L’épargne à long terme, vous y avez pensé ?

Epargne & pension - 8 juillet 2022

L’épargne à long terme, vous y avez pensé ?

Rédigé par Claudia Schallenbergh (Product Manager Insurance)

En résumé :
  • L’épargne à long terme vous permet de verser tous les ans jusqu’à 2.350 euros (revenus 2022). Avec, à la clé, une réduction d’impôts pouvant aller jusqu’à 30%.
  • Commencer une épargne à long terme peut se faire jusqu’à 64 ans. Après votre 65e anniversaire, vous pouvez continuer à étoffer une épargne existante.
  • Les produits de Branche 44 sont les plus flexibles. Vous pouvez en modifier la composition pendant la durée du contrat.

Inutile de vous rappeler que l’investissement peut générer un rendement potentiellement supérieur. Mais savez-vous que certains investissements peuvent aussi vous procurer un avantage fiscal ? C’est le cas de l’épargne-pension et de l’épargne à long terme. Deux formules que vous pouvez combiner comme bon vous semble.

Vous êtes jeune et vous souhaitez compléter votre pension ?

Acheter une maison, agrandir votre famille, découvrir le monde... Durant la première moitié de votre carrière, sans doute avez-vous d’autres priorités que de penser à votre pension. Pourtant, il est recommandé d’y réfléchir dès votre premier jour de travail. Car plus vous commencez tôt, plus le capital-pension que vous constituez sera substantiel. Et plus nombreuses seront les années où vous profiterez de l’avantage fiscal.

En marge de la célèbre épargne-pension (voir ci-dessous), il existe une seconde manière de constituer un capital financier pour la retraite : l’épargne à long terme. Une formule moins connue, mais pas moins intéressante pour autant.

Avec l’épargne à long terme, vous pouvez verser jusqu’à 2.350 euros par an (revenus 2022), ce qui peut vous procurer un avantage fiscal de 30%, soit 705 euros maximum.

Un crédit logement ou une épargne à long terme?

La prime maximale que vous pouvez verser dans le cadre d’une épargne à long terme dépend notamment de vos revenus professionnels nets imposables1. Mais il y a un autre paramètre à prendre en compte : l’épargne à long terme ne peut être cumulée – sauf exception – avec l’avantage fiscal du bonus logement. Mais comme le bonus logement a été supprimé dans l’intervalle (un Chèque Habitat existe néanmoins en Wallonie), peut-être entrez-vous malgré tout en ligne de compte. En résumé, la faculté de bénéficier d’un avantage fiscal, ainsi que le montant de cet avantage, dépend donc de vos revenus, de la région où vous habitez, de votre crédit logement éventuel et du moment où vous l’avez conclu.

Depuis 2015, ce sont en effet les régions qui sont responsables du bonus logement. Les règles qui s’appliquent à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre ne sont donc plus les mêmes. Si vous avez acheté votre seul bien immobilier avant cette date, votre avantage fiscal est calculé sur le remboursement de l’emprunt, proportionnellement à vos revenus. Si votre prêt a été contracté après 2015, l’avantage fiscal lié au bonus logement peut être différent, voire nul. Si vous avez contracté récemment un crédit logement, ou si vous n’avez plus de crédit logement en cours, vous entrez donc bel et bien en ligne de compte pour bénéficier de l’avantage fiscal lié à l’épargne à long terme, en raison des modifications apportées à la fiscalité sur le logement.

Votre pension approche ?

Même si la date de votre retraite approche, cela reste une bonne idée de continuer à préparer votre pension via votre épargne-pension (voir ci-dessous). En effet, vous continuez à bénéficier d’une réduction fiscale, tout en vous constituant un capital-pension, jusqu’à l’année où vous atteignez l’âge de 64 ans. Le prélèvement anticipatif2 a-t-il déjà été effectué ? Dans ce cas, vous pouvez continuer à effectuer des versements pendant plusieurs années, en profitant de l’avantage fiscal, mais sans taxation.

Il en va de même pour l’épargne à long terme. À l’approche de la retraite, la plupart des Belges ont fini de rembourser leur crédit logement. Comme l’avantage fiscal de l’épargne à long terme ne pouvait généralement être combiné à celui des anciens crédits logement, il peut être judicieux d’exploiter le panier fiscal libéré par cette fin de remboursement en y mettant une épargne à long terme. Ainsi, vous continuez à bénéficier d’un avantage fiscal et à constituer un capital-pension, même quand votre crédit logement est remboursé.

Dans le cadre de l’épargne à long terme, vous pouvez verser annuellement jusqu’à 2.350 euros (revenus 2022). Cette épargne peut vous valoir un avantage fiscal de 30% maximum. Bon à savoir : vous ne pouvez plus contracter une épargne à long terme après 64 ans, mais vous pouvez continuer à verser après 65 ans dans le cadre d’un contrat existant (ce qui n’est pas possible avec l’épargne-pension).

Adaptée à toutes les situations

Que vous soyez âgé(e) de 25 ou de 55 ans, Deutsche Bank peut vous proposer, dans le cadre de l’épargne-pension ou de l’épargne à long terme, une solution personnalisée en fonction de votre situation, de votre âge et de votre acceptation du risque.

Les produits de Branche 44 sont les plus flexibles. Ils combinent les avantages de la Branche 21 (capital garanti par Allianz Benelux SA) et de la Branche 23 (le rendement dépend de la performance d’un ou plusieurs fonds sous-jacents3). Lors de la souscription, vous choisissez la composition qui correspond le mieux à vos souhaits, votre horizon de placement et votre niveau d’acceptation des risques. Pendant la durée de votre contrat de Branche 44, vous pouvez modifier la composition de votre épargne à long terme, afin de l’adapter à l’évolution de vos attentes.

Vous êtes au début de votre carrière ? Si votre profil d’investisseur le permet, vous pouvez surpondérer la Branche 23, qui est plus dynamique. Vous approchez de l’âge de la retraite ? Libre à vous de réduire les risques et de déplacer le curseur vers la Branche 21, plus défensive.

Avant de souscrire à un produit, vous devez également prendre connaissance des documents d’information précontractuelle : la brochure, les conditions générales, la fiche d’information financière du produit et, le cas échéant, le règlement de gestion des fonds de la Branche 23.

L'épargne à long terme et l'épargne-pension en un coup d'oeil

Formule Versement maximal pour l'année de revenus 2022* Réduction d'impôt maximale durant l'exercice d'imposition 2023 Contribution propre (versement max. 2022 moins reduction impôts max. 2023)
Epargne-pension avec avantage fiscal 30%

990 euros

(soit 82,50 euros par mois)

297 euros

693 euros

(soit 57,75 euros par mois) 

Epargne-pension avec avantage fiscal 25% 

1.270 euros

(soit 105,83 euros par mois)

317,50 euros

952, 50 euros 

(soit 79,37 euros par mois)

Epargne à long terme avec avantage fiscal 30%

2.350 euros

(soit 195,83 euros par mois)**

705 euros

1.645 euros

(soit 137,08 euros par mois)

* Les versements de primes doivent toujours tenir compte des dispositions particulières du contrat d'assurance. Attention, les augmentations de prime à partir de 55 ans peuvent avoir des conséquences fiscales.

** Le montant maximum dépend du revenu professionnel net imposable.

Et l’épargne-pension ?

L’épargne-pension peut parfaitement être combinée avec l’épargne à long terme. Cette formule a aussi pour finalité de constituer un capital additionnel pour les vieux jours. L’État encourage ce type d’épargne en l’assortissant, tout comme pour l’épargne à long terme, d’un avantage fiscal. Jusqu’à l’année où vous atteignez l’âge de 64 ans, vous pouvez verser annuellement un montant plafonné à 990 euros (revenus 2022), en bénéficiant d’une réduction d’impôts de 30% (jusqu’à 297 euros). Alternativement, vous pouvez opter pour un montant supérieur à 990 euros (avec un maximum de 1.270 euros par an), avec à la clé une réduction d’impôts de 25% (jusqu’à 317,5 euros)4.

Tout comme pour l’épargne à long terme, Deutsche Bank propose une solution de Branche 44 pour l’épargne-pension. Lors de la souscription, vous êtes libre de personnaliser la clé de répartition entre la Branche 21 (capital garanti par Allianz Benelux sa) et la Branche 23 (le rendement dépend de la performance d’un ou plusieurs fonds sous-jacents). Pendant la durée de votre contrat de Branche 44, vous pouvez modifier cette composition. Les jeunes épargnants qui ont initialement opté pour davantage de fonds de Branche 23 (plus dynamiques) peuvent transférer quelques années plus tard les réserves constituées vers la Branche 21 (plus défensive) et verrouiller ainsi leur bénéfice éventuel. Ici aussi, il est essentiel de tenir compte de votre Financial ID (profil d’investisseur).

Bon à savoir : dans le cas d’une assurance épargne-pension (Branche 44), vous êtes imposé en fin de contrat sur la plus-value réelle de votre investissement (Branche 23) ou sur le capital versé et le taux garanti (Branche 21). Un fonds d’épargne-pension classique ne vous permet pas de composer votre panier à la carte, comme c’est le cas pour un produit de Branche 44. En outre, l’imposition est calculée au taux forfaitaire de 4,75%, quel que soit le rendement réel. C’est aussi pour cette raison qu’une solution de Branche 44 pourrait être intéressante.

Vous aussi, vous souhaitez améliorer votre future pension ?

Partagez cet article


Ceci pourrait également vous intéresser

24 juin 2022

7 raisons pour lesquelles le secteur de la santé reste une opportunité d’investissement

27 septembre 2021

5 idées reçues sur les investissements

20 juin 2022

Voyager sans soucis (d’argent) : comment faire ?

Partout où il est question d’un avantage ou traitement fiscal, ce dernier dépend de la situation individuelle du client. Il peut changer à l’avenir. Lorsqu’il est fait référence à un régime fiscal, cela doit être compris comme le régime fiscal applicable à un client de détail moyen.

L’article ne constitue ni un avis fiscal ni juridique. Pour plus d’informations sur le traitement fiscal, prenez contact avec votre intermédiaire d’assurances ou votre conseiller fiscal.

1 Le plafond est de 176,4 euros + 6% du revenu professionnel net imposable, avec un plafond absolu de 2.350 euros (revenus 2022). La prime est aussi limitée en fonction de la fiscalité logement.
2 Si vous avez entamé votre épargne-pension avant l’âge de 55 ans, vous payez en principe 8% d’impôts sur la somme épargnée lors de l’année de votre 60e anniversaire. Cette ponction est appelée ‘prélèvement anticipatif’ ou ‘prélèvement libératoire’, ce qui signifie que plus aucun impôt ne devra être payé par la suite. Vous pouvez par contre toujours bénéficier d’une réduction d’impôt.
3 Un ‘fonds’ est l’appellation commune pour désigner un organisme de placement collectif (OPC), qui peut exister sous le statut d’OPCVM (UCITS) ou d’OPCA (non-UCITS). Un OPC peut se composer de compartiments. Les fonds sont exposés à des risques. Leur valeur peut évoluer à la hausse comme à la baisse et il est possible que les investisseurs ne récupèrent pas le montant de leur investissement.
4 Si vous optez pour le premier plafond légal, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 297 euros. Vous pouvez aussi obtenir une réduction d’impôt jusqu’à 318 euros. Autrement dit, si vous constituez une épargne-pension complémentaire de 280 euros, vous optimisez votre avantage fiscal de 20,5 euros. Réfléchissez-y toutefois à deux fois avant d’opter pour le système d’épargne-pension supérieur au premier plafond : si vous versez plus de 990 euros par an, mais moins de 1.188 euros, le montant de votre réduction d’impôt potentielle sera inférieur à celui du système d’épargne-pension dans l’option 1. Ce n’est qu’en versant plus de 1.188 euros que votre réduction d’impôt pourrait être supérieure à celle de l’option 1.