En résumé :

  • Depuis 2008, les marchés d’actions américains affichent une progression de 300%. Une performance qui est loin d’avoir été tirée par la seule croissance économique.
  • La volatilité s’est rappelée au bon souvenir des investisseurs. Des vents contraires (la Fed, le protectionnisme, des attentes bénéficiaires trop élevées…) pourraient freiner les marchés boursiers aux Etats-Unis.
  • Nous sommes passés à « neutre » sur les actions américaines. Nous conseillons aux investisseurs de prendre ne fût-ce qu’une partie de leurs bénéfices et de diversifier leur portefeuille.

Les superlatifs ne manquent pas lorsqu’il s’agit de parler des performances des bourses américaines ces dernières années. Wall Street vient en effet d’entamer une 10e année de hausse consécutive, ce qui représente un peu plus de 300% de progression depuis la crise financière de 2008. L’année qui vient de s’écouler aura même été celle de tous les exploits, les deux indices phares américains, le Nasdaq et le S&P500 ayant aligné record sur record.

Oui, la volatilité existe encore !

Début février, après 15 mois de hausse effrénée, la volatilité s’est rappelée au bon souvenir des marchés financiers, réveillant Wall Street de sa douce euphorie.

La croissance économique des Etats-Unis n’explique qu’en partie la performance impressionnante des marchés d’actions américains. La croissance US est restée proche des 2% depuis 2009, bien loin de sa moyenne historique de 3,1% (depuis 1966).

Les facteurs de la hausse boursière US

Quels sont donc les autres facteurs qui expliquent les bonnes prestations boursières passées

1

Des politiques monétaires ultra-accommodantes.
Pour relancer leur économie et faire remonter l’inflation, la Fed, puis la BCE ont à tour de rôle diminué leur taux directeur à des planchers historiques, puis massivement injecté des liquidités dans les marchés, ce qui a soutenu les cours. De nombreuses sociétés (et même des Etats) en ont ainsi profité pour se refinancer. De plus, recherchant du rendement, les investisseurs se sont davantage tournés vers les actions.

2

Des bénéfices de sociétés en hausse continue.
La meilleure jauge des marchés d’actions reste les bénéfices des sociétés. Or, ces derniers ont régulièrement été revus à la hausse depuis 2009, ce qui a soutenu les cours boursiers.

3

Les valeurs cycliques et le secteur de la technologie en grande forme.
Les valeurs cycliques (sociétés dépendantes de la conjoncture économique), tous secteurs confondus, ont contribué pour la majeure partie de la performance totale. Parmi celles-ci, le secteur de la technologie, à lui seul, a contribué pour près d’un quart à la performance totale depuis 2009. L’émergence de géants tels qu’Amazon, Facebook, Apple ou Google est pour beaucoup dans ce résultat.

Avis neutre sur le marché boursier américain

Globalement, l’environnement économique reste porteur pour les marchés des actions. Cependant, aux Etats-Unis, bien que l’économie tourne à plein régime, les attentes quant à la croissance bénéficiaire des entreprises sont élevées, ce qui laisse peu de marge pour une déception.

De plus, la réforme fiscale de Donald Trump, positive pour les sociétés américaines, est déjà en grande partie reflétée dans les cours. Les remaniements à répétition dans son administration et la volonté de plus de protectionnisme pourraient également limiter l’ascension des bourses américaines à court terme.

Enfin, comme pour la correction observée en février, des anticipations de forte remontée de l’inflation pourraient pousser la Fed à avancer son calendrier de hausse des taux, ce qui pèserait sur les cours. L’un dans l’autre, nous avons un avis neutre sur le marché boursier américain. Y garder une exposition a toujours du sens mais, au vu de la forte hausse de ces dernières années et des valorisations élevées, nous conseillons de prendre (une partie de) son bénéfice et de diversifier son portefeuille d’investissement vers d’autres zones géographiques comme l’Europe et/ou l’Asie.

Vous voulez en savoir plus sur ce thème ? Ou discuter des alternatives éventuelles pour votre portefeuille ?


Appelez nos spécialistes de Talk & Invest au 078 156 157 (lun.-ven. 9h – 19h et samedi 9h - 12h).
Ou prenez rendez-vous dans votre Financial Center.

Articles liés