La Fed réduit le rythme d'achat d'obligations

Marchés

La Fed réduit le rythme d'achat d'obligations

4 novembre 2021 - Lu en 2 min

Rédigé par

Sam Mattheus

Head Chief Investment Office Americas

En résumé :
  • La Fed annonce le début de la réduction d’achat d’actifs tant attendue, avec des réductions prévues au niveau des titres adossés à des créances hypothécaires (MBS) et des bons du Trésor américain dès ce mois-ci.
  • Les marchés ont réagi positivement à cette annonce et à la conférence de presse du président de la Fed qui a suivi.
  • M. Powell a reconnu que les pressions inflationnistes dues aux perturbations de la chaîne d'approvisionnement et aux problèmes posés sur le marché du travail duraient plus longtemps que prévu. 

Que s’est-il passé ?

Dans le cadre de son changement de politique monétaire largement attendu, la Fed a annoncé qu'elle allait enfin commencer à réduire son programme mensuel d'achat d'actifs de 120 milliards de dollars, lancé afin de stabiliser l'économie américaine pendant la pandémie de COVID-19. Le taux directeur est resté dans la fourchette cible de 0 % à 0,25 %.

Dans son communiqué, la Fed a confirmé que de "nouveaux progrès substantiels" avaient été réalisés, permettant de réduire à la fois les achats de bons du Trésor et de titres adossés à des créances hypothécaires (MBS), respectivement de 10 milliards de dollars et de 5 milliards de dollars, à partir de ce mois-ci. La réduction totale de 15 milliards de dollars par mois impliquerait que le programme de réduction progressive de ses achats sur le marché secondaire pourrait se terminer à la fin du deuxième trimestre 2022. La Fed a également confirmé que le rythme du programme de réduction des achats serait ajusté si nécessaire.

"Les pressions inflationnistes devraient être transitoires"

La déclaration a également reconnu un changement subtil de position concernant les pressions inflationnistes qui s'emparent actuellement de l'économie mondiale, en déclarant que ces niveaux élevés devraient être "transitoires" - indiquant que la dynamique de l'offre et de la demande liée à la pandémie et à la réouverture de l'économie a contribué à des "augmentations de prix importantes" dans certains secteurs. 

Le plein emploi comme objectif

En outre, le président Powell a continué à séparer la réduction progressive des achats et un resserrement de la politique monétaire en réaffirmant qu'il n'y a "aucun signal direct" entre les deux outils de la politique monétaire et que toute hausse des taux d'intérêt serait influencée par les données économiques du moment - principalement l'objectif de plein emploi. 

Comment les marchés financiers ont-ils réagi ?

Compte tenu de la prudence avec laquelle le président Powell a communiqué son point de vue sur la réduction des achats d'actifs, les marchés ont accueilli l'annonce de manière positive. Au moment des questions-réponses de M. Powell, le S&P 500 et le NASDAQ 100 atteignaient des sommets en séance, tandis que les acteurs de marché ont encore accru leurs prévisions de hausse des taux d'intérêt en 2022.

Qu’est-ce que cela signifie pour les investisseurs ?

Comme prévu, la Fed a annoncé le début de son programme de réduction progressive d’achat d’actifs sur le marché. Le changement subtil de texte dans la déclaration donne à la Fed une certaine flexibilité supplémentaire quant au rythme auquel cette réduction sera menée, tout en pouvant se concentrer davantage sur les forces motrices potentielles de l'inflation. Alors que la Fed maintient toujours que ces pressions inflationnistes soient transitoires, les perturbations observées dans les chaînes d'approvisionnement mondiales et leurs effets durables sont clairement des préoccupations croissantes. 

Une phase de transition relativement douce est attendue

Comme cette réduction des achats a été annoncée depuis un certain temps, les marchés ont pu se préparer à ce changement de politique monétaire. Par conséquent, nous nous attendons à une phase de transition relativement douce. Une réduction des achats implique quand même toujours une expansion du bilan de la Fed mais à un rythme modéré et est le reflet d'un environnement économique positif.

Le taux directeur sera-t-il relevé et si oui, quand ?

Maintenant que cela a été annoncé officiellement, l'attention du marché va se porter sur la question des hausses de taux d'intérêt directeur. Si le président Powell a maintenu sa position neutre quant à la date de début des hausses, il est important de se souvenir que les membres de la Fed sont divisés, à parts égales, quant à l'opportunité de relever les taux d'intérêt en 2022. Le prochain rendez-vous (le Résumé des Projections économiques) qui sera publié en décembre, ainsi que les changements dans la composition des membres de la Fed, donneront aux marchés un meilleur aperçu sur la façon dont la Fed envisage l'inflation à long terme et sur le moment où elle pourrait commencer à relever les taux

Lors de cette réunion de novembre, la Fed a finalement annoncé le début de son programme de réduction de ses achats obligataires, avec de nouveaux progrès dans la réalisation de ses objectifs en matière d'emploi et d'inflation. Le ton donné par le président Powell a été bien accueilli par les marchés, mais il est clair que les questions relatives à l'inflation et au calendrier des hausses de taux d'intérêt demeureront au premier plan.

Est-ce le moment d’ajuster votre portefeuille d’investissements ?

Appelez nos experts de Talk & Invest au 078 156 157.
Prenez rendez-vous dans votre Financial Center au 078 155 150 ou en ligne.

Curieux.se de savoir quelles solutions nous offrons en matière de gestion de portefeuille ?

Curieux.se de savoir quelles solutions nous offrons en matière de gestion de portefeuille ?

Recevez pendant un an Money Expert, le magazine pour les investisseurs.

Recevez pendant un an Money Expert, le magazine pour les investisseurs.