Un environnement favorable aux actions

Un environnement favorable aux actions

Croissance en vue

L'économie mondiale passe à la vitesse supérieure, avec diverses opportunités à la clé.

  • Le premier facteur décisif est la croissance économique aux États-Unis. L'élection de Donald Trump a donné un coup de fouet au marché des actions. Cette tendance est renforcée par la croissance économique. Mieux, les indicateurs confirment la probable pérennité de cette tendance.
  • Second facteur crucial: la stabilisation de la Chine.
  • En tant qu'investisseur, vous devez rester attentif aux risques en toutes circonstances. Il reste possible que les entreprises ne répondent pas à ces attentes élevées ou que l'incertitude politique augmente. Dans un tel cas, la déception pourrait se traduire par une correction sur le marché des actions.

Actions: de multiples préférences

  • Nous restons positifs à l'égard des actions américaines comme classe d'actifs. Leur valorisation est relativement chère, ce qui se justifie toutefois par les prédictions de croissance des bénéfices des entreprises américaines: 13% en 2017.
  • L'Europe profite de la croissance mondiale. Pour cette année, nous nous attendons à une augmentation des bénéfices des entreprises européennes de 10%. Cette bonne perspective est notamment alimentée par la faiblesse de l'euro, qui dope les exportations. Les actions européennes sont aussi moins chères que leurs consoeurs américaines. Le risque lié aux facteurs politiques semble toutefois être plus grand en Europe (les élections présidentielles françaises) qu'outre-Atlantique.
  • Les actions japonaises ont retrouvé leur attrait. Elles sont moins chères que les européennes et les américaines, tandis que les bénéfices des entreprises nippones sont résolument à la hausse. Nous nous attendons aussi à un affaiblissement du yen par rapport au dollar en raison de la politique monétaire menée par les banques centrales.
  • Pour les pays émergents, nous sommes plus positifs qu'il y a quelque temps. Manifestement, le président Trump a adouci son langage. Ce sont les pays émergents qui profitent le plus de la dynamique de croissance mondiale. Le principal moteur de cette croissance est la Chine, avec une croissance de 6,5% attendue pour cette année.

Obligations: un peu de créativité

Comment gérer un environnement qui n'est pas idéal pour les obligations?

  • L'augmentation des taux se traduira par un recul des cours des obligations, avec pour effet de rogner une partie de leur rendement total. Sauf bien sûr si vous conservez vos obligations jusqu’à leur échéance et percevez le remboursement de la totalité du capital.
  • Nous continuons à préférer les obligations d'entreprises de haute qualité (Investment Grade1) libellées en USD. Le rendement de leur coupon est supérieur. Nous restons aussi positifs par rapport au dollar. Il devrait atteindre cette année la parité avec l'euro, grâce à la hausse progressive des taux par la Federal Reserve. Nous conseillons toutefois d'opter pour une durée réduite des obligations en dollars.
  • Les obligations des pays émergents peuvent aussi être attrayantes en raison de leur rendement élevé, et malgré leur niveau de risque. Donnez toutefois la préférence aux obligations libellées en dollars américains plutôt qu'en devise locale. Nous nous attendons à ce que le dollar gagne du terrain non seulement par rapport à l'euro, mais aussi par rapport aux devises émergentes.
  • Pour ce qui concerne les obligations en euros, mieux vaut ne pas opter pour les coupons fixes. Leur rendement est trop modique et restera faible encore longtemps. La solution peut passer ici par un instrument de dette structuré avec protection de capital, dont le coupon est lié à l'évolution du taux d'intérêt à long terme. Lorsque les taux montent, le coupon augmente de concert. Comme alternative, citons l'instrument de dette structuré avec protection de capital dont le coupon est lié à la performance d'un fonds d'investissement.

Fonds mixtes flexibles

Articuler votre portefeuille d'investissement sur une pierre angulaire composée de fonds d'investissement mixtes flexibles, voilà qui reste une bonne idée. Ces fonds peuvent investir dans différentes classes d'actifs (actions, obligations, immobilier coté en bourse…) en décidant eux-mêmes de la pondération de chaque classe. Ces fonds2 surfent actuellement sur la vague mondiale grâce à leur exposition aux actions. Leurs gestionnaires disposent toutefois de l'expertise voulue pour déceler le moment où il sera nécessaire de réduire cette exposition.



Notre sélection DB Best Advice3 s'inscrit parfaitement dans la ligne des tendances récentes.



A lire aussi

1 Les obligations Investment Grade sont des obligations dont les émetteurs affichent une notation égale ou supérieure à BBB- chez Standard & Poor’s ou une notation similaire chez Moody’s ou Fitch.
2 Le terme ‘Fonds’ est le terme commun pour un ’Organisme de Placement collectif‘ (OPC), qui peut exister sous le statut d’OPCVM (UCITS) ou d’OPCA (non–UCITS), prendre diverses formes juridiques (SICAV, FCP, etc.) et comporter des compartiments. Les fonds sont sujets à risques. Ils peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse et vous pouvez ne pas récupérer le montant de votre investissement.
3 Un choix draconien d’une vingtaine de fonds dont le processus de sélection s’appuie sur une analyse rigoureuse basée entre autres sur le rating Morningstar. La notation Morningstar est une évaluation quantitative de la performance passée d’un fonds, mise à jour mensuellement. Le critère d’attribution de la notation est basé sur la performance ajustée au risque. Les fonds analysés reçoivent une notation de 1 à 5 étoiles, ‘5 étoiles’ étant la notation la plus élevée. Plus d’infos sur www.morningstar.be/be/news/34914/de-morningstar-rating.aspx. Plus d’informations sur les ratings sont également disponibles auprès de la Deutsche Bank AG Succursale de Bruxelles.