En résumé

  • Pour financer l’acquisition d’une seconde résidence, il existe d’autres solutions que le prêt hypothécaire classique.
  • En optant pour la bonne solution, vous pouvez épargner de multiples frais : droits d’enregistrement, frais d’hypothèque, honoraires du notaire…

Vous avez trouvé la seconde résidence de vos rêves ? Mieux vaut alors prendre le temps de trouver la solution la plus adaptée pour la financer. Si vous disposez d’une grande réserve d’épargne, vous pouvez utiliser une partie de cette réserve. Pour financer le solde, il est bon de savoir qu’il n’y a pas que le prêt hypothécaire traditionnel. Surtout si vous détenez un portefeuille d’investissements.

Ce serait dommage de devoir vendre tout ou partie de votre portefeuille d’investissements, surtout aujourd’hui. Du fait des taux d’intérêt extrêmement bas, il est tout à fait possible que vous puissiez rembourser les intérêts d’un prêt grâce au rendement que votre portefeuille d’investissements peut vous procurer. La décision finale de conserver et de mettre en gage ou de liquider votre portefeuille dépendra de vos besoins spécifiques de financement, mais aussi de votre horizon d’investissement, de l’évolution prévue du marché et des coûts.

Économiser les frais

Imaginons que vous souhaitiez financer partiellement l’achat d’une résidence secondaire pour un montant de 150.000 euros sur 10 ans avec un taux d’intérêt fixe. Une première possibilité consiste en un crédit logement avec garantie hypothécaire. Partant d’un taux de base plus élevé, vous négociez pour obtenir un taux qui vous semble acceptable. D’habitude, vous devrez vous engager durant toute la durée du prêt à domicilier votre salaire, à contracter une assurance habitation et une assurance solde restant dû auprès de la banque prêteuse. Outre les modalités de remboursement de ce prêt que vous versez à votre banque, vous devez également tenir compte de frais additionnels1 : frais d’enregistrement, frais de créance hypothécaire, honoraires du notaire, frais administratifs et TVA.

La solution de crédit de Deutsche Bank vous offre une meilleure alternative. Grâce à elle, vous pourrez répondre à vos besoins de financement tout en conservant votre compte-titres. Le principe est le suivant : la totalité du montant que vous empruntez est garantie par votre portefeuille d’investissements. Autrement dit, c’est votre compte-titres (et pas un bâtiment) qui sert de garantie pour le prêt. De cette manière, vous évitez d’hypothéquer votre propre logement ou d’autres biens immobiliers et vous réduisez considérablement les coûts additionnels.

Voici les économies que vous réalisez :

Impôts/droits d’enregistrement 1.650 €
Forfait d’enregistrement des annexes 100 €
Droit d’écriture 50 €
Droit d’hypothèque 495 €
Redevance 220 €
Honoraires du notaire 799,92 €
Frais administratifs Entre 700 et 1.000 €
TVA Entre 325,48 et 388,48 €
Prix du crédit hypothécaire Entre 4.340,40 et 4.703,40 €


En quête d’une solution optimale pour financer l’achat de votre seconde résidence ?

Découvrez notre solution

Articles liés

1 Frais divers dans le cas d’un crédit logement garanti par une hypothèque sur un bien immobilier situé en Belgique. Source : www.notaire.be.