Management Server
Téléphone

Deutsche Bank

Klaus Kaldemorgen: l'homme derrière les fonds

Klaus Kaldemorgen


Quelle est la vision du gestionnaire de fonds Klaus Kaldemorgen sur les bourses et sur les investissements ? Voici 4 questions issues de l’interview que vous pouvez lire dans l’édition d’hiver du Money Expert.

Devez-vous régulièrement revoir votre stratégie pour vous adapter aux comportements des marchés?

Klaus Kaldemorgen: "Nous réalisons un monitoring permanent d’une série d’indicateurs techniques qui traduisent les attentes des investisseurs, leurs positions, leurs surexpositions, etc. Malgré ce suivi minutieux, nous ne sommes jamais à l’abri d’un événement imprévu. Les mésaventures de Volkswagen nous l’ont rappelé. C’est un événement qui pourrait potentiellement avoir des répercussions sur toute l’industrie automobile européenne. Personne ne l’avait vu venir."

Y a-t-il encore quoi que ce soit qui puisse être anticipé par les marchés aujourd’hui?

Klaus Kaldemorgen: “Ma seule certitude est qu’il n’y ait pas de place pour les certitudes sur les marchés. Néanmoins, nous suivons méticuleusement toutes les évolutions et nous calculons les conséquences de différents scénarios. Prenons l’exemple de la Fed, qui, l’automne dernier, a laissé ses taux inchangés. Avant cette décision, tout ce que nous savions concernait la proportion d’investisseurs qui avaient anticipé une hausse des taux. Nous avions donc une vue sur les positions qu’ils avaient prises sur les marchés, anticipant une hausse, une baisse ou un maintien des taux."

Comment procédez-vous dans une telle situation?

Klaus Kaldemorgen: "En tant que gestionnaire de fonds, je me pose toujours la même question : quel rendement puis-je en tirer si la pièce tombe du bon côté et quels risques courons-nous si elle tombe de l’autre ? Nous pouvons calculer ces conséquences de manière très précise. Si le rendement en cas de tournure positive est supérieur au risque en cas de tournure négative, alors prendre position sur cet événement peut éventuellement s’envisager."

Que conseilleriez-vous aujourd’hui à un investisseur particulier?

Klaus Kaldemorgen: “Les investisseurs ne devraient pas se laisser effrayer par les mouvements des marchés boursiers et la volatilité. Celui qui veut investir dans une perspective de long terme devrait d’abord épargner un peu de manière régulière, et ensuite se positionner sur les marchés. Il faut toujours garder à l’esprit que les cours peuvent baisser mais si on reste sur les marchés au moins cinq ans, les hausses devraient compenser les baisses. Il n’y a donc aucune raison d’être trop nerveux, même dans le contexte actuel."

Chez Deutsche Bank, vous avez l'embarras du choix parmi plus de 1.600 fonds d'une vingtaine de partenaires!

À lire aussi