Management Server
Téléphone

Deutsche Bank

En résumé :

  • Les actions belges sont moins sensibles aux tensions commerciales internationales. Elles devraient mieux profiter de la croissance européenne.
  • En 2017, les 20 entreprises qui composent le Bel20 ont vu leurs bénéfices progresser de 40% par rapport à 2016.

Les actions gardent la cote. La croissance évolue à un bon rythme, ce qui devrait se traduire par une hausse des bénéfices des entreprises, qui demeurent le principal moteur de l’évolution des cours boursiers. En Europe, les indicateurs de confiance continuent à signaler une poursuite de l’expansion économique.

Depuis le début de l'année, les bourses européennes cherchent une orientation claire. Elles ont dû faire face à davantage de vents contraires que leurs consœurs américaines, en raison notamment des tensions commerciales entre les États-Unis et l'Europe. Plusieurs secteurs en ont souffert, particulièrement ceux qui sont tournés vers l'exportation et qui pourraient pâtir d'une augmentation des tarifs douaniers (comme le secteur automobile). Quoi qu'il en soit, les actions européennes restent plus intéressantes et meilleur marché que les actions américaines.

Valorisations intéressantes des actions belges

Le marché d’actions belge est moins sensible aux tensions commerciales avec les États-Unis que ceux d'autres pays européens et a donc été relativement plus épargné par cette menace. Les actions belges devraient en outre profiter de la croissance de l'économie européenne.

Bien que le Bel20 – l'indice phare des actions belges – fasse du sur-place depuis le début de l'année, il a surperformé le DAX allemand et l'EuroStoxx 50 européen au cours des 3 et des 5 dernières années. Même après avoir réalisé ces meilleures performances, la valorisation des actions belges reste attrayante. D’après un article récent du quotidien financier L’Echo, l’indice de la bourse de Bruxelles présente un potentiel de hausse de 13,4% pour les douze prochains mois. Une situation qui pourrait générer de bonnes surprises dans les mois à venir.

Bel20 : 21 milliards d'euros de bénéfices en 2017

Le Bel20 est composé des 20 actions belges les plus échangées et représentatives (voir tableau ci-dessous). Cet indice est dominé par trois secteurs: les financières (38%), la consommation de base (16%) et la chimie (16%).

Ses poids lourds sont le géant brassicole AB InBev, le fournisseur d'énergie Engie et les groupes bancaires KBC et ING. En 2017, les 20 sociétés composant le Bel20 ont enregistré un total cumulé de 21 milliards d'euros de bénéfices, soit 40% de plus qu'en 2016. Une seule d'entre elles a terminé l'année écoulée dans le rouge: l’entreprise de biotech Galapagos. Une situation toutefois typique pour les sociétés qui développent de nouveaux médicaments.

Quatre poids lourds dominent le Bel20

Composition de l’indice Bel20 au 30 juin 2018 :

Engie 12,54%
AB InBev 12,00%
KBC 11,48%
ING Groep 11,16%
Umicore 7,98%
UCB 6,60%
Ageas 6,31%
Solvay 6,21%
GBL 5,65%
Ackermans & van Haaren 2,68%
Galapagos 2,49%
Colruyt 2,28%
Proximus 2,28%
Sofina 1,77%
Cofinimmo 1,73%
Telenet Group 1,64%
Argenx 1,62%
Aperam 1,46%
Ontex Group 1,08%
Bpost 1,05%

Source: Euronext

Articles liés