Que faire si Donald Trump déçoit les marchés ?


Que faire si Donald Trump déçoit les marchés ?

Et si les promesses de campagne du président américain ne se concrétisaient pas ? Nos pistes pour gérer vos investissements de manière flexible et réactive.

La perspective que le programme de relance de Donald Trump puisse donner un nouvel élan à l’économie américaine a soutenu l’appétit pour le risque sur les marchés financiers ces derniers mois. De fait, les marchés d’actions sont franchement repartis à la hausse. Les indices boursiers américains ont atteint de nouveaux records historiques mais les autres grandes régions ont aussi suivi le mouvement, portées par l’amélioration du contexte économique global.

Par contre, les emprunts d’Etat ont cédé du terrain de part et d’autre de l’Atlantique, affectés par la remontée des taux obligataires. Sur le marché des changes, le dollar US s’est d’abord renforcé avant de perdre un peu d’allure suite aux interventions verbales de l’administration Trump pour calmer le jeu.

Croissance ou stagflation ?

Selon Deutsche Bank, l’homme d’affaires qu’est M. Trump sera pragmatique dans sa façon de diriger le gouvernement et devrait donner la priorité à la croissance. Parmi les mesures figurant sur sa plate-forme électorale, les mesures d’allègement de la fiscalité et visant à déréguler l’économie sont très attendues par les marchés.

Bien que les détails restent incertains, la baisse du taux d’impôt des sociétés a de bonnes chances de passer au Congrès (les Républicains sont généralement réceptifs aux baisses d’impôts) tandis que la dérégulation du secteur financier est en route avec la révision de la législation Dodd-Frank.

Ceci étant dit, d’autres aspects du programme de M. Trump sont nettement moins constructifs, à l’instar par exemple de ses positions en matière de libre-échange. Si le Président américain devait malgré tout prioritiser le protectionnisme au détriment de la croissance, cela aboutirait à un cocktail peu digeste de stagnation économique et d’inflation (stagflation) et porterait un sérieux coup à l’appétit pour le risque des investisseurs.

Les fonds flexibles : une voie à privilégier

Ce scénario défavorable dans lequel le « mauvais côté » de la politique de M. Trump prendrait le dessus sur le « bon côté », auquel pourrait peut-être se superposer la matérialisation d’un risque politique en Europe, demanderait de pouvoir adapter rapidement la composition de son portefeuille.

La liste qui suit n’est pas exhaustive mais il faudrait par exemple pouvoir s’appuyer sur des valeurs très stables, voire bénéficier de la mise en place préalable de couvertures contre une chute des marchés d’actions. De même, une exposition à des valeurs refuges telles que l’or ou certaines devises pourrait également s’avérer payante. Enfin, il conviendrait de disposer d’un volant de liquidités suffisant, idéalement constitué en période de vaches grasses, afin de saisir les opportunités qui ne manqueraient pas de se présenter en cas de regain de turbulences.

Pour ce faire, recourir à des fonds flexibles pilotés par des gestionnaires très réactifs et portant une attention continue à la gestion des risques nous semble être la voie à privilégier. Sans pour autant renoncer à la performance. En effet, ces fonds permettent de surfer sur la vague quand les marchés sont bien orientés mais ils sont aussi et surtout capables de tenir la distance quand le vent tourne, ce qui constitue un atout plus qu’appréciable

Nous vous invitons à découvrir les fonds1 ci-dessous, distribués par Deutsche Bank. Veuillez lire le prospectus et le KIID avant chaque décision d’investissement.

Produit - Fabricant2 Devise Catégorie Objectif3 SRRI4

À lire aussi

1 Le terme "fonds" est l'appellation commune pour un Organisme de Placement Collectif (OPC), qui peut exister sous le statut d'OPCVM (UCITS) ou d'OPCA (non–UCITS), et prendre diverses formes juridiques (SICAV, FCP, etc). Un OPC peut comporter des compartiments.

2 Les noms complets des fabricants apparaissent à la page suivante (page détail du fonds).

3 Chez Deutsche Bank, nous vous proposons une approche unique basée sur 3 objectifs clés: Liquidités, Protection et Croissance. En savoir plus

4 L'indicateur synthétique de risque et de rendement donne une indication du risque lié à l'investissement dans un organisme de placement collectif. Il situe ce risque sur une échelle de 1 (risque plus faible, rendement potentiellement plus faible) à 7 (risque plus élevé, rendement potentiellement plus élevé). La catégorie de risque la plus basse n'est pas synonyme d'investissement sans risque. Il est basé sur des données historiques et pourrait ne pas constituer une indication fiable du profil de risque futur du fonds. La catégorie de risque indiquée n'est pas garantie et peut changer avec le temps.