Macron en position idéale pour décrocher la majorité

Macron en position idéale pour décrocher la majorité


En France, le parti du président élu a remporté haut la main le 1er tour des législatives en obtenant plus de 32% des voix. Notre analyse avant le 2e tour.

Le contexte

Après la victoire d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle le 8 mai dernier, l’attention sur la scène politique en France s’est rapidement tournée vers les élections législatives. Une majorité à l’Assemblée nationale est cruciale pour Macron afin de mettre en œuvre son programme pour assouplir la législation étendue du marché du travail et pour modifier le système français de protection sociale sur les pensions et les allocations de chômage. La majorité absolue représente 289 sièges.

Le Parlement est élu à travers 577 mini-concours – un par circonscription – organisés lors de deux tours. Les candidats qui emportent plus de 50% des votes au 1er tour sont élus. Dans les circonscriptions où aucun candidat n’atteint ce seuil, tous les candidats ayant obtenu un score au 1er tour d’au moins 12,5% des électeurs inscrits s’affrontent lors d’un second tour.

Les résultats du 1er tour

Le parti de Macron, La République en Marche, a remporté haut la main le 1er tour des législatives en obtenant plus de 32% des voix. C’est environ 11% de plus que les Républicains, arrivés en 2e position. Selon les estimations des instituts de sondage, le parti de Macron obtiendrait ainsi une large majorité, avec entre 400 et 440 députés sur 577, tandis que les Républicains auraient entre 95 et 132 députés. Le Front National de Marine Le Pen n’a pour sa part obtenu que 13,2% des votes, soit moins de la moitié de La République en Marche et 8% de moins que les Républicains.

Notre avis et les perspectives pour les marchés

Les résultats du 1er tour ont renforcé les sondages d’opinion qui indiquaient qu’une majorité pour la République en Marche était vraisemblable. Ceci pourrait offrir un peu de soutien à la bourse de Paris et à l’euro face au dollar. Ceci étant dit, nous anticipons que la réaction du marché devrait rester contenue jusqu’à ce que les résultats du 2e tour (dimanche 18 juin) et le nombre effectif de sièges pour la République en Marche soient connus. Une majorité parlementaire pour Macron serait un résultat très favorable au marché car elle augmenterait les chances du Président français de passer les réformes du travail nécessaires. Si la République en Marche arrive en tête du 2e tour mais n’obtient pas la majorité absolue, Macron pourrait s’allier avec députés modérés du centre-droit ou du centre-gauche pour soutenir son gouvernement.



À lire aussi