En résumé

  • Grâce à l’architecture ouverte, vous pouvez – en plus de l’offre de produits maison – aussi souscrire aux solutions d’investissement d’autres banques ou gestionnaires de fonds.
  • De cette manière, les investisseurs peuvent composer un portefeuille qui correspond exactement à leurs objectifs financiers.
  • Un conseiller peut ainsi fournir des conseils impartiaux aux investisseurs et placer l’intérêt du client au centre de la discussion.

Dans le monde bancaire, il est parfois question d’architecture ouverte. De quoi s’agit-il ?

L’architecture ouverte consiste à élargir une gamme de produits à ceux d’autres institutions financières. Outre les solutions d’investissement « maison », vous pouvez ainsi également souscrire aux produits d’autres banques ou gestionnaires d’actifs. On pourrait faire l’analogie avec un concessionnaire qui distribue des voitures sportives italiennes, mais qui proposerait également à ses clients des citadines françaises, des hybrides japonaises ou des berlines familiales allemandes en fonction de l’usage qu’ils comptent faire de leur véhicule.

Pourquoi proposer également les produits d’autres institutions financières?

Chaque investisseur poursuit des objectifs qui lui sont propres. Une offre de 5 ou 6 produits « maison » est trop limitée et aboutit à des portefeuilles standardisés qui ne reflètent pas du tout le profil unique de chaque investisseur. En ouvrant la gamme à plusieurs centaines de solutions, les investisseurs peuvent enfin composer un portefeuille qui correspond précisément à leurs objectifs propres.

Un autre argument plaide également en faveur de l’architecture ouverte : aucun gestionnaire ne peut prétendre être le meilleur en tout. En ouvrant la gamme à d’autres, on accède aux meilleures solutions du marché, chaque gestionnaire ayant ses propres affinités ou spécialités.

Les investisseurs ne risquent-ils pas de se perdre si on leur propose un choix trop vaste ?

C’est ici qu’intervient le conseiller. Son rôle est essentiel dans l’architecture ouverte : il accompagne le client et l’aide à identifier les produits qui répondent le mieux à ses attentes. Mais attention : pour être efficace, le conseil doit être impartial. Un conseiller vraiment objectif doit servir les intérêts du client, pas les siens ! C’est notamment la raison pour laquelle Deutsche Bank distribue des fonds à un tarif parmi les plus bas du marché. De cette manière, le conseiller qui vous recommande un produit ne poursuit donc qu’un seul objectif : votre satisfaction. Il ne tire en effet aucun bénéfice personnel à vous conseiller un produit plutôt qu’un autre.

Quels fonds correspondent le mieux à vos objectifs ?

Chez Deutsche Bank, nous vous proposons plus de 1.800 fonds d’une trentaine de partenaires différents et à un tarif parmi les plus bas du marché*.

Découvrez notre outil de sélection des fonds

Articles liés

* Pour plus d’infos sur les tarifs de Deutsche Bank, rendez-vous sur deutschebank.be/fr/tarifs.html