Téléphone

Deutsche Bank

En résumé

  • “Donner de l'argent de poche, c'est bien, mais encore faut-il fixer des règles, encadrer et oser en parler", explique Ilse Cornelis (CEBUD).
  • “Quand commencer? À partir de 6 ans environ.”
  • “Plus le montant est élevé, plus les responsabilités doivent être importantes."

Comment apprendre à nos (petits-) enfants à gérer leur argent ? En leur donnant de l'argent de poche, mais surtout en les 'éduquant' à l'argent. C'est l'avis d'Ilse Cornelis, experte en la matière.

1

Donner de l’argent de poche, est-ce une bonne idée ?

“C’est certainement une bonne idée. Ce petit pécule aidera vos enfants à se familiariser avec l’argent. Il ne suffit toutefois pas de leur glisser une pièce ou un billet de temps en temps”, explique Ilse Cornelis. “Car l’intérêt de l’argent de poche réside dans les accords et engagements, plus que dans les sous en eux-mêmes.”

2

L’argent de poche aide-t-il les enfants à prendre de meilleures décisions quand ils deviennent adultes ?

“Malgré l’utilité de l’argent de poche comme outil éducatif, il ne prémunit pas vos enfants contre les mauvaises décisions financières ultérieures. Le simple fait de recevoir de l’argent de poche ne garantit pas une meilleure prise de décision à l’âge adulte. Il faut aller plus loin. Si j’en crois mes propres observations, la faculté des enfants à bien gérer leur argent dépend de la relation à l’argent de leurs parents (fonction d’exemple), ainsi que du dialogue sur l’argent qui s’instaure ou non entre les parents et les enfants.”

3

Ne pas donner d’argent de poche, est-ce une erreur ?

“Impossible de répondre par oui ou par non. Si vous ne donnez pas d’argent de poche à vos enfants, ils ne pourront pas acquérir de l’expérience ni apprendre de leurs erreurs. Comme le fait de consacrer toute leur tirelire à acheter des bonbons, sans conserver le moindre euro pour un autre achat qui leur tient à cœur. Pour un enfant de 7 ans, voilà une leçon très précieuse, qu'il est préférable de vivre quand on est jeune.”

“D’un autre côté, je comprends que certains parents ne disposent pas d’une marge suffisante pour donner une petite somme à leurs enfants. Heureusement, il existe mille autres manières de les éduquer à la chose financière. Comme leur confier votre portefeuille et une liste de courses, puis de les envoyer seuls au supermarché. Ou les impliquer dans la comparaison des prix avant un achat important pour la famille. Ou encore les encourager à accepter un job d’étudiant ou rémunérer certains coups de main significatifs donnés à la maison.”

4

Quand faut-il commencer ?

“Pas avant que votre enfant ne sache compter et qu’il ait une certaine idée de la valeur de l’argent. À partir de 6 ans, les enfants reconnaissent les pièces et les billets et comprennent que l’argent est une monnaie d’échange. Voilà pourquoi je conseille de commencer à cet âge-là”, poursuit Ilse Cornelis. “Au début, les enfants ont tendance à vouloir dépenser immédiatement leur petit capital. En grandissant, ils acquièrent davantage de recul. Ils comprennent que 2 + 2 = 4, et qu’on peut donc acheter un plus gros jouet!"

5

Quel montant donner ?

“Je commencerais par de petites sommes, qui augmentent avec l’âge. En respectant toujours la règle d’or suivante: plus le montant de l’argent de poche est élevé, plus grandes doivent être les responsabilités qui l’accompagnent. Le montant dépend de ce que votre enfant est censé acheter avec cette somme: uniquement ce qui lui fait plaisir, ou aussi son abonnement de bus, ses vêtements, son affiliation au club de foot, son lunch…?”

“Le montant dépend de ce que vous trouverez raisonnable, de votre budget et de la maturité de votre enfant. Tous les 6 ou 12 mois, vous pouvez augmenter légèrement la somme, et élargir les engagements qui l’accompagnent. Si j’en crois mes propres observations et celles de la Ligue des Familles, les ‘tarifs’ suivants sont les plus fréquents: 1 ou 2 euros (6-7 ans), 10 euros (12 ans), 20 euros (16- 18 ans).”

5

Comment fixer de bons accords et engagements ?

“Vous ne devez pas nécessairement approuver toutes leurs dépenses. Laissez-les vivre leur vie et dépenser ‘leur’ argent. Retenez que c’est en commettant des erreurs – puis en en discutant – que l’on apprend le plus. Je conseille donc de fixer un cadre, dans lequel votre enfant est libre de faire ses expériences", conclut Ilse Cornelis.

6 conseils pour l'argent de poche

  • Donnez toujours le même montant, à intervalles réguliers.
  • Indiquez clairement à quoi cet argent peut ou doit servir.
  • Établissez un contrat ‘argent de poche’, signez-le et affichez-le dans un coin de la cuisine. Ce contrat coupera court à toute discussion ultérieure.
  • Retenez que l’argent de poche n’est pas un salaire ni un moyen de punir ou de sanctionner.
  • Convenez du laps de temps que ce pécule doit couvrir et n’y dérogez pas.
  • Anticipez la question des conséquences au cas où tout l’argent de poche est dépensé avant le terme. Faute d’une telle discussion préalable, cette situation est susceptible de frustrer considérablement votre enfant. Retenez que c’est en fixant un cadre clair dès que possible que vous préviendrez des problèmes ultérieurs que même vous, parent, ne pourrez plus résoudre.

Articles liés