Management Server
Téléphone

Deutsche Bank

10 thèmes à suivre en 2018 : où en est-on ?

Alors que nous venons de dépasser le premier tiers de 2018, nous avons capturé pour vous les tendances marquantes de l’économie et des marchés financiers pour les mois à venir. Nous nous efforçons également de proposer des réponses d’investissement appropriées.

1

Un investisseur averti en vaut deux

La volatilité est de retour

Après avoir signé leur meilleur mois de janvier depuis 1997, les marchés d’actions ont ensuite affiché leur première correction de 10% en deux ans, la volatilité atteignant son plus haut niveau depuis 2015. La volatilité devrait rester élevée dans un contexte de taux d'intérêt en hausse, de resserrement de la politique monétaire, d'échéances électorales, de risques liés à la politique américaine et d'incertitudes géopolitiques. Compte tenu de ces risques, un positionnement tactique et une gestion du risque efficace continuent de s'imposer.

2

La croissance l’emporte sur les risques géopolitiques

Poursuite de la croissance économique

La croissance enregistrée depuis le début de l’année nous a déjà amenés à revoir à la hausse nos prévisions de croissance du PIB pour les USA et l'Europe. La probabilité d'une récession dans l'ensemble des pays développés et émergents demeure négligeable. Ce contexte de reprise synchronisée de la croissance mondiale devrait continuer à favoriser les actions (y compris les petites et moyennes capitalisations) par rapport aux obligations.

3

Les banques centrales en transition

Le tournant se rapproche

La transition à la BCE aura lieu au second semestre de l'année. Les hausses de taux directeurs de la Fed devraient être graduelles mais, avec des bilans des banques centrales qui devraient atteindre un plafond en novembre prochain, les marchés sont conscients que le tournant se rapproche. La transition vers une politique monétaire moins accommodante devrait s'avérer un vent contraire modéré pour les actions (qui peut cependant être surmonté par des bénéfices solides) mais aussi pour les obligations (du fait de taux d'intérêt plus élevés).

4

Le marché obligataire sous la loupe

Des rendements toujours incertains

Plusieurs facteurs ont exercé une pression haussière sur les taux d'intérêt : l'accélération de la croissance économique, une légère hausse de l'inflation US, le financement par la dette des baisses d’impôts aux États-Unis et une dynamique offre/demande défavorable pour les obligations. La faiblesse des taux d'intérêt rend les emprunts d’État très sensibles à tout mouvement de hausse : ils affichent en effet une performance négative depuis le début de l’année. Au sein d’une classe d'actifs où les rendements sont incertains, ce sont les obligations des pays émergents en devises fortes qui continuent à receler le potentiel de hausse le plus élevé.

5

Il reste encore de l’oxygène pour les actions

Tous les regards sont tournés vers les bénéfices

Le vent de volatilité qui a soufflé de février à avril a fait fortement pâlir les rendements cette année par rapport à 2017. Ainsi que nous l'avions prévu, la sélectivité s'est avérée fondamentale, en raison notamment de l’augmentation de la dispersion des performances sectorielles. Mais, au-delà des épisodes de volatilité, une progression saine et synchronisée des bénéfices à l'échelle mondiale devrait soutenir le cours des actions sur fond de modeste contraction des multiples de valorisation.

6

Les « nouveaux » marchés d’actions des pays émergents asiatiques

Les arguments en faveur de la croissance se maintiennent

Jusqu'ici, en dépit de la volatilité, les actions asiatiques ont continué de surperformer les actions des pays développés. Nous pensons que cette tendance va se maintenir. La reprise mondiale synchronisée devrait ainsi continuer à tirer la croissance des bénéfices et les valorisations restent attractives dans une perspective historique. Le renchérissement attendu du dollar US pourrait faire souffler un vent contraire sur cette classe d'actifs, mais ne devrait pas constituer un obstacle insurmontable.

7

Explorer les alternatives d’investissement

Garder l'esprit ouvert

Début 2018, nous défendions l'idée que le regain attendu de volatilité et les rendements plus maigres sur les marchés boursiers et obligataires offraient une bonne opportunité d'explorer des alternatives d’investissement, notamment à des fins de diversification. Nous confirmons cette opinion, d'autant plus que nous anticipons une volatilité élevée pendant quelque temps. Précisons que deux de nos propositions d'instruments alternatifs (les obligations à taux variable et les obligations convertibles) font partie des segments obligataires les plus performants depuis le début de l’année.

8

Un marché des changes animé

Touché, mais pas coulé

Pour l'heure, le dollar US ne s'est pas renforcé comme attendu : il a enregistré l’une des plus mauvaises performances des principales devises mondiales depuis le début de l'année, côtoyant même ses plus bas niveaux depuis 3 ans. Néanmoins, la faiblesse récente du dollar américain ne reflète pas les fondamentaux et le billet vert devrait retrouver des couleurs d’ici la fin de l'année, porté par les différentiels de croissance et de taux d'intérêt.

9

Une impression de déjà vu sur le marché pétrolier

Persistance de freins à la hausse des prix

Nous pensons que l’augmentation des prix du pétrole observée depuis début 2018 devrait être contenue par une nouvelle hausse de la production aux États-Unis. Le renchérissement du dollar US devrait aussi, selon nous, avoir un effet modérateur sur les cours du pétrole en raison de la corrélation négative entre ces deux classes d'actifs. Notre objectif de cours à 12 mois (fin mars 2019) est de 60 USD/baril.

10

Les thèmes de demain, éclairés dès aujourd’hui

Les moteurs à long terme restent présents

Malgré la volatilité récente autour du secteur technologique, nous restons convaincus que les fondamentaux qui portent ces thèmes à long terme conservent toute leur importance et que ceux-ci sont en passe de devenir des valeurs incontournables pour les investisseurs. Les afflux de capitaux en direction de ces thèmes d'investissement devraient rester favorables, d'autant que la prise de conscience de ces tendances clés devient de plus en plus généralisée.

Notre publication aborde également de façon détaillée la macroéconomie, la gestion multi-actifs, les actions, les obligations et le marché des changes, sans oublier les risques potentiels auxquels l’économie mondiale et les investisseurs seront confrontés dans les mois à venir.

Nous vous souhaitons une agréable lecture.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Après avoir déterminé votre Financial ID, nos conseillers vous accompagnent volontiers dans le choix d’une solution qui correspond à vos objectifs financiers.

Prenez un rendez-vous dans votre Financial Center :
En appelant le 078 155 150 ou via la rubrique ‘Contact’

Articles liés