Management Server
Téléphone

Deutsche Bank

En résumé

  • Croissance de la population mondiale, phénomène d’urbanisation qui s’accélère, allongement de l’espérance de vie : les défis liés aux changements démographiques comportent de multiples facettes qui vont bien au-delà du seul secteur des soins de santé.
  • Tous ces défis représentent pour de nombreux secteurs autant d’opportunités : assurances, immobilier, loisirs, technologie, etc.
  • Un investisseur qui souhaite diversifier ses placements a donc tout intérêt à suivre de près et à anticiper ces mégatendances.

Les changements démographiques sont un thème d’investissement à long terme qui ne doit pas être négligé. Si cette thématique peut immédiatement faire penser au vieillissement de la population, et dans la foulée à l’augmentation des dépenses de santé qui y est lié, elle est nettement plus large que cela et touche de nombreux autres domaines. Tour d’horizon.

10 milliards d’humains en 2050

La population mondiale ne cesse d’augmenter et, selon les estimations des Nations Unies, elle pourrait passer de 7,5 milliards d’individus actuellement à près de 10 milliards à l’horizon 2050. Ce cadre pose d’emblée la problématique d’une gestion plus responsable et d’une utilisation plus efficiente des ressources naturelles, disponibles en quantités limitées.

2,5 milliards de personnes rejoignent les villes

En parallèle, le phénomène d’urbanisation devrait s’accélérer, en particulier dans les pays émergents où la tendance à l’exode rural et au développement des mégapoles, à savoir des très grandes villes de plus de 10 millions d’habitants, n’est pas prête de s’arrêter. Les Nations Unies prévoient même que 2,5 milliards de personnes supplémentaires pourraient venir grossir les rangs des villes d’ici 2050. Ce qui ne va pas sans poser des soucis majeurs en termes d’offre de logements, d’infrastructures, de sécurité ou encore d’organisation de services aux collectivités à la hauteur de ces énormes défis.

Répondre à l’allongement de l’espérance de vie

Les changements démographiques ne concernent pas uniquement l’augmentation du nombre d’habitants sur notre planète et le développement continu des zones urbaines. Une autre tendance lourde est l’allongement de l’espérance de vie et, partant, la part croissante de personnes âgées dans la population mondiale.

D’ici 2050, on devrait dénombrer plus de 2 milliards de personnes de plus de 60 ans à travers le monde. Ce vieillissement de la société, plus marqué dans le monde occidental, implique non seulement une croissance structurelle des dépenses de soins de santé, mais aussi par exemple que le besoin de capacités d’accueil (maisons de repos) et de solutions spécifiques pour les seniors (ergonomie, assurances, etc.) devrait être de plus en plus criant. A côté de cela, beaucoup de retraités font délibérément le choix d’adopter des modes de vie plus sains et ont aujourd’hui devant eux plus de temps libre que par le passé pour voyager.

Les robots pour répondre au manque de main-d’œuvre

Une autre conséquence du vieillissement de la population est que la part de la population active tendra à diminuer au profit de la population inactive. L’exemple type d’une telle situation est le Japon qui est depuis déjà très longtemps confronté au déclin rapide de sa main-d’œuvre. Face à cette évolution, ce pionner du développement technologique a emprunté très tôt le chemin de l’automatisation et de la robotique pour enrayer le déclin de sa productivité et pour maintenir son potentiel de production.

Bien que le Japon soit un cas extrême, beaucoup de pays industrialisés sont ou seront également confrontés à une situation similaire, tout comme la Chine parmi les pays émergents, et devront donc intensifier davantage leurs efforts en ce sens.

La génération « Millennials » donne le ton

Enfin, les « Millennials » (encore appelés la génération Y) viennent également bousculer le paysage avec des préférences et des comportements de consommation sensiblement différents de ceux des générations précédentes. Ces personnes nées entre 1980 et 2000 valorisent davantage les expériences que la propriété, ce qui a donné naissance à une économie de partage. De plus, ce sont de très grands adeptes des nouvelles technologies et des férus des réseaux sociaux et des jeux vidéo, et ils attachent aussi beaucoup d’importance aux questions liées à la société et à l’environnement.

Les Millennials consacrent également du temps et des moyens à la pratique régulière du sport et à une alimentation plus saine, voire même « bio ». Représentant environ 30% de la population mondiale, cette génération hyperconnectée a atteint le stade de la maturité et est appelée à avoir encore plus d’influence sur l’économie à l’avenir que celle des « baby boomers » (génération née dans l’après-Seconde Guerre Mondiale, entre 1946 et 1964).

Comment profiter de ces mégatendances ?

Cet aperçu non exhaustif montre que les opportunités liées aux changements démographiques, tant dans le monde industrialisé qu’émergent, comportent de multiples facettes qui vont bien au-delà du seul secteur des soins de santé. Des secteurs aussi divers que l’industrie, l’immobilier, les médias, les voyages et loisirs, les boissons et l’alimentation, l’assurance, les services aux collectivités ainsi que la technologie et les télécoms entendent également capitaliser sur le potentiel de croissance structurel offert par les changements démographiques. Bien entendu, il convient de demeurer sélectif et de sélectionner les entreprises qui sortiront gagnantes dans ce nouveau paradigme démographique.

Afin de saisir de nouvelles opportunités, l’attention des investisseurs doit également se porter sur les changements de comportement des consommateurs. Certains secteurs économiques bénéficieront plus particulièrement de ces changements. L’industrie pharmaceutique devra répondre aux besoins d’une population vieillissante, les constructeurs immobiliers devront s’adapter à un exode rural constant et à des villes toujours plus grandes, les entreprises de télécommunication devront répondre aux besoins des jeunes générations pour des technologies toujours plus connectées.

La sélection des sociétés est donc déterminante et à ce titre, mieux vaut se fier à des experts. Ceux-ci ont par exemple créé l’indice thématique iSTOXX® Global Demography Select 50 EUR. Cet indice sélectionne les 50 entreprises mondiales dont les activités devraient bénéficier des évolutions démographiques.

La thématique du changement démographique vous intéresse ?

Si votre profil d'investisseur le permet, optez pour une solution sous la forme d’un produit structuré1.

Découvrez notre solution

Articles liés

Les sources dans cet article pour les projections à l’horizon 2050 sont les Nations Unies (Département des affaires économiques et sociales). Pour la population mondiale et le vieillissement : https://www.un.org/development/desa/fr/news/population/world-population-prospects-2017.html (juin 2017). Pour la hausse du nombre d’habitants dans les villes : https://www.un.org/development/desa/fr/news/population/2018-world-urbanization-prospects.html (mai 2018).

1 Les instruments financiers structurés, également connus sous la dénomination de Structured Notes, existent sous la forme des « titres de dette structurés » ou d’ « instruments dérivés ». Un instrument financier structuré est un instrument financier d'une durée déterminée, généralement émis par des institutions financières, qui offre un rendement associé à un ou plusieurs actifs sous-jacents (par exemple un taux d'intérêt ou un indice boursier) via des coupons fixes ou variables payés en cours de vie ou à l'échéance du titre. Dans le cas de titres de dette structurés, l'émetteur s'engage à rembourser à l’investisseur 100% du capital souscrit (hors frais) à l'échéance (sauf en cas de faillite ou risque de faillite de l'émetteur). Par contre, dans le cas d'un « instrument dérivé », l'émetteur d'un Structured Note ne s'engage pas à rembourser à l’échéance à l’investisseur 100% du capital souscrit (hors frais).