

L’incertitude accrue pousse les investisseurs vers les obligations