De farmaceutische industrie

Investissements

L’industrie pharmaceutique : un secteur plus que jamais essentiel

1 juin 2021 - Lu en 4 min 50

Rédigé par

Sander Casier

Product Manager – Structured Products

En résumé :
  • L’innovation transforme le monde de la santé et l’industrie pharmaceutique et lui offre de nouvelles perspectives.
  • La pandémie a démontré tout le potentiel du secteur, mais des tendances à long terme devraient aussi le soutenir.
  • Même si certains risques spécifiques sont à prendre en considération, il s’agit, en tout état de cause, d’un secteur d’avenir.

La crise sanitaire a rappelé à tous l’importance cruciale des soins de santé. La propagation du coronavirus a soumis ce secteur à une intense pression et, dans cette adversité, celui-ci a fait preuve de résilience et d’esprit d’innovation. Au fil des vagues de contamination, les soins sont devenus plus efficaces grâce au partage des connaissances acquises sur le terrain et les chercheurs ont créé des vaccins innovants et continuent à en développer. Les tests de diagnostics se sont aussi rapidement imposés. La recherche se poursuit également sur des traitements potentiels.

Durant cette période, les investisseurs ont, eux aussi, redécouvert l’intérêt du secteur médical. La réaction des différents États face à la pandémie a rappelé que la santé restait une préoccupation majeure partout dans le monde. L’investissement dans les soins de santé, qui avait déjà du sens, est donc apparu encore plus pertinent durant cette pénible période.

Perspective de long terme

Mais même quand la pandémie sera enfin derrière nous, bien d’autres paramètres continueront à justifier que les investisseurs s’intéressent à ce secteur et ce, avec une vision à long terme. En effet, le développement continu de technologies de pointe permet d’entrevoir une accélération des innovations médicales dans les décennies à venir. La révolution que ces nouvelles technologies provoquent dans le secteur conduit les analystes à qualifier l’ensemble des entreprises impliquées dans cette spectaculaire transition de « new pharma », autrement dit : les nouvelles valeurs pharmaceutiques.

Ce secteur étant fort dépendant de la recherche et de l’innovation, il comporte évidemment des risques pour l’investisseur, comme nous le verrons. Mais il n’en reste pas moins que les actions d’entreprises de ce sous-secteur ont leur place dans un portefeuille d’investissement bien diversifié, dans une perspective de long terme et ce, pour plusieurs raisons.

Les atouts du secteur pharmaceutique


1. Le vieillissement de la population

C’est une tendance qui n’est pas près de s’essouffler. Selon l’Organisation des Nations unies, d’ici 2050, une personne sur six dans le monde aura plus de 65 ans, contre une personne sur onze actuellement1. En améliorant sans cesse la santé et le bien-être, les innovations médicales prolongent l’espérance de vie des gens qui auront donc recours aux soins proposés plus longtemps qu’auparavant.

2. Le défi des maladies chroniques

Ces maladies non transmissibles sont de plus en plus répandues. Les dernières statistiques de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) montrent que ces maladies représentent désormais sept des dix principales causes de décès dans le monde, contre quatre il y a vingt ans2.

3. Des dépenses de soins de santé en constante augmentation

Le vieillissement de la population et les progrès technologiques devraient exercer une pression supplémentaire sur les dépenses de santé au cours des prochaines décennies. La crise sanitaire a aussi rappelé l’importance d’investir dans ce secteur.

4. De nouvelles perspectives de croissance grâce aux nouvelles technologies

Durant la pandémie, les progrès de la génomique ont permis de séquencer rapidement le génome du coronavirus, ce qui a contribué à la création de vaccins de nouvelle génération utilisant l’ARN messager. Ce séquençage s’est aussi avéré crucial pour la détection des divers variants du Covid-19. Mais la génomique offre bien d’autres perspectives d’avenir pour lutter, par exemple, contre des maladies rares ou des affections chroniques. L’étude du génome permet notamment de développer des thérapies ciblées contre des cancers. Par ailleurs, en combinant les innovations biologiques avec l’intelligence artificielle, le « big data » (utilisation d’énormes masses de données) ou encore le recours au stockage de données à distance, on peut entrevoir le développement de futurs médicaments et services novateurs3.

5. Le vent des fusions et acquisitions souffle encore sur le secteur

L’industrie pharmaceutique est constituée d’une part de grands groupes prospères mais en quête d’opportunités de croissance et, d’autre part, d’entreprises biotechnologiques innovantes qui doivent investir constamment dans la recherche et les essais cliniques. Malgré la valorisation relativement élevée des biotechs actuellement, les dirigeants de groupes pharmaceutiques ne ferment pas la porte à des acquisitions. Cette perspective est de nature à soutenir les prix des actions du secteur.

6. La capacité à délivrer, en moyenne, une croissance régulière des dividendes

Au cours des dix dernières années, les dividendes du secteur pharmaceutique ont augmenté de manière constante, y compris durant la crise sanitaire4.

Les risques liés à ce secteur

Investir dans les actions du secteur pharmaceutique comporte toutefois évidemment une part de risque. Outre les incertitudes économiques propres à toute entreprise, les valeurs du secteur des soins de santé sont exposées à certains risques spécifiques.

1. La recherche et l’innovation sont, par nature, jalonnées d’inconnues

Les espoirs placés dans un essai clinique peuvent grandir durant quasiment toute la procédure puis être déçus au stade ultime de l’étude, sans compter l’aléa des autorisations ou refus émanant des autorités sanitaires.

2. Les revenus espérés ne sont pas garantis indéfiniment

Les brevets obtenus pour un nouveau traitement finissent par expirer. Il se peut aussi que ces licences soient levées, temporairement ou non, comme cela a été récemment envisagé par plusieurs gouvernements au sujet des vaccins contre le coronavirus pour accélérer la vaccination dans le monde.

3. Le risque régulatoire

Les autorités peuvent à tout moment changer les règles du jeu parce que leur politique de santé le nécessite. On se rappellera que, lors de la campagne de l’élection présidentielle aux États-Unis, quand les sondages ont commencé à devenir favorables au candidat démocrate qu’est aujourd’hui le président Joe Biden, les actions pharmaceutiques ont souffert parce que le parti démocrate est traditionnellement plus ferme face aux velléités d’augmentation des prix des traitements médicaux.

4. Le risque de devise éventuel

Lorsqu’ils misent sur le secteur pharmaceutique, les investisseurs doivent être particulièrement attentifs à l’évolution de l’euro face au dollar, les plus grands laboratoires cotés en bourse réalisant leurs ventes dans l’une de ces deux monnaies. Ainsi, un investisseur qui est situé dans la zone euro et qui mise sur des sociétés pharmaceutiques américaines aura intérêt à voir le billet vert se renforcer face à la monnaie unique européenne.

Un secteur d’avenir

Au-delà de l’énumération de ces risques et atouts, la « révolution » que traverse l’industrie pharmaceutique en fait incontestablement un secteur d’avenir, et mérite qu’on lui octroie une place dans un portefeuille d’investissement diversifié dans une perspective de long terme.

Cette thématique d’investissement vous intéresse ?

Articles liés

Investissements

Investissements

Stop ou encore pour le secteur technologique ?

Stop ou encore pour le secteur technologique ?

26 mai 2021 - Lu en 4 min

26 mai 2021 - Lu en 4 min

Investissements

Investissements

Se construire un portefeuille solide : voici comment procéder

Se construire un portefeuille solide : voici comment procéder

21 mai 2021 - Lu en 4 min 30

21 mai 2021 - Lu en 4 min 30

1 Source : https://www.un.org/fr/sections/issues-depth/ageing/index.html
2 Source : https://www.who.int/fr/news/item/09-12-2020-who-reveals-leading-causes-of-death-and-disability-worldwide-2000-2019
3 Sources : https://research.ark-invest.com/hubfs/1_Download_Files_ARK-Invest/White_Papers/ARKInvest_070620_whitepaper_Genomics-Innovation.pdf?hsCtaTracking=d4bdce99-3810-4a99-9e17-b6f14aeb3ba3%7C06e4a224-a261-4223-9b58-36cc0f3e21dc et https://www.lecho.be/entreprises/pharma-biotechnologie/sanofi-et-google-s-associent-dans-un-laboratoire-virtuel/10138031.html
4 Source : https://cdn.janushenderson.com/webdocs/Janus+Henderson+Global+Dividend+Index.pdf (voir notamment graphique page 19 et tableaux pages 24-25)