En résumé

  • Les fonds1 mixtes flexibles répondent à des besoins spécifiques des investisseurs refroidis par la crise financière.
  • Néanmoins, nombreux sont ceux qui cherchent aussi à s’assurer des revenus réguliers potentiels, que ce soit dans le cadre de la pension ou d’une constitution progressive de capital.
  • Les fonds générateurs de revenus constituent une solution pour cette catégorie d’investisseurs.

Le principal objectif des investisseurs en fonds a toujours été de profiter des hausses des cours, tout en limitant le risque de baisse. Un objectif supplémentaire est toutefois venu s’y greffer récemment: générer des revenus. Est-ce possible?

« Il est toujours préférable de disposer d’une gamme étendue de solutions, mais l’important reste d’associer le produit adéquat aux besoins spécifiques des clients », affirme Knut Huys, spécialiste des fonds chez Deutsche Bank. Avec quelque 1.800 produits, l’institution est sans doute le plus grand distributeur de fonds du pays. Afin d’éviter aux investisseurs de se noyer dans cet assortiment gigantesque, la banque a établi une liste d’une quarantaine de fonds recommandés. Parmi ceux-ci, de nombreux fonds mixtes. « Nous remarquons que les fonds mixtes répondent à un besoin important de nombreux investisseurs », explique Knut Huys.

Les fonds mixtes – qui investissent à la fois en actions, en obligations et dans d’autres catégories d’actifs – n’ont rien de neuf. À l’origine, ils s’en tenaient strictement à une répartition d’actifs donnée, un pourcentage fixe d’actions et d’obligations. Depuis 2000 surtout, une telle stratégie engendrait cependant des rendements en montagnes russes. Des fonds mixtes flexibles ont alors été développés, dont les gestionnaires pouvaient en permanence adapter la pondération des actifs à l’évolution des conditions de marché.

« Les fonds mixtes flexibles ont un double objectif: profiter des hausses boursières tout en essayant de réduire le risque de baisse, précise Knut Huys. L’idée a plu à de nombreux investisseurs qui, après quelques années tumultueuses en Bourse, recherchaient un moyen de limiter leurs pertes. »

Générer des revenus

Un nouveau besoin est apparu pour de nombreux investisseurs: trouver une méthode pour générer des revenus supplémentaires sur leurs investissements. Auparavant, ils y parvenaient très aisément eux-mêmes. Cette époque est néanmoins révolue.

« L’argent placé sur les comptes à vue et les comptes d’épargne ne rapporte rien », résume ainsi Steve Beckers, de la maison de fonds Invesco. « Au contraire: en raison de l’inflation, leur pouvoir d’achat est même en train de fondre. Et les obligations proposant un coupon de 7% brut ou plus se font très rares, sauf naturellement si l’on accepte de prendre beaucoup de risques. La quête de revenus est donc devenue un véritable travail de spécialistes. »

C’est la raison pour laquelle de plus en plus de capitaux affluent vers les fonds générateurs de revenus. Si ceux-ci sont désormais des valeurs sûres dans le monde anglo-saxon, le phénomène est encore assez récent chez nous. Ils n’en ont pas moins clairement le vent en poupe.

« Depuis le début de 2013, le patrimoine géré de nos fonds générateurs de revenus a connu une croissance exponentielle », confirme Steve Beckers. Comme les fonds mixtes flexibles, ces fonds investissent dans plusieurs catégories d’actifs, mais le but est cette fois d’essayer de générer des revenus réguliers. Leur terrain d’action s’étend des actions de dividende durable et des obligations publiques ou d’entreprises de qualité aux obligations à haut rendement plus risquées, voire aux devises.

Cette longue liste de possibilités prouve que les fonds générateurs de revenus ne craignent pas les catégories d’actifs plus risquées. « La priorité de ces fonds est clairement de générer un revenu », avance Knut Huys. «

Sur le marché obligataire, c’est devenu très compliqué avec des obligations publiques et d’entreprises de qualité

. Le marché plus risqué des titres à haut rendement, avec des obligations d'entreprises moins solides offre, malgré tout, des perspectives de coupons supérieurs. L’avantage des fonds générateurs de revenus est que ces cash-flows élevés permettent de constituer un confortable matelas et favorisent ainsi un rebond plus rapide lorsque le marché déçoit. » De toute manière, cette catégorie de fonds comprend elle aussi des produits qui correspondent à des profils de risque divers, du plus défensif au plus agressif

.

Jeunes et moins jeunes

Par le passé, les fonds générateurs de revenus étaient souvent perçus comme des produits ennuyeux destinés à un public plus âgé. À tort, peut-on entendre aujourd’hui. « Naturellement, les seniors recherchent des revenus en plus de leurs rentrées d’argent habituelles ou de leur pension », consent Knut Huys. « Ils ont intérêt à opter pour la version de distribution des fonds générateurs de revenus, afin que ces revenus leur soient immédiatement octroyées. Mais ces fonds peuvent également être intéressants pour les plus jeunes, par exemple dans le cadre de la constitution d’une réserve de pension. Ils peuvent opter pour la version de capitalisation d’un fonds générateur de revenus, afin que les produits soient systématiquement réinvestis. Ils créeront ainsi un levier sur les revenus potentiels ultérieurs. »

Pour Steve Beckers, les fonds générateurs de revenus relèvent davantage d’une vision spécifique de l’investissement que d’une approche liée à l’âge. « Nous préférons parler d’une stratégie ‘quality income’. Nous ne cherchons pas nécessairement l’action qui offre le rendement de dividende le plus élevé, mais sélectionnons des entreprises qui combinent un bilan solide et des cash-flows sains. L’objectif est double: tenter de générer des revenus durables tout en accroissant la valeur du portefeuille de placements sous-jacent. De cette façon, l’investisseur est potentiellement doublement gagnant. Une telle approche peut intéresser tout le monde, des plus jeunes aux moins jeunes. »

Et Knut Huys de conclure: « Les investisseurs sont souvent obnubilés par la performance boursière des actions. Ils sous-estiment l’impact des dividendes distribués. Certaines études estiment que les dividendes sont responsables de quatre cinquièmes du rendement total. Le cours de Bourse ne dit donc pas tout. »

La régularité des revenus générés

Comme dans toutes les autres catégories de fonds, il existe de grandes différences entre les fonds générateurs de revenus. Chacun suit sa propre stratégie d’investissement. Un fonds générateur de revenus donné opérera à l’échelle mondiale, alors qu’un autre ne sélectionnera que des actifs d’une région précise. Certains fonds se limitent aux actions et aux obligations, alors que d’autres cherchent également à générer des revenus à l’aide de devises ou de travaux d’infrastructure. « Voici précisément pourquoi nous recommandons de combiner plusieurs fonds générateurs de revenus, éventuellement dans le cadre d’un mandat discrétionnaire », prolonge Knut Huys. « Une telle diversification permet de mieux étaler les risques. »

Il existe une autre bonne raison de diversifier son portefeuille de revenus, complète le spécialiste des fonds chez Deutsche Bank: « Il est utile d’étaler la distribution de coupons. Certains fonds ne distribuent qu’un coupon par an, d’autres le font tous les six mois, tous les trimestres ou chaque mois. En tant qu’investisseur, vous pouvez vous assurer un flux de revenus régulier en adaptant la composition de votre portefeuille de fonds et en combinant plusieurs calendriers de distribution. »




Nous vous invitons à découvrir les fonds1 ci-dessous, distribués par Deutsche Bank. Veuillez lire le prospectus et le KIID avant chaque décision d’investissement.

Produit - Fabricant2 Devise Revenus Catégorie Objectif3 SRRI4

Cette thématique vous intéresse ?

Appelez nos spécialistes de Talk & Invest au numéro 078 156 157.
Prenez rendez-vous dans votre Financial Center au numéro 078 155 150.

Articles liés

1 Le terme "fonds" est l'appellation commune pour un Organisme de Placement Collectif (OPC), qui peut exister sous le statut d'OPCVM (UCITS) ou d'OPCA (non–UCITS), et prendre diverses formes juridiques (SICAV, FCP, etc.). Un OPC peut comporter des compartiments. Les fonds sont sujets à risques. Leur valeur peut évoluer à la hausse comme à la baisse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant de leur investissement.

2 Les noms complets des fabricants apparaissent à la page suivante (page détail du fonds).

3 Chez Deutsche Bank, nous vous proposons une approche unique basée sur 3 objectifs clés: Liquidités, Protection et Croissance. En savoir plus

4 L'indicateur synthétique de risque et de rendement donne une indication du risque lié à l'investissement dans un organisme de placement collectif. Il situe ce risque sur une échelle de 1 (risque plus faible, rendement potentiellement plus faible) à 7 (risque plus élevé, rendement potentiellement plus élevé). La catégorie de risque la plus basse n'est pas synonyme d'investissement sans risque. Il est basé sur des données historiques et pourrait ne pas constituer une indication fiable du profil de risque futur du fonds. La catégorie de risque indiquée n'est pas garantie et peut changer avec le temps.