En résumé :

  • Grâce aux fonds1 mixtes flexibles, vous ne devez pas choisir entre les investissements en actions ou en obligations.
  • Acheter ou vendre ? maintenant ou plus tard ?… Ces choix, vous les laissez à un gestionnaire professionnel.
  • Investir dans des fonds mixtes flexibles, c'est déjà possible à partir de 100 euros par mois.

Nous nous situons aujourd'hui dans un contexte de taux d'intérêt bas (voire négatifs). Ce contexte sera renforcé par les politiques de relance des banques centrales. En d'autres termes, il y a peu de chances que le rendement de l'épargne et des obligations de qualité sorte la tête de l’eau dans les années à venir.

Un tel environnement de taux d'intérêt bas est également préjudiciable au pouvoir d'achat des Belges. La combinaison d'un taux d'intérêt de près de 0% et d'un taux d'inflation de plus de 1,5% en moyenne au cours des dix dernières années constitue ce qu’on appelle une ‘répression financière’ pour le Belge2. C'est pourquoi nous vous conseillons d'investir et de rester investi, en tenant compte de votre profil d'investisseur (Financial ID) et de votre horizon de placement. Les fonds mixtes flexibles peuvent à ce titre constituer une solution d'investissement intéressante, même pour l'investisseur débutant.

1

Vous avez dit 'fonds mixtes flexibles' ?

Les fonds d’actions investissent dans des actions et les fonds d’obligations dans des obligations. Dans le cas d’un fonds mixte, cette contrainte ne s’applique pas : le gestionnaire professionnel du fonds décide d’accorder plus ou moins de poids aux actions, aux obligations ou au cash. Si le gestionnaire de fonds craint des turbulences sur les marchés d’actions, il est donc libre de réduire ses positions en actions et d’augmenter ses liquidités. Cette approche est celle des fonds mixtes flexibles.

Il existe aussi des fonds mixtes classiques. Ils investissent à la fois en actions et en obligations, mais selon des pondérations fixes : par exemple 50% en actions et 50% en obligations. Il va de soi que les clients optent le plus souvent pour les fonds mixtes flexibles.

2

Quels en sont les avantages ?

Avec un fonds mixte, vous n’avez pas à vous soucier de savoir quand ni combien investir dans des actions ou des obligations. Et encore moins décider quelles actions ou obligations choisir. Vous confiez cette gestion à un expert qui décide rationnellement, sans tenir compte des émotions qui s’emparent des marchés. Dans un contexte de volatilité accrue, cette approche représente une vraie valeur ajoutée.

3

Existe-t-il différents types de fonds mixtes flexibles ?

Oui, il existe plusieurs catégories de fonds mixtes. Les quatre principales sont les suivantes :

A. Fonds mixtes flexibles défensifs.
Ces fonds ont une volatilité3 historique relativement faible. Depuis leur lancement, ces fonds ont un indicateur synthétique de risque et de rendement (SRRI, voir encadré) inférieur ou égal à 3 ou ont pour objectif clair la préservation du capital dans leur politique d'investissement.

B. Fonds mixtes flexibles modérés.
Ces fonds ont une stratégie équilibrée qui vise la croissance à long terme du capital investi, tout en prenant un risque moyen. Le SRRI de ces fonds a été inférieur ou égal à 4 depuis leur lancement.

C. Fonds mixtes flexibles dynamiques.
Les gestionnaires de ces fonds se concentrent également sur le profil de risque, mais ont pour mandat de prendre plus de risques. L'exposition aux actions peut souvent atteindre 100%. Le SRRI le plus élevé de ces fonds a été supérieur ou égal à 5 depuis leur lancement.

D. Fonds mixtes flexibles générateurs de revenus (« Income »).
Ces fonds adoptent une stratégie dynamique qui cherche à générer des revenus réguliers tout en profitant de l'augmentation potentielle de certains marchés. Le SRRI de ces fonds a été inférieur ou égal à 5 depuis leur lancement.

4

Quelle place dois-je réserver aux fonds mixtes flexibles dans mon portefeuille ?

Tout dépend de votre Financial ID, c'est-à-dire de votre profil d’investisseur. Eu égard à leur vaste diversification, les fonds mixtes flexibles sont généralement considérés comme la base idéale d’un portefeuille d’investissement. Au-delà de ce socle de fonds mixtes, vous pouvez opter pour des fonds d’actions ou d’obligations géographiques (pays émergents, États-Unis, Japon, etc.) ou thématiques (climat, robotique, sécurité…).

5

Les fonds mixtes flexibles sont-ils plus chers que les fonds 'ordinaires' ?

Chez Deutsche Bank, nous appliquons 1% de frais d’entrée et de sortie sur la majorité des fonds que nous distribuons, y compris les fonds mixtes flexibles. Tout comme les fonds d’actions ou d’obligations, des frais courants s’appliquent également. La taxe boursière est identique à celle des fonds d’actions et des fonds obligataires.

6

Les fonds mixtes présentent-ils des inconvénients ?

Les fonds mixtes flexibles ne constituent pas une solution miracle. Le gestionnaire d’un fonds mixte flexible peut, lui aussi, commettre des erreurs. Entre le fonds mixte flexible le plus performant et le moins performant, on peut parfois observer un écart de rendement de 10% sur un an. Un mandat plus flexible élargit les opportunités, mais augmente aussi le risque de se tromper de temps à autre.

C’est la raison pour laquelle il est essentiel de diversifier vos fonds mixtes flexibles au moment de constituer votre portefeuille. Garnir son portefeuille avec 11 fonds mixtes flexibles dynamiques équivaut à aligner 11 attaquants dans une équipe de football, en oubliant les milieux de terrain, les défenseurs ou le gardien de but.

7

Est-il possible d'investir périodiquement dans des fonds mixtes ?

Oui, via DB Investment Plan, vous pouvez investir de manière automatique dans des fonds mixtes, à partir de 100 euros par mois. Nous vous conseillons les fonds mixtes de la liste DB Best Advice, notre sélection de fonds qui offrent, selon nous, le meilleur rapport entre le rendement et le risque.

On vous explique : que signifie le SRRI d’un fonds ?

L'indicateur synthétique de risque et de rendement (SRRI, de l’anglais Synthetic Risk & Reward Indicator) indique le risque associé à un investissement dans un organisme de placement collectif.

Il évalue le risque sur une échelle de 1 (risque plus faible, rendement potentiel plus faible) à 7 (risque plus élevé, rendement potentiel plus élevé).

La catégorie la plus basse n'indique pas que l'investissement est sans risque. L'indicateur est basé sur des données historiques et peut ne pas fournir une indication fiable du profil de risque futur du fonds. La catégorie de risque indiquée n'est pas garantie et peut varier au fil du temps.

3 conseils pour choisir le fonds mixte flexible qui vous convient

1

Faites-vous conseiller. Vous pouvez toujours nous contacter pour un conseil personnalisé. Un de nos conseillers analysera d’abord avec vous vos besoins en matière d'investissement. Car avant de choisir un fonds, il est important d'identifier vos attentes. Concrètement, chez Deutsche Bank, nous faisons cela via votre Financial ID, votre profil d'investisseur personnel.

2

Avec votre conseiller, vous déterminez le degré de risque que vous pouvez et voulez prendre. Un premier indicateur est l'indicateur synthétique de risque et de rendement (SRRI, voir encadré) inclus dans la brochure de chaque fonds ou dans les informations clés pour l'investisseur.

3

Choisissez un fonds qui a un gestionnaire expérimenté à bord et non un quelconque fonds « maison ». Ici aussi, il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. De nombreuses banques ne proposent qu’un seul fonds mixte, celui de leur propre enseigne (c’est ce qu’on appelle un fonds « maison »). Chez Deutsche Bank, grâce à notre architecture ouverte, nous distribuons les solutions issues d’une trentaine de maisons de gestion.

Les fonds mixtes flexibles sont-ils faits pour moi ?

Découvrez les possibilités

Contactez Talk & Invest au 078 156 157
Prenez rendez-vous dans votre Financial Center au 078 155 150

Articles liés

1 "Fonds" est le terme commun pour un « Organisme de Placement collectif » (OPC), qui peut exister sous le statut d'OPCVM (UCITS) ou d'OPCA (non–UCITS), prendre diverses formes juridiques (SICAV, FCP, etc.) et comporter des compartiments. Les fonds sont des instruments financiers dont le prix dépend de la fluctuation des marchés financiers ; ils ne font dès lors pas l’objet d’un droit de rétractation lorsqu’ils sont achetés à distance ou hors établissement, selon l’art VI 58, §2 du Code de droit économique. Les produits d'investissements sont sujets à risques. Ils peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse et vous pouvez ne pas récupérer le montant de votre investissement.

2 Source : Deutsche Bank, BNB. Le taux d'inflation moyen de 2010 à 2019 était de 1,82%. Lorsque nous parlons d'un taux d'inflation supérieur à 1,5%, nous nous basons dès lors sur un scénario très conservateur.

3 La volatilité est considérée comme la base de la mesure du risque dans le monde financier. La volatilité mesure l’ampleur des changements de prix d'un actif financier. Plus la volatilité d'un actif est élevée, plus un investissement dans cet actif est considéré comme risqué et plus le rendement ou le risque de perte attendu sont importants.