En résumé

  • Les trackers vous permettent d'investir simplement et de manière très diversifiée dans des actions ou obligations.
  • Deutsche Bank est la première banque en Belgique à conseiller activement ses clients au sujet des trackers.

Pourquoi choisir les trackers ?

Un tracker (aussi appelé ETF ou Exchange Traded Fund) investit dans toutes les actions ou obligations d'un indice et cherche à suivre cet indice. Ni plus, ni moins.

Un tracker offre un énorme potentiel de diversification : d'un seul coup vous acquérez l'ensemble des actions ou obligations de l'indice. Exemple, si vous achetez un tracker physique sur l’indice du S&P 500, vous investissez indirectement dans la totalité des 500 actions de cet indice.

Les trackers sont transparents : vous savez à tout moment dans quoi le fonds investit.

Dû à la gestion passive, les frais de gestion sont réduits en comparaison avec les fonds à gestion active.

Les trackers peuvent être négociés en bourse tout au long de la journée. Vous savez donc immédiatement à quel cours vous achetez/vendez votre tracker. Et ce à l'inverse des fonds de placement ordinaires, qui ne sont valorisés qu'une seule fois par jour.

Pourquoi Deutsche Bank prodigue-t-elle des conseils sur les trackers ?

Investir dans des ETF est tout sauf un processus 'passif'. Vous devez déterminer non seulement dans quelles classes d'actifs vous voulez investir indirectement et pour quel montant, mais aussi pour quels trackers vous opterez. Ces dernières années, l'offre de trackers a fortement augmenté, de sorte qu'il est de plus en plus difficile de faire le bon choix. Deutsche Bank souhaite vous aider : c'est pourquoi elle a ajouté 7 trackers à sa liste de fonds DB Best Advice.

Quelle est l'envergure du marché des trackers?

Les trackers ont fortement gagné en popularité depuis 2008-2009. Selon une étude de Deutsche Bank, quelque 3.439 milliards d'euros étaient investis dans des ETF à la fin juin au niveau mondial, dont 17% en Europe. Avec 74%, les États-Unis sont de loin le principal marché pour les ETF. Malgré leur progression spectaculaire, la taille du marché des ETF reste relativement restreinte par rapport aux fonds d'investissement ordinaires, surtout en Europe.

Le plus célèbre supporter des trackers est sans contexte Warren Buffet. En 2014, il annonçait que 90% de son héritage personnel destiné à son épouse seraient investis dans un fonds qui suit l’indice S&P 500. Bien qu'il ait toujours investi activement en actions et qu'il continue à le faire, Warren Buffett estime que, pour la majorité des investisseurs, un fonds indiciel est la meilleure façon de se constituer un patrimoine pour la pension.

Quel est le fonctionnement d’un tracker ?

Un tracker ou ETF reproduit un indice de deux manières différentes : par réplication physique ou par réplication synthétique.

Dans le cas de la réplication physique, un ETF achète et conserve effectivement en portefeuille les titres faisant partie de l'indice suivi. S'il achète tous les titres d'un indice, on parle de réplication intégrale. Dans le cas de l'échantillonnage, l'ETF détient une partie représentative de l'indice. L'échantillonnage est meilleur marché, mais comporte un plus grand risque de voir le rendement final de l'ETF s'écarter du rendement de l'indice.

Certains ETF copient un indice au moyen de produits dérivés (réplication synthétique). Dans ce cas, une contrepartie – généralement une banque d'affaires – fournira le rendement de l'indice à l'ETF, en échange du rendement d'un panier de titres détenu par l'ETF. La réplication synthétique permet de copier à moindre coût des indices difficilement accessibles (par exemple des indices de matières premières ou certains marchés émergents).

Quels sont les risques ?

  • Comme les trackers répliquent un indice, leur performance est logiquement influencée par la volatilité des indices sous-jacents (risque de marché).
  • Lorsque de nombreux investisseurs vendent en même temps, il peut s'avérer difficile de valoriser correctement le tracker à la vente (risque de liquidité).
  • Les investisseurs courent un risque de change si le tracker investit dans des actifs libellés dans une devise autre que l'euro.
  • Dans le cas de la réplication physique sur la base de la méthode de l'échantillonnage, il y a un risque que l'écart entre le rendement du tracker et celui de l'indice soit plus important qu'en cas de réplication intégrale. Si le tracker prête ses titres en échange d'une rétribution (ce qu’on appelle le securities lending), il y a un risque que la contrepartie ne puisse pas remplir ses obligations. Un risque comparable existe dans le chef des trackers à réplication synthétique, même si le gage permet de réduire l'impact de ce risque.

Quels sont les partenaires de Deutsche Bank ?

Lorsque Deutsche Bank a sélectionné des trackers pour sa liste DB Best Advice, la banque s'est d'abord limitée à des ETF conformes à la réglementation européenne (OPCVM) de cinq acteurs ETF majeurs : Amundi, db x-trackers, iShares, Lyxor et Vanguard.

En optant pour des acteurs importants, nous sommes certains que les ETF proposés à nos clients ont suffisamment d'envergure et peuvent donc être négociés aisément en bourse (meilleure liquidité).

Gestion active, passive ou… les deux ?

"Nous sommes convaincus que les fonds gérés de façon active et les trackers se complètent", affirme Alain Moreau, CEO de Deutsche Bank Belgique. "Les fonds gérés activement constitueront toujours la majeure partie de notre sélection DB Best Advice. S'ils peuvent potentiellement générer un meilleur rendement que l'indice, ils ont tout à fait leur place dans un portefeuille d'investissement diversifié."

Selon Alain Moreau, les trackers complètent les fonds gérés activement sur les marchés où il est plus difficile de battre l'indice de manière cohérente - par exemple sur le marché américain des actions. "Pour ces marchés, nous pouvons désormais aussi recommander des trackers à des tarifs très avantageux".

Votre guide dans le monde des trackers
Vous voulez tout savoir sur les fonds indiciels ?
Découvrez le dossier complet rédigé par nos spécialistes en investissements.

Téléchargez le document (pdf)

Vous êtes intéressé ?
Vous avez des questions ?

Contactez nos spécialistes de Talk & Invest au 078 156 157

ou

Consultez notre séléction de trackers

Articles liés