Management Server
Téléphone

Deutsche Bank

Le dilemme du long terme

Article Headline


Les obligations 'Investment grade' (rating est égal ou supérieur à BBB- chez Standard & Poor’s ou équivalent chez Moody’s ou Fitch) n'offrent plus un rendement intéressant. Certaines d’entre elles génèrent même un rendement final négatif. Les marchés d'actions sont en outre très volatils pour l'instant. Pour nombre d'investisseurs, les revenus de leur portefeuille sont sous pression, tandis que les risques, l’investissement en temps et les coûts de gestion de leur portefeuille ne cessent d’augmenter.

Pourquoi les taux d'intérêt sont-ils si faibles?

  • Faibles perspectives de croissance et incertitudes quant à la future politique économique et monétaire.
  • Les entreprises sont réticentes à investir, car elles souhaitent d'abord réduire la surcapacité accumulée au fil des années de crise.
  • La propension à l’épargne des ménages ne faiblit pas, notamment en raison de la nécessité de se constituer un complément de pension.
  • Les dépenses publiques sont en recul.

Les conditions de financement sont plurtitres intéressantes mais, comme les banques centrales n'enregistrent aucune augmentation des volumes de crédit, elles poursuivent dans la voie empruntée depuis plusieurs années. Confrontées à des perspectives d'inflation faible, elles renforcent leur politique monétaire dans l'espoir de remettre en mouvement les énormes masses d'argent dormantes. Entre temps, les taux d'intérêt se réduisent plus que jamais à peau de chagrin.

Un rendement plus alléchant = davantage de risques

Malgré un environnement peu favorable, une bonne stratégie permet malgré tout de générer des rendements appréciables. Dans les faits, de tels rendements ne sont possibles qu'en prenant davantage de risques. Vous trouverez ici l’une des solutions proposées par Deutsche Bank pour générer un rendement potentiel plus élevé si vous souhaitez investir en euros. Et si vous acceptez le risque de change, des opportunités encore plus séduisantes existent aux États-Unis. Idem pour les obligations souveraines de pays émergents.

Des fonds à gestion active?

À l’avenir, sans doute sera-t-il encore plus important pour les investisseurs de suivre attentivement les évolutions des marchés de capitaux. Cette démarche est fastidieuse et requiert une grande expertise des marchés financiers. Les investisseurs qui ne sont pas disposés à consentir ces efforts peuvent opter pour des fonds à gestion active.

Ces fonds investissent avec flexibilité dans un large éventail de classes d’actifs, de manière à répartir le risque. On distingue deux catégories de fonds à gestion active:

  • Les fonds qui ont pour vocation première de générer des revenus réguliers.
  • Les fonds qui recherchent les opportunités, via une allocation active des actifs (la répartition du portefeuille entre actions, obligations, liquidités et autres instruments d'investissement) et en limitant autant que possible le risque global de marché.

Avant de choisir un de ces fonds, nous vous recommandons d’en comparer le concept avec vos objectifs d’investissement personnels.

À lire aussi