En résumé

  • Pour conserver votre niveau de vie, vous aurez sans doute besoin (plus tard) d’un revenu complémentaire à votre pension légale.
  • Parmi les solutions possibles, citons les fonds1 axés sur les actifs à haut rendement et dont les revenus sont attribués sous forme de dividende.
  • Vous pouvez aussi opter pour un fonds mixte flexible, axé sur la génération de revenus. Le gestionnaire de ce fonds peut en ajuster la composition en fonction de l'évolution des marchés.

Plus les années passent, plus on se surprend à dire ‘Avant, c'était différent’. Les téléphones servaient à téléphoner, on lisait l'actualité dans les journaux et pour faire fructifier son argent, il suffisait d'épargner ou de le placer dans des obligations à des conditions intéressantes.

Cette époque du 'rendement facile' semble définitivement révolue. Pour sauver l'économie, les banques centrales ont ouvert le robinet monétaire il y a dix ans et, petit à petit, ont réduit les taux d'intérêt jusqu'au niveau zéro. Dans l'intervalle, en zone euro, les taux touchent toujours le fond. Malgré la relance économique, il semble qu’il soit impossible de faire remonter les taux d'intérêt en Europe, si l’on ne veut pas entraver une croissance qui reste fragile.

Dans quoi investir ?

Afin d'obtenir aujourd'hui un revenu pour compléter votre pension, vous devez donc être disposé(e) à prendre davantage de risques. Des rendements plus élevés ne sont pas nécessairement impossibles à trouver, mais ils sont généralement proposés par des entreprises affichant un bilan moins solide, des États plus ‘exotiques’ ou des marchés d'actions plus volatils. Pour un investisseur particulier, il n'est pas toujours évident de faire le bon choix.

Vous souhaitez obtenir un revenu complémentaire à votre capital pension à travers un cycle économique complet ? Étant donné sa complexité croissante, mieux vaut confier cet objectif à un gestionnaire qui s'y consacre à 100%. Ce gestionnaire opérera les choix nécessaires à votre place. Avec son équipe, il possède toute l’expertise voulue, à l’inverse de la plupart des investisseurs particuliers.

Des fonds mixtes flexibles axés sur les revenus

Dans cette optique, les fonds mixtes flexibles axés sur les revenus constituent une piste intéressante. Les fonds composés de différentes classes d’actifs (actions, obligations, infrastructures, immobilier, devises…) sont dénommés fonds mixtes. Et lorsque leur gestionnaire dispose de la faculté de faire varier en permanence la pondération de ces diverses classes d’actifs, on parle de fonds mixtes flexibles.

Cette flexibilité constitue un grand avantage par rapport aux fonds mixtes classiques, dont la pondération est fixe. Dans le cas d’un fonds flexible, le gestionnaire dispose de davantage de marge de manœuvre pour naviguer en souplesse entre les classes d’actifs, selon leur rentabilité du moment. Cette souplesse leur permet d’éviter les classes d’actifs et les zones géographiques à faible rendement (comme, pour l’instant, les obligations européennes de qualité).

Focus sur le dividende

Certains fonds mixtes flexibles axés sur le revenu cherchent aussi à attribuer un dividende. Ce type de fonds est intéressant si vous souhaitez obtenir un revenu complémentaire au départ de votre capital-pension. Le dividende versé est souvent le produit des dividendes des actions sous-jacentes et des coupons des obligations. Une partie de ce dividende peut aussi provenir d’investissements dans l’immobilier, les infrastructures, etc.

En quête d’un revenu complémentaire à votre pension ?

Il est essentiel que chacun de vos investissements soit compatible avec votre profil d’investisseur.

Découvrez notre solution

Articles liés

1 Le terme 'fonds' désigne généralement un Organisme de placement collectif (OPC), qui peut avoir le statut d'OPCVM (UCITS) ou d'OPCA (non–UCITS). Un OPC peut se composer de compartiments. Les fonds sont exposés à des risques. Leur valeur peut évoluer à la hausse comme à la baisse et il est possible que les investisseurs ne récupèrent pas le montant de leur investissement.