Les exploitations agricoles belges plus durables grâce à vos investissements

ESG

Les exploitations agricoles belges plus durables grâce à vos investissements

08 mars 2021 - Lu en 4 min 30

En résumé 
  • Les techniques agricoles actuelles ont un impact important sur notre planète.
  • L’agro-écologie peut rendre notre agriculture plus durable.
  • Deutsche Bank soutient financièrement cette transition.

L’agriculture et l’élevage sont responsables d’environ 25% des émissions mondiales totales de gaz à effet de serre1. Les techniques agricoles actuelles ont un impact important sur la planète. La qualité des sols se dégrade et la biodiversité est menacée.

Cette tendance mondiale se fait également sentir en Belgique. En partie à cause du changement climatique, nous sommes confrontés à des vagues de chaleur, à des records de sécheresse et à de fortes précipitations2. L’agriculture belge ne se porte donc pas bien. Au cours des quarante dernières années, le nombre d’exploitations agricoles a diminué de 68%3.

Nous sommes en surplus de production au niveau de la viande et du lait, mais en déficit au niveau des céréales panifiables : 10% seulement de notre production de céréales est destinée à l’alimentation humaine, le reste sert pour l’alimentation animale (40%) et le bioéthanol (50%)4. Bref, un système qui est tout sauf durable et qui doit s’adapter.

La solution : l’agro-écologie

Un nombre croissant de scientifiques et d’agriculteurs plaident pour une approche différente, une manière éprouvée de réconcilier nature et agriculture. Nous parlons ici d’agro-écologie, une approche qui intègre l’agriculture dans l’écosystème local et qui offre à la nature la possibilité de se régénérer. L’impact de l’agro-écologie sur le climat et la biodiversité est positif, selon les spécialistes. Cela vaut également pour le bilan carbone. Alors que l’agriculture traditionnelle émet environ une tonne de CO2/an par hectare, l’agro-écologie parvient au contraire à capter en moyenne deux tonnes de CO2/an par hectare, soit un impact positif d’environ 3 tonnes de CO2/an par hectare.

Comment l’agro-écologie y parvient-elle ? En recourant à des techniques d’un passé lointain et en les combinant avec de nouvelles connaissances et des nouvelles techniques. Pensons à la rotation des cultures, à l’évitement des engrais et des pesticides artificiels, à la réduction et à l’arrêt du labour, à la couverture des sols, à la stimulation d’une vie plus riche en insectes.

Introduction accélérée de l’agro-écologie

Si l’agro-écologie est à ce point meilleure, pourquoi les agriculteurs n’y recourent-ils pas en masse ? Les raisons sont multiples : frilosité, manque de connaissances et de bons exemples, manque de capitaux pour des investissements indispensables, sans compter la crainte d’une réduction des rendements et donc des revenus.

L’asbl ‘Farming for Climate’, fondée en 2019, veut apporter sa pierre à l’édifice. L’organisation a pour vocation d’être le lien entre les organisations qui construisent un avenir durable et les agriculteurs qui cherchent des moyens de franchir (ou d’accélérer) le pas vers l’agro-écologie. ‘Farming for Climate’ est une initiative totalement désintéressée. 70% de ses revenus vont directement aux investissements réalisés par les agriculteurs et à la compensation de leurs pertes temporaires, ainsi qu’au soutien et au conseil agronomiques aux agriculteurs en transition agro-écologique. Les 30% restants vont à la communication sur les projets de soutien à la transition et à la collecte de données sur l’agro-écologie.

farming for climate

Investissements durables : notre soutien concret L’ambition de De

L’ambition de Deutsche Bank en Belgique est de permettre à ses clients d’avoir un impact local et concret grâce à leurs investissements durables. Dans ce cadre, nous nous étions engagés à reverser une partie importante de la marge de distribution liée à la vente de l'un de nos produits à l’ASBL ‘Farming for Climate’.

La période de souscription étant maintenant terminée, nous avons le plaisir de vous informer que, grâce à l’enthousiasme de nos clients, nous allons pouvoir octroyer la somme de 150.000 euros à ‘Farming for Climate’. Grâce à ce montant, ce sont cinq exploitations agricoles belges qui sont soutenues dans leur transition vers l’agro-écologie.

Afin de mettre en avant ce partenariat, Olivier Delfosse (CEO de Deutsche Bank Belgique) et Bernard Escoyez (fondateur de Farming for Climate) sont allés à la rencontre de Joe Dieryck, un des agriculteurs soutenus par cette initiative, dans son exploitation située à Kontich, dans la province d’Anvers, ce 18 février 2021. Ce fut l’occasion d’échanger sur les défis que représente la transition vers l’agro-écologie et de constater les efforts mis en œuvre pour l’atteindre.

Regardez la vidéo de cette visite

Vous souhaitez contribuer à un monde plus durable grâce à des investissements qui ont un impact positif ?

Articles liés

Investissements

Investissements

Passer de l’or noir à l’or vert ?

Passer de l’or noir à l’or vert ?

15 janvier 2021

Lu en 2 min 30

15 janvier 2021

Lu en 2 min 30

1 Source : science.sciencemag.org/content/360/6392/987

2 Source : climat.be/en-belgique/climat-et-emissions/changements-observes

3 Source : statbel.fgov.be/sites/default/files/files/documents/landbouw/FR_kerncijfers_landbouw_2020_v19_avec_couverture_pour_web.pdf

4 Source : fugea.be/wp-content/uploads/2020/05/FUGEA-Reconsid%C3%A9rer-notre-syst%C3%A8me-alimentaire.pdf

1 Source : science.sciencemag.org/content/360/6392/987

2 Source : climat.be/en-belgique/climat-et-emissions/changements-observes

3 Source : statbel.fgov.be/sites/default/files/files
/documents/landbouw/FR_kerncijfers_landbouw
_2020_v19_avec_couverture_pour_web.pdf

4 Source : fugea.be/wp-content/uploads/2020/05/
FUGEA-Reconsid%C3%A9rer-notre-syst%C3%A8me-alimentaire.pdf