En résumé

  • De nombreux Belges sont victimes de fraudes via internet.
  • Les hackers rivalisent d'inventivité pour détourner vos informations financières.
  • Ci-dessous, découvrez comment vous prémunir contre ces pratiques (phishing).

Phishing: mais encore?

  • Le phishing est une arnaque visant à obtenir votre identifiant, votre mot de passe et vos données financières.
  • Le plus souvent, les fraudeurs vous envoient un e-mail trompeur, comme si l’expéditeur était votre banque. Cet e-mail adopte son style et sa mise en page habituels.
  • Certains fraudeurs combinent même plusieurs méthodes. Après la réception d’une lettre ou d’un e-mail, vous recevez par exemple un appel téléphonique.

Une menace à prendre au sérieux?

Et comment! Au cours des trois premiers mois de 2017, Febelfin a enregistré 852 cas de fraude ‘online banking’, pour un préjudice total de 622.030 euros. Un montant supérieur au total de l’année 2016.

Comment faire la différence entre le vrai et le faux?

  • Les e-mails frauduleux vous incitent à agir ‘immédiatement’, faute de quoi votre ordinateur, carte de banque, digipass ou compte bancaire ‘ne fonctionnera plus’. Voilà un premier signal d’alarme.
  • Le faux e-mail vous demande vos codes secrets et/ou le numéro de votre carte bancaire ou de votre digipass. Cette demande est parfois accompagnée d’un lien vers un site internet ou un environnement Online Banking factice, où vous êtes invité à introduire vos données bancaires.
  • Examinez l’adresse e-mail de l’expéditeur. En cas de phishing, cette adresse n’aura rien à voir avec votre banque. Un exemple : francois.delpierre@wowcom777.com. Il arrive aussi que la structure de l’adresse e-mail soit légèrement différente, pour vous induire en erreur. Exemple : francois.delpierre@bd.com et francoisdelpierre@db.com ressemblent à s’y méprendre à francois.delpierre@db.com. Dans les deux premiers cas, vous avez affaire à un hacker.
  • Soyez aussi attentif à l’orthographe et au style de l’e-mail, car les fraudeurs recourent souvent aux programmes de traduction automatique. Soyez aussi à l'affût de différences dans la mise en page ou le logo.
  • En positionnant le pointeur de votre souris sur le lien proposé, assurez-vous que la cible correspond à un nom de domaine de Deutsche Bank
  • Vous accédez à Online Banking ? Vérifiez attentivement l’adresse internet: elle doit débuter par https:// et contenir ‘deutschebank.be/’. Soyez particulièrement attentif à la lettre ‘s’ dans https. Ce ‘s’ indique que l’adresse est sécurisée. Si ‘http’ n’est pas suivi d’un ‘s’, la connexion n’est pas sécurisée et mieux vaut l’interrompre immédiatement.

Que faire si vous soupçonnez un e-mail frauduleux?

Surtout, ne cliquez sur aucun lien ni fichier annexé.

Appelez Talk & Help au 078 155 150 pour signaler cette tentative.

Transférez une copie de l’e-mail à la banque, pour permettre à notre cellule Cybersécurité de mettre ce site pirate hors d’usage.

Supprimez ensuite définitivement cet e-mail de tous vos dossiers.

Et si j’ai malgré tout cliqué sur le lien?

Fermez immédiatement la page internet et toutes les nouvelles fenêtres qui s’affichent à l’écran.

Appelez Talk & Help au 078 155 150.

Faites bloquer vos cartes de banque via Card Stop (070 344 344) si vous avez communiqué des informations confidentielles.

Contrôlez vos extraits et transactions via Online Banking ou MyBank.

Comment se protéger des hackers?

Ne communiquez JAMAIS vos codes et données personnelles par téléphone, e-mail ou internet. Ces canaux ne sont JAMAIS utilisés par Deutsche Bank pour une telle demande.

Protégez suffisamment votre ordinateur, notamment via les versions les plus récentes d’antivirus, navigateurs (Firefox, Edge…), systèmes d’exploitation (Windows, Mac OS) et une connexion wi-fi sécurisée.

Ne validez un ordre de paiement que s’il était planifié ou si vous l’avez vous-même demandé.

En cas de doute, interrompez immédiatement la transaction et appelez Talk & Help au 078 155 150, surtout lorsque le processus de signature électronique diffère de la procédure habituelle.

Contrôlez régulièrement l’historique de vos transactions, ainsi que les transactions planifiées.

Trop beau pour être vrai ?

La dernière campagne de Febelfin (la fédération du secteur bancaire) met en garde contre les arnaques, impostures et escroqueries qui sont légion sur le web. Le site tropbeaupouretrevrai.be a pour but de vous mettre en garde contre ces arnaques et de vous aider à les éviter. Une règle d'or pour ne pas vous faire avoir: cherchez toujours à savoir à qui vous avez affaire.

Découvrez la campagne de Febelfin

Vous souhaitez vous protéger encore mieux ?

Découvrez nos autres conseils et astuces

Articles liés