Management Server
Téléphone

Deutsche Bank

En résumé

  • Les actions à dividende peuvent générer un revenu régulier.
  • Entre 1870 et 2015, 45% du rendement annuel moyen du S&P 500 ont été générés par les dividendes d’actions.
  • « Lors des corrections, les actions à dividende US se montrent plus résilientes que les autres actions », explique David Bui, gestionnaire de fonds chez Degroof Petercam Asset Management.

Quel est le point commun entre ExxonMobil, Coca-Cola et Stanley Black & Decker? Ces sociétés versent des dividendes depuis plus d’un siècle et continuent à le faire. Ce n’est pas par hasard que les entreprises américaines se sont taillé une enviable réputation en la matière.

Historiquement parlant, aux États-Unis, les investisseurs considèrent les dividendes comme une composante importante du rendement total. Entre 1870 et 2015, les dividendes ont représenté 45% du rendement annuel moyen de l’indice S&P 500 (distribution et capitalisation).1

Une autre étude a montré que les sociétés de l’indice S&P 500 qui augmentent leur dividende ou qui commencent par verser un dividende génèrent des rendements plus élevés et un risque plus faible que les entreprises qui ne relèvent pas leur dividende, qui le réduisent ou qui n’en versent pas.2

Une meilleure résistance aux corrections

Il existe encore d’autres arguments qui font des États-Unis une région intéressante pour les investisseurs en actions à dividendes. « Primo, cette région constitue le plus important marché d’actions mondial. Impossible de passer à côté si l’on souhaite diversifier son portefeuille », explique David Bui, gestionnaire de fonds chez Degroof Petercam Asset Management.

« Secundo, en cas de correction ou de crise, les actions américaines à dividendes résistent mieux que les autres actions, grâce à la récurrence du revenu. Ce sont des éléments importants qui plaident en faveur des actions américaines à dividendes. »

De la croissance économique à la croissance des dividendes

En dehors de ces aspects, les évolutions de ces dernières années ont également été plus favorables aux marchés d’actions américains. « Grâce à des résultats de sociétés toujours plus élevés, au renforcement des marges et à la vigueur des indicateurs économiques, les actions américaines ont affiché de belles performances. A fortiori quand on les compare aux actions européennes, japonaises ou émergentes. De plus, la confiance des consommateurs aux États-Unis est élevée et les incitants fiscaux n’ont pas manqué leur cible. Au pays de l’Oncle Sam, ce ne sont pas seulement les actions de croissance qui bénéficient de cette situation : les actions à dividendes ont également vu leur valorisation progresser ces dernières années », fait remarquer David Bui.

« Mais à l’heure actuelle, et même si les performances de cette année sont encore excellentes, les risques d’un repli ont tendance à s’accumuler. De nombreux investisseurs sont ainsi préoccupés par l’aggravation des tensions commerciales et par le relèvement des taux d’intérêt. Dès lors, pour les investisseurs qui souhaitent adopter une position plus défensive, les actions à dividendes peuvent constituer un meilleur choix que les actions de croissance. Par ailleurs, après une hausse de plusieurs années, la bourse américaine n’est plus tellement bon marché. Une approche plus défensive peut donc se justifier. »

En tant qu’investisseur, comme tirer profit de cette thématique ?

Si votre profil d'investisseur vous le permet, vous pouvez opter pour un fonds d’actions à gestion active3 qui mise résolument sur cette thématique.

Découvrez notre solution

Articles liés

1 Sources: Bloomberg et S&P.
2 Source: étude Degroof Petercam sur la base de données Bloomberg et S&P.
3 Le terme “fonds “ est l’appellation commune pour un Organisme de Placement collectif (OPC), qui peut exister sous le statut d'OPCVM (UCITS) ou d'OPCA (non–UCITS), et prendre diverses formes juridiques (SICAV, FCP etc.). Un OPC peut comporter des compartiments. Les fonds sont sujets à risques. Ils peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant de leur investissement.