Téléphone

Deutsche Bank

En résumé

  • Nous sommes de plus en plus nombreux sur terre et vivons plus vieux. Le taux d’urbanisation est en croissance constante. Les modes de consommation évoluent et le recours aux nouvelles technologies ne cesse de croître.
  • Ces évolutions inéluctables constituent autant de défis que d’opportunités, dans de nombreux secteurs : soins de santé, assurances, immobilier, loisirs, technologie, etc.
  • Les investisseurs qui souhaitent miser sur ces tendances démographiques à long terme peuvent compter sur une sélection d’entreprises réalisée par des experts en la matière.

La population mondiale est en évolution constante, ce qui crée des bouleversements dans les produits et services qu’elle consomme. Si le premier thème qui vient à l’esprit est le vieillissement de la population, il existe bien d’autres évolutions prévisibles qui constituent autant de pistes d’investissement potentiel. En voici un aperçu.

10 milliards d’humains en 2050

Le dernier rapport de l’ONU sur la population mondiale1 prévoit qu’au cours des trente prochaines années, le nombre d’êtres humains passera de 7,7 milliards actuellement à 9,8 milliards en 2050. Or, les ressources naturelles sont limitées. Par exemple, l’eau potable est rare : moins de 1% de l’eau sur Terre est de l’eau douce et liquide. L’accès à l’eau potable, l’assainissement des eaux usées ou encore l’irrigation sont donc des secteurs stratégiques.

Les taux de croissance de la population varient d’une région du monde à l’autre. Le nombre d’habitants des pays émergents est en forte progression. Vers 2027, l’Inde devrait devenir le pays le plus peuplé, devant la Chine. Par contre, en Europe et en Amérique du Nord, la croissance de la population restera d’environ 2% d’ici 2050. Il sera donc possible de tenir compte des disparités géographiques en cherchant des opportunités d’investissement selon ce thème.

5 milliards de citadins en 2030

La population urbaine est en forte croissance. Actuellement, plus de la moitié de la population mondiale vit dans des villes. D’après l’ONU, ce chiffre atteindra environ 5 milliards d’ici 2030. Ce phénomène d’urbanisation est particulièrement présent dans les pays émergents : la recherche de conditions de vie meilleures provoque une accélération de l’exode rural. Cette urbanisation croissante représente un défi mais offre aussi des opportunités dans les secteurs de la construction de logements et des infrastructures, en matière de services de sécurité, ou encore dans le domaine de l’approvisionnement en eau, en électricité, etc.

Nous vivons plus vieux

Grâce à l’amélioration de la nutrition, de l’assainissement, des soins de santé, de l’éducation et du bien-être économique, l’espérance de vie s’allonge. C’est une bonne nouvelle mais aussi un défi démographique sans précédent. Actuellement, les plus de 60 ans représentent un peu plus de 11% de la population mondiale. D’après l’ONU2, cette proportion montera à plus de 22% d’ici 2050.

Il faudra répondre à cette évolution et aux nouveaux besoins qui y sont liés, notamment en matière de soins de santé. Le nombre de résidences pour personnes âgées est également appelé à augmenter fortement. Il faudra aussi répondre aux défis de la sécurité, du transport et de l’indépendance des personnes âgées. Par exemple, de nouveaux modèles d’assurances peuvent fournir des solutions.

Changements de modes de consommation avec la génération Y

On assiste aussi à un changement de mentalité dans les franges les plus jeunes de la population. Pour les personnes qui ont vu le jour entre 1980 et 2000, que l’on appelle les « millennials » (nés à la fin du dernier millénaire), les préoccupations diffèrent de celles de leurs aînés3. Des enquêtes d’opinion montrent que cette « génération Y », comme on l’appelle aussi, est moins attachée à la propriété et préfère valoriser des expériences. D’où le succès de l’économie de partage. Ce qui les différencie aussi des autres consommateurs, c’est leur attrait pour les nouvelles technologies, les réseaux sociaux, mais aussi le sport et l’alimentation saine voire bio, ainsi que leur préoccupation pour les défis sociaux et environnementaux.

Près de 2 milliards de personnes se situent dans cette tranche d’âge, ce qui représente plus du quart de la population mondiale. Dans les prochaines années, cette génération accédera à un pouvoir d’achat susceptible d’influencer fortement la demande de biens et services dans le monde. L’impact devrait être plus important que celui des personnes nées du « baby boom », cette période qui a suivi directement la seconde guerre mondiale et qui s’est accompagnée d’une forte hausse de la natalité.

Tirer profit de ces grandes tendances démographiques

Les évolutions prévisibles de la démographie mondiale impliquent de nombreuses opportunités d’investissement. Citons en vrac les secteurs suivants : soins de santé, industrie, immobilier, médias, voyages et loisirs, boissons et alimentation, assurance, services aux collectivités ou encore la technologie et les télécoms. Dans chacun de ces secteurs, il convient de faire les bons choix et de sélectionner les entreprises les plus pérennes et capables de répondre aux défis démographiques.

Les changements de comportement des consommateurs devront être pris en compte au moment d’investir car certains secteurs en profiteront davantage. Par exemple, le vieillissement de la population poussera le secteur pharmaceutique à développer son offre de traitements, l’urbanisation croissante conduira les groupes de construction à multiplier les initiatives pour ériger des villes durables et toujours plus grandes (les smart cities), le secteur des télécoms devra intégrer les besoins des jeunes générations hyperconnectées, etc.

La sélection des sociétés est donc déterminante et à ce titre, mieux vaut se fier à des experts. Ceux-ci ont par exemple créé l’indice thématique iSTOXX® Global Demography Select 50 EUR. Cet indice sélectionne les 50 entreprises mondiales dont les activités devraient bénéficier des évolutions démographiques.

La thématique du changement démographique vous intéresse ?

Si votre profil d'investisseur le permet, optez pour une solution sous la forme d’un produit structuré4.

Découvrez notre solution

Articles liés

1 Source : Rapport des Nations Unies (UNFPA) sur l’état de la population mondiale 2019, « Une tâche inachevée ». URL : https://www.unfpa.org/sites/default/files/pub-pdf/UNFPA_PUB_2019_FR_.Etat_de_la_Population_Mondiale.pdf

2 Source : https://www.un.org/en/development/desa/population/index.asp

3 Source : https://www.news.uliege.be/upload/docs/application/pdf/2017-11/se_diapo_les_millennials_et_lenseignement.pdf

4 Les instruments financiers structurés, également connus sous la dénomination de Structured Notes, existent sous la forme de « titres de dette structurés » ou d’ « instruments dérivés ». Un instrument financier structuré est un instrument financier d'une durée déterminée, généralement émis par des institutions financières, qui offre un rendement associé à un ou plusieurs actifs sous-jacents (par exemple un taux d'intérêt ou un indice boursier) via des coupons fixes ou variables payés en cours de vie ou à l'échéance du titre. Dans le cas de titres de dette structurés, l'émetteur s'engage à rembourser à l’investisseur 100% du capital souscrit (hors frais) à l'échéance (sauf en cas de faillite ou risque de faillite de l'émetteur). Par contre, dans le cas d'un « instrument dérivé », l'émetteur d'un Structured Note ne s'engage pas à rembourser à l’échéance à l’investisseur 100% du capital souscrit (hors frais).