Téléphone

Deutsche Bank

Nouvelles mesures budgétaires : quel impact pour votre argent ?

Avantage fiscal raboté pour les comptes d'épargne, possibilité de placer davantage dans l'épargne-pension, taxe sur les comptes-titres, fiscalité modifiée pour certains fonds, taxe boursière relevée dans plusieurs cas : les nouvelles mesures gouvernementales vont changer la donne aussi bien pour l'épargnant que pour l'investisseur dès le début de l'année prochaine.

Après son accord budgétaire de l'été dernier, le gouvernement Michel a fourni dernièrement bon nombre de précisions sur la manière dont les mesures annoncées vont s'appliquer. Pour s'assurer que son budget soit correctement ficelé, l'exécutif fédéral a veillé à maintenir les grandes lignes des réformes envisagées mais il a aussi apporté quelques ajustements qui nécessitent de (re)faire le point sur les changements auxquels les épargnants et les investisseurs doivent s'attendre pour 2018.

Partagé entre la nécessité de réduire le déficit public et le souhait de stimuler davantage l'économie, le gouvernement a tantôt durci la fiscalité des placements, tantôt prévu des incitants en faveur de certains investissements. On notera que les textes en projet doivent encore accomplir le parcours parlementaire puis être publiés au Moniteur belge, si bien que des modifications restent toujours possibles. En outre, les textes doivent également encore passer sous la loupe du Conseil d’Etat. Des amendements, dont nous ne pouvons déterminer la portée exacte à ce stade, ne sont donc pas exclus.

Mais les grandes lignes de ce qui changera dès janvier prochain pour votre argent sont désormais connues. Du compte d'épargne au compte-titres, en passant par l'épargne-pension, les fonds, les actions ou encore les obligations, voici ce qui vous attend.

Articles liés