En résumé

  • Il existe plusieurs solutions pour investir son argent tout en limitant les risques de baisse.
  • Grâce à l'investissement périodique, on 'lisse' le risque d'investir au mauvais moment.

Un maigre taux d'intérêt de 0,11% sur le livret d'épargne réglementé, pas de quoi réjouir le Belge moyen. Pourtant, nombreux sont nos compatriotes qui semblent s'en contenter. Mois après mois, les montants qui dorment sur nos comptes d'épargne augmentent. La grande majorité des Belges aimeraient que leur patrimoine fructifie, mais sans s'exposer aux risques inhérents aux investissements. Ils savent qu'ils pourraient dynamiser leur argent en l'investissant, mais préfèrent jouer la carte de la sécurité. Pourtant, il est possible de tenter de booster le rendement de son argent, tout en limitant les risques

Est-il possible d'investir en ne courant aucun risque ? Non, c'est impossible. Avant de vous lancer dans les investissements, vous devez impérativement prendre connaissance des risques qui existent, et définir ceux que vous êtes disposés à prendre en établissant votre profil d’investisseur.

Quels sont les risques inhérents aux investissements ? Et surtout, comment les prévenir ? Tour d’horizon.

Risque n°1 : ne pas comprendre dans quoi vous investissez

Actions, obligations, fonds, trackers, produits structurés… En fonction de votre situation et de vos attentes, vous pouvez investir de diverses manières et dans des instruments très différents. Retenez cependant qu’avant d’investir, vous devez comprendre le produit financier choisi. Pour ce faire, chaque client de Deutsche Bank possède son propre profil d’investisseur, appelé Financial ID. Ce profil individualisé tient compte de vos connaissances en la matière, mais aussi d’autres paramètres : objectifs financiers, expérience, objectifs d’investissement, tolérance au risque, âge, horizon de placement, etc.

Dans la plupart des banques, vous serez catalogué de manière très sommaire dans un des trois profils standard : défensif, neutre ou dynamique. Chez Deutsche Bank, nous sommes convaincus que le profil et les attentes de chacun sont uniques. Voilà pourquoi nos conseillers vous proposent exclusivement des solutions sur mesure, en fonction de votre profil unique. Ainsi, vous comprenez vos investissements et vous décidez en connaissance de cause. Et si vous souhaitez des explications complémentaires, c’est avec plaisir que l’un de nos conseillers vous informe et vous conseille.

Risque n°2 : investir dans des produits, secteurs ou régions inappropriés

Vous envisagez d’investir seulement dans l’or, les actions belges ou les pharmaceutiques ? Si vous souhaitez limiter les risques, mieux vaut diversifier non seulement le moment où vous investissez, mais aussi les émetteurs et les gestionnaires de vos investissements. Idem pour les instruments, les régions et les secteurs. Ainsi, si les actions d’un secteur baissent, votre portefeuille sera soutenu par les autres secteurs.

La solution consiste-t-elle dès lors à acheter 500 actions et obligations différentes ? Non. En optant pour des fonds d’investissement, vous répartissez le risque. Par définition, la composition de ces différents fonds varie. Et certains fonds contiennent des dizaines, voire des centaines, d’actions et/ou obligations différentes. Outre les fonds classiques, il existe des fonds qui investissent exclusivement dans une certaine région du monde (comme l’Asie, l’Europe ou les États-Unis) ou dans un secteur ou thème spécifique (tel que l’immobilier, la biotechnologie, les énergies renouvelables, etc.).

Pour vous simplifier la vie, optez pour un fonds mixte flexible. Selon les circonstances, le gestionnaire professionnel de ce type de fonds choisira de mettre l’accent sur telles ou telles actions ou obligations, et sur certains thèmes et régions. Des turbulences s’annoncent sur les marchés ? Libre à lui de réduire son exposition aux actions et de renforcer les liquidités. En optant pour un fonds mixte flexible, vous n’avez pas à décider vous-même du moment où vous investissez en actions ou en obligations, ni des produits ou secteurs à privilégier. Vous confiez cette gestion à un professionnel, dont la tâche consiste notamment à vous prémunir contre les risques baissiers inhérents à la stratégie d’investissement du fonds flexible. Vous pouvez investir dans des fonds flexibles par le biais d’investissements périodiques grâce à DB Investment Plan. En procédant par investissements périodiques, vous vous efforcez de lisser le risque d’investir au mauvais moment.

Risque n°3 : investir au mauvais moment et mal évaluer les fluctuations

A long terme, les investissements offrent généralement un meilleur rendement que l’épargne. Crédit Suisse analyse tous les ans le rendement de diverses formules d'épargne et d'investissement, et ce depuis 1900 et sur la base de leur rendement réel. Cette analyse révèle que les actions génèrent depuis le début du 20e siècle un rendement annuel de 6,5%, en tenant compte de tous les conflits armés, les crises et les krachs boursiers. Toujours depuis 1900, le rendement moyen des obligations est quant à lui de 2% et celui du livret d'épargne de 0,8%.

Bien entendu, l’évolution des investissements n’est pas un long fleuve tranquille. Leur parcours est fait de hauts et de bas. En fonction de votre profil, vous devez donc être disposé à accepter ces fluctuations. Certains investisseurs acceptent une volatilité plus importante que d’autres. On en revient ici à votre Financial ID, dont nous tenons compte pour vous proposer exclusivement des instruments adaptés à votre profil personnalisé. Pour que vous puissiez dormir sur vos deux oreilles.

Si vous craignez d’entrer sur le marché au mauvais moment, envisagez l’investissement périodique. Tous les mois (ou tous les trimestres), vous investissez une certaine somme dans un fonds d’investissement. En étalant ainsi vos moments d’entrée, vous évitez d’investir un gros montant à un moment déterminé. Il vous est loisible d’interrompre ou de cesser ces investissements périodiques, mais il est important de continuer à investir périodiquement, même en cas de déprime boursière. L’inverse est également vrai : évitez d’investir des actifs supplémentaires lorsque la bourse se porte bien.

En investissant à intervalles réguliers, puis en conservant cette périodicité, vous lissez le risque lié au moment d’entrée et vous évitez de prendre des décisions émotionnelles. L’investissement périodique via DB Investment Plan ne requiert pas de montants importants. Il peut se faire à partir de 100 euros par mois. En investissant périodiquement auprès de Deutsche Bank via DB Investment Plan, vous pouvez en outre bénéficier d’une prime allant jusqu’à 500 euros1. Profitez-en avant le 31 décembre 2018.

L’investissement périodique via DB Investment Plan vous intéresse?

Découvrez vos avantages ou appelez Talk & Invest au 078 156 157

Articles liés

1 Pour davantage d'informations sur DB Investment Plan et l’action commerciale qui y est liée, veuillez consulter le règlement DB Investment Plan. Si vous activez votre DB Investment Plan avant le 31/12/2018, vous recevez une prime de 100 € par investissements périodiques d’une durée de 18 mois consécutifs au minimum. Cette action est valable pour 5 investissements périodiques au maximum (maximum 500 € de prime). De plus amples informations sur l’action sont disponibles dans le règlement de l’action.