En résumé

  • L’inversion d’une partie de la courbe des taux US est entre autres à l’origine de la vente massive sur le marché boursier américain.
  • Selon nous, il est très peu probable d’assister à une récession aux Etats-Unis au cours des 12 prochains mois.
  • Historiquement, une inversion de la courbe des taux US n’a pas nécessairement mené à une récession immédiate.

Les marchés d’actions américains ont à nouveau fortement dévissé ce 4 décembre. L’occasion pour nous de revenir sur l’état du marché boursier américain et sur le spectre d’une récession qui pèse sur la bourse américaine.

Que s'est-il passé ?

Ce mardi 4 décembre, l’indice S&P 500 a reculé à 2.700 points et l’indice Dow Jones a perdu près de 800 points sur la séance à un peu plus de 25.000 points.

Cette vente massive a été attribuée à de nombreux facteurs. Il semblait y avoir une détérioration de l’optimisme et de l’incertitude quant au «cessez-le-feu» conclu par le président Trump avec la Chine . Du point de vue du marché, l’inversion de l’écart entre le taux des Bons du Trésor à 5 ans et à 3 ans , une première depuis 2007, a également fait l’objet de nombreuses discussions.

Certains acteurs du marché craignent que cette inversion soit annonciatrice d’une récession aux Etats-Unis. Un effet à plus court terme de l’aplatissement de la courbe des taux s’est négativement fait ressentir sur les banques et les autres valeurs financières. Il y avait également certaines inquiétudes sur les marchés concernant les ventes algorithmiques, qui pourraient avoir été à l’origine de la baisse abrupte vers midi après que le S&P 500 ait franchi la moyenne mobile à 200 jours techniquement importante.

Analyse de la situation sous une perspective historique

Même si le récent aplatissement de la courbe a créé de la nervosité chez les participants de marché, nous pensons qu’il est hautement improbable que l’économie américaine entre en récession au cours des douze prochains mois. Nous anticipons une modération de la croissance économique aux Etats-Unis, de 3,1% en 2018 à 2,4% en 2019. Toutefois, avec une confiance des consommateurs toujours élevée, une industrie manufacturière toujours en expansion (comme l'indique le niveau de 59,3 de l'indice ISM Manufacturier de novembre), un marché de l’emploi vigoureux et une augmentation de la croissance des salaires, l’environnement devrait rester favorable à une croissance économique positive.

Cependant, dans un contexte historique, une inversion de la courbe des taux (ce n’est pas notre scénario de base) n'a pas nécessairement déclenché une récession immédiate. On peut tirer 3 enseignements majeurs du graphique ci-dessous :

  • il a fallu environ 500 jours en moyenne jusqu’à la récession suivante après une inversion de la courbe des taux ;
  • le pic du taux des Fed Funds s’est produit généralement environ 250 jours après l'inversion, ce qui suggère que la Fed continuera à augmenter ses taux ;
  • le pic des rendements et des marchés boursiers a pour sa part été observé environ 300 jours après la date de l'inversion, ce qui suggère que les marchés d’actions ont historiquement continué à grimper après la date de l'inversion.

Les quatre dernières récessions aux Etats-Unis et les implications pour les actifs sur une ligne de temps (ligne bleue = indice S&P500)

Quel est notre point de vue ?

Nous réitérons notre point de vue plutôt constructif sur les actions américaines et notre objectif de cours à 12 mois de 2.950 points pour l’indice S&P 500, en raison de valorisations plus attrayantes et d’une croissance des bénéfices plus modérée, mais toujours solide.

Toutefois, compte tenu des risques sur le marché liés au conflit commercial, à une Fed trop agressive et à l’incertitude politique en Europe (Brexit, débat sur le budget italien), nous nous attendons à ce que la volatilité reste élevée pendant un certain temps. En outre, nous soulignons la nécessité d’une approche sélective sur les marchés d’actions, notre préférence régionale allant aux États-Unis par rapport l’Europe au sein des marchés développés, et à l’Asie par rapport à l’Amérique latine au sein des marchés émergents.

Votre portefeuille répond-il encore à la réalité économique? Pour le savoir :

Appelez nos experts via Talk & Invest au 078 156 157

Prenez rendez-vous dans votre Financial Center en appelant le 078 155 150

Articles liés