Téléphone

Deutsche Bank

En résumé

  • Deutsche Bank s’engage à vous offrir un rapport qualité-prix ultra compétitif pour des conseils en investissement.
  • Les banques privées, qui proposent certes des recommandations personnalisées, appliquent un tarif généralement plus élevé. Celles qui sont moins chères – comme par exemple les banques en ligne - se limitent à des conseils plus ‘standardisés’ voire souvent inexistants.
  • La preuve par les chiffres : nous avons fait le calcul pour vous.

En matière de conseils en investissement, Deutsche Bank met tout en œuvre pour vous offrir le rapport qualité-prix que vous êtes en droit d’attendre d’une banque comme elle.

En effet, sur le marché belge, en fonction du type de banque dans laquelle ils sont, la plupart des clients particuliers doivent soit se contenter de conseils limités aux produits ‘maison’, pour lesquels ils paient des frais d’entrée élevés, soit accepter de payer plus cher (s’ils souhaitent recevoir des conseils sur mesure, et bénéficier de services à la carte ou d’un suivi de portefeuille individualisé). Car la montée en gamme se fait malheureusement souvent ressentir au niveau des tarifs.

Bien entendu, il est toujours possible de trouver moins cher aussi… auprès des banques en ligne, par exemple qui, ne disposant pas de réseau d’agences, sont en mesure de proposer des tarifs inférieurs. Elles vous proposent effectivement le choix parmi une large gamme de produits, mais oubliez par contre d’y recevoir des conseils personnalisés en fonction de vos projets personnels et de bénéficier du suivi de votre portefeuille.

Le bon service, le bon tarif

Dans le marché, Deutsche Bank se veut être une banque différente. Certainement pas une banque ‘low cost’ dont le cœur de métier n’est pas le conseil et le service à la clientèle’. Bien au contraire : la volonté est bien là de continuer d’investir dans un réseau d’agences performantes, dans la formation de ses conseillers et dans ses outils digitaux, afin de fournir à ses clients des recommandations toujours plus personnalisées. Elle met aussi tout en œuvre pour dénicher les meilleurs gestionnaires afin de pouvoir offrir à ses clients un vaste choix de solutions performantes (ce qu’on appelle l’architecture ouverte) pour la gestion de leurs avoirs.

Bien entendu, tous ces investissements ont un coût, mais les clients savent pourquoi ils paient : des recommandations uniques grâce au Financial ID, qui cerne avec précisions leur situation, leurs besoins et leurs projets.

Le contexte des taux bas qui perdurent a amené la banque à revoir, en toute transparence, ses tarifs. C’est la condition nécessaire pour continuer à améliorer la qualité du conseil. Néanmoins, Deutsche Bank s’engage à proposer les tarifs parmi les plus compétitifs du marché pour les conseils en investissement.

Faites le test grâce à notre outil de comparaison

Pour illustrer cette approche, nous vous proposons trois exemples concrets. Vous vous reconnaissez dans l’un de ces profils ? Nous avons fait le calcul pour vous : vous verrez que chez Deutsche Bank, vous payerez moins cher que dans les 4 grandes banques qui figurent dans notre outil de simulation, pour un niveau de service le plus souvent supérieur.

Quel type d’investisseur êtes-vous ?

Arnaud, 32 ans, Liège.
Avoirs chez Deutsche Bank : 50.000 euros

Passionné de technologie, autodidacte, Arnaud s’est spécialisé dans le codage d’applications pour téléphones mobiles. Ses talents lui ont valu d’être recruté l’année dernière chez un géant des télécoms, où il participe désormais au développement de la stratégie digitale.

  • En matière de services bancaires, Arnaud ne se contente pas des produits d’épargne et des moyens de paiement : il veut également des conseils pour ses investissements. S’il se rend une fois par an en agence pour analyser son portefeuille avec un conseiller spécialisé, c’est surtout en ligne qu’il effectue ses transactions, en vrai « digital native ».
  • Néanmoins, pour chaque décision d’investissement, Arnaud ne manque jamais de faire appel aux spécialistes de Talk & Invest avant de valider sa décision. Il effectue en moyenne 3 transactions par an.

Avoirs chez Deutsche Bank : 50.000 euros, dont :

- 10.000 euros en épargne
- 20.000 euros en obligations (2 positions)
- 10.000 euros en fonds (2 positions)
- 10.000 euros en actions (4 positions)

Pour la gestion de ses avoirs chez Deutsche Bank, Arnaud paie annuellement 197,50 euros. Pour des services équivalents, la moyenne des 4 grandes banques s’établit à 256,45 euros.
Economie annuelle : 58,95 euros.

Comparez par vous-même en fonction de votre profil

Nadia, 46 ans, Bruxelles.
Avoirs chez Deutsche Bank : 175.000 euros

Nadia est titulaire d’un doctorat en chimie et d’une MBA obtenu à Londres. Forte de ce parcours exemplaire, la jeune femme a progressivement gravi les échelons dans une grande entreprise pharmaceutique, où elle occupe désormais un poste de direction.

  • Nadia suit ses investissements de près, mais son travail occupe déjà la majeure partie de son temps. Elle compte dès lors sur les recommandations de son conseiller DB Personal, capable de comprendre sa situation et ses attentes.
  • Elle souhaite également un suivi personnalisé en matière d’anticipation de sa pension, de succession et de planification patrimoniale.
  • Elle effectue en moyenne 5 transactions par an.

Avoirs chez Deutsche Bank : 175.000 euros dont :

- 25.000 euros en épargne
- 75.000 euros en produits d’investissement Deutsche Bank (7 positions)
- 75.000 euros en produits d’investissement de tiers (7 positions)

Pour la gestion de ses avoirs chez Deutsche Bank, Nadia paie annuellement 411,50 euros. Pour des services équivalents, la moyenne des 4 grandes banques s’établit à 736,42 euros.
Economie annuelle : 324,92 euros.

Comparez par vous-même en fonction de votre profil

Robert et Anita, 71 ans, Anvers.
Avoirs chez Deutsche Bank : 500.000 euros

Robert était cadre supérieur dans une entreprise internationale active dans l’informatique. A 65 ans, il a pu prendre une retraite bien méritée et a perçu le montant de son assurance-groupe.

  • Chez Deutsche Bank, Robert et Anita attendent de leur conseiller DB Personal un suivi personnalisé de leur portefeuille, des recommandations d’investissements et des conseils sur la transmission de leur patrimoine.
  • Ils effectuent en moyenne 3 transactions par an.

Avoirs chez Deutsche Bank : 500.000 euros, dont :

- 100.000 euros en épargne
- 200.000 euros en produits d’investissement Deutsche Bank (8 positions)
- 200.000 euros en produits d’investissement de tiers (8 positions)

Pour la gestion de leurs avoirs chez Deutsche Bank, Robert et Anita paient annuellement 718 euros. Pour des services équivalents, la moyenne des 4 grandes banques s’établit à 1.426,67 euros.
Economie annuelle : 708,67 euros.

Comparez par vous-même en fonction de votre profil

Articles liés

Les tarifs mentionnés dans cet article incluent la TVA.