Actions chinoises : mesures de relance et rachats d'actions en vue

Marchés

Actions chinoises : mesures de relance et rachats d'actions en vue

31 mars 2022 - Lu en 3 min. 

Rédigé par

Jason Liu & Wolf Kisker
Head Chief Investment Office APAC - Capital Market Strategist

En résumé :
  • La Chine a récemment émis des signaux politiques favorables aux marchés et beaucoup d’entreprises chinoises ont annoncé des programmes de rachats d'actions.
  • Les actions chinoises, notamment celles de Hong Kong, ont fortement rebondi depuis la mi-mars à la faveur de ces développements positifs.
  • Les investisseurs pourraient profiter des faibles valorisations et de tout futur recul temporaire des cours pour rebâtir leur exposition aux actions chinoises.

Que s’est-il passé ?

Le 15 mars, les investisseurs internationaux ont fortement sanctionné les actions chinoises en raison d'une combinaison de facteurs négatifs : de vives tensions géopolitiques, une forte augmentation des infections au coronavirus qui a entraîné des confinements dans les principales villes de Chine continentale, ainsi qu'une pression réglementaire renouvelée de Washington sur les entreprises chinoises cotées aux États-Unis. Lorsque Pékin a, presque immédiatement, envoyé des signaux politiques favorables aux marchés, les actions chinoises ont très fortement rebondi, ce qui a conduit les investisseurs à se demander si les évolutions récentes n'offraient pas une opportunité de les repêcher.

Au niveau des bénéfices des entreprises, bien que le 4e trimestre 2021 présente toujours un tableau contrasté de résultats supérieurs et inférieurs aux attentes du marché, il devrait au moins montrer une certaine stabilisation par rapport à un 3e trimestre 2021 décevant. En revanche, les perspectives apparaissent meilleures pour le 1er trimestre 2022, du moins pour la période janvier-février, et ce tant pour les industries situées en amont que pour celles situées en aval de la chaîne de production.

En ce qui concerne les valorisations, la correction continue des marchés boursiers chinois au cours des 12 derniers mois les a fait baisser bien en-dessous de leurs moyennes à long terme. Alors que le ratio cours/bénéfices à 12 mois de 10,4 de l’indice MSCI China est inférieur de 6% à sa moyenne sur 10 ans, celui de l’indice Hang Seng, actuellement à 9,7, est encore plus bas, et se situe 10% en-dessous de sa moyenne sur 10 ans. Dans ce contexte, nous avons observé une accélération de la tendance des entreprises chinoises à annoncer des programmes de rachats d’actions depuis le début de l'année.

Comment les marchés financiers ont-ils réagi ?

A fin mars, l'indice Hang Seng de la bourse Hong Kong avait rebondi de 20,7% depuis son plus bas niveau en six ans atteint le 15 mars dernier, tandis que l'indice Hang Seng Tech de Hong Kong avait même progressé de 33,1% au cours de la même période. De son côté, l’indice CSI 300 affichait une hausse plus modérée de 6,8% par rapport à son récent plancher de la mi-mars.

Qu’est-ce que cela signifie pour les investisseurs ?

Sur le plan macroéconomique, nous nous attendons à ce que le gouvernement chinois se montre pro-actif dans le soutien à la croissance. Cela pourrait par exemple se traduire par de nouvelles réductions des taux préférentiels des prêts et par un assouplissement des liquidités pour les banques, ainsi que par une forte augmentation des dépenses budgétaires, la Chine cherchant à atteindre son objectif de croissance du PIB d'environ 5,5% pour 2022.

Sur le front de la réglementation des entreprises chinoises cotées aux États-Unis (certificats américains de dépôt ou ADR), les régulateurs américains et chinois reconnaissent la nécessité d'un terrain d'entente et cherchent des solutions pour répondre aux préoccupations des deux parties afin de garantir la sécurité des marchés des capitaux et un travail d'audit approprié.

En ce qui concerne les programmes de rachats d'actions, les données historiques montrent que les actions chinoises ont tendance à réagir positivement aux annonces en la matière, du moins à court terme, en particulier le groupe des entreprises chinoises cotées aux Etats-Unis. D'un point de vue sectoriel, la communication, les services et les matériaux ont historiquement enregistré les mouvements de cours les plus positifs après des annonces de rachats d’actions.

Depuis le début de l'année, plus de 100 sociétés cotées à Hong Kong ont lancé des programmes de rachats d'actions, dont certains d'une valeur conséquente de plusieurs milliards de dollars US. Comme la Commission chinoise de réglementation des valeurs mobilières encourage de façon explicite les sociétés cotées à procéder à des rachats d'actions, cette tendance va probablement se poursuivre dans les mois à venir, offrant un potentiel de hausse pour les sociétés chinoises cotées à Hong Kong.

Conclusion

Bien qu’une surperformance massive et constante des marchés boursiers chinois semble peu probable dans un avenir prévisible, les investisseurs conscients des risques pourraient néanmoins profiter des faibles valorisations ainsi que d'éventuels futurs revers temporaires pour rebâtir de façon progressive leur exposition à la Chine.

Votre portefeuille est-il encore adapté à la situation économique ?

Appelez nos experts de Talk & Invest au 078 156 157.
Prenez rendez-vous dans votre Financial Center au 078 155 150 ou en ligne.

Curieux.se de savoir quelles solutions nous offrons en matière de gestion de portefeuille ?

Curieux.se de savoir quelles solutions nous offrons en matière de gestion de portefeuille ?

Recevez pendant un an Money Expert, le magazine pour les investisseurs.

Recevez pendant un an Money Expert, le magazine pour les investisseurs.