Téléphone

Deutsche Bank

En résumé

  • La Réserve fédérale (Fed) a maintenu son taux directeur inchangé comme elle l’avait laissé entendre en octobre dernier.
  • Les marchés financiers n'ont pas été surpris : les marchés boursiers, obligataires et des changes n’ont pratiquement pas réagi à cette décision.
  • Les investisseurs doivent s'attendre à ce que la Fed reste en mode pause en 2020, à l'approche des prochaines élections présidentielles.
1

Que s'est-il passé ?

La Réserve fédérale (Fed) a maintenu son taux directeur dans une fourchette de 1,50% - 1,75% et a confirmé que les trois dernières baisses de taux constituaient "un ajustement de milieu de cycle". Il s'agissait du premier vote unanime depuis la réunion du Comité de politique monétaire (FOMC) du mois de mai. La Fed estime que la politique monétaire actuelle est adaptée pour soutenir la croissance économique, le plein emploi et l’inflation. Les projections sur le niveau futur des taux d’intérêt (« dot plots ») montrent que la Fed devrait marquer une pause tout au long de 2020.

Dans son communiqué officiel, la Fed a largement réitéré son avis sur l'économie tout en restant attentive aux développements mondiaux et à l’évolution de l’inflation. Le changement le plus notable dans le communiqué officiel a sans doute été la suppression du mot "incertitudes" en faisant référence à ses perspectives. La Fed a également abaissé son estimation pour le taux de chômage à long terme à 4,1% (contre 4,2% auparavant).

Enfin, la Fed s'est engagée à continuer de soutenir le marché interbancaire. Cette réassurance intervient à un moment où certains investisseurs s’inquiétaient d'éventuels problèmes de financement en fin d'année. La Fed a indiqué qu'elle continuerait à apporter son soutien jusqu'en janvier 2020 au moins.

2

Comment les marchés financiers ont-ils réagi ?

Les économistes s'attendaient unanimement à ce que la Fed ne modifie pas le niveau des taux d’intérêt en décembre, ce qui a entraîné une réaction relativement modérée des marchés financiers. De plus, le président de la Fed, Jerome Powell, semble avoir fait beaucoup de chemin depuis le commentaire de l'an dernier sur le " pilote automatique " qui avait fortement secoué les marchés boursiers. Après la décision de la Fed, le taux du bon du Trésor US à deux ans a légèrement diminué à 1,62 %. De son côté, l'indice S&P 500 a progressé de 0,3 % pour s'établir à 3.141 points.

3

Qu'est-ce que cela signifie pour les investisseurs ?

Tout au long de cet ajustement de milieu de cycle, la Fed a mis en évidence une série de risques externes pour une économie américaine certes en ralentissement mais relativement saine. Il semble maintenant que la Fed soit plus à l'aise pour marquer une pause et surveiller les données économiques à paraître. La semaine dernière, nous avons appris que le marché du travail américain restait robuste avec de très fortes créations d’emplois. Le taux de chômage a ainsi baissé à 3,5 %, tandis que l'inflation de base (core PCE1) reste inférieure à sa cible. De plus, les indices de surprise économique des États-Unis, de la Chine et de la zone euro se situent tous en territoire positif pour la première fois depuis mars 2018. Malgré un changement plus favorable dans l'équilibre des risques pour l'économie américaine, nous estimons cependant toujours que la barre pour assister à une hausse des taux d'intérêt reste plus haut placée que pour une baisse supplémentaire de ceux-ci.

En fin de compte, nous pensons que les investisseurs ne doivent pas s'attendre à d'autres changements de la politique monétaire de la Fed au cours des 12 prochains mois, alors que nous entrons dans une année électorale potentiellement volatile. C’est cependant sans compter avec une réévaluation significative des perspectives économiques de la Fed ou une nouvelle escalade de la guerre commerciale à l'approche de la prochaine échéance tarifaire ce week-end.

Votre portefeuille est-il toujours adapté à la réalité économique ?

Appelez nos experts de Talk & Invest au 078 156 157.

Prenez rendez-vous dans votre Financial Center au 078 155 150.

Articles liés

1 Le core PCE est un indice mesurant l’inflation de base des dépenses de consommation des ménages aux Etats-Unis.