Management Server
Téléphone

Deutsche Bank

En résumé

  • Les États-Unis et la Chine ont trouvé un accord verbal de "phase 1" après que les deux camps aient fait une série de concessions.
  • Cette annonce a soutenu l’appétit pour le risque des investisseurs : le marché boursier américain a progressé de plus de 1% le 11 octobre dernier, tandis que les bons du Trésor US et les autres valeurs refuges ont cédé du terrain.
  • Nous sommes prudemment optimistes sur les développements les plus récents, car l'histoire nous a montré la rapidité avec laquelle les tensions commerciales pouvaient s’intensifier. Les investisseurs doivent anticiper une volatilité importante en attendant que les derniers détails de l’accord écrit se concrétisent au cours des prochaines semaines.
1

Que s'est-il passé ?

Les négociateurs américains et chinois ont conclu vendredi dernier leur 13e rencontre en face-à-face à Washington. Bien qu'il soit correct de dire que les investisseurs ne s'attendaient pas à une avancée majeure en vue de résoudre la guerre commerciale persistante entre les Etats-Unis et la Chine, les attentes portaient plutôt sur un cessez-le-feu temporaire. En fin de compte, les deux camps ont trouvé une entente verbale visant surtout à désamorcer une situation qui était entretemps devenue fort tendue.
Des concessions ont été faites de part et d’autre. La Chine a fait des progrès en matière de propriété intellectuelle, de directives monétaires, de services financiers et d'achats agricoles. De leur côté, les États-Unis ont annoncé le report de la prochaine augmentation des droits de douane qui devait normalement entrer en vigueur le 15 octobre. Les progrès engrangés sur certains obstacles majeurs tels que la propriété intellectuelle et les accords de coentreprise requis pour les sociétés de services financiers qui souhaitent opérer en Chine constituent peut-être l’une des meilleures surprises.

2

Comment les marchés financiers ont-ils réagi ?

Le marché d’actions américain a réagi positivement à ces annonces : l'indice S&P 500 a gagné 1,1%, sous l'impulsion des secteurs de l’industrie (+2%) et de la technologie (+1,5%). Wall Street a effacé en grande partie la performance négative ayant suivi la publication de données plus faibles que prévu dans le secteur manufacturier la semaine dernière, l'indice S&P 500 se situant maintenant à moins de 2% de son plus haut historique.

En revanche, le réchauffement des relations commerciales a joué en défaveur de valeurs refuges comme les emprunts d’Etat et l’or. La baisse des prix des bons du Trésor US s’est traduite par une remontée des taux américains à 2 ans et à 10 ans à respectivement 1,58% et 1,74%. De son côté, le cours de l'or a baissé de 0,4% à 1.487 dollars l'once. Enfin, sur le marché des changes, le billet vert a également perdu un peu de terrain, repassant notamment au-dessus de 1,10 par rapport à l’euro.

3

Qu'est-ce que cela signifie pour les investisseurs ?

Bien que ce cessez-le-feu soit un développement encourageant, nous n’anticipons toujours pas de solution globale à la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine dans un avenir proche. Les données économiques récentes ont mis en lumière les effets négatifs tangibles du conflit commercial sur des secteurs critiques comme les nouvelles commandes à l'exportation de produits manufacturés et les investissements des entreprises. La progression du dossier commercial a jusqu'à présent suivi une séquence "un pas en avant, deux pas en arrière", et il est possible que ce cessez-le-feu soit un nouvel exemple de ceci. De plus, ce genre d'ententes provisoires ne renforcera pas nécessairement la confiance des entreprises pour qu'elles recommencent à investir davantage.

Pour l'avenir, les investisseurs devraient faire preuve d'un optimisme prudent jusqu'à ce qu'un accord final de "phase 1" soit officialisé et signé. Un calendrier raisonnable sera fixé dès la conférence de l'APEC (Coopération économique pour l’Asie-Pacifique) au Chili le mois prochain.

Vos investissements sont-ils suffisamment diversifiés ?

Appelez nos experts de Talk & Invest au 078 156 157.

Prenez rendez-vous dans votre Financial Center au 078 155 150.

Articles liés